Syndicat national des magistrats: Des élections régulières, garantes de la légitimité populaire    Présidentielle du 12 décembre : Révision exceptionnelle des listes électorales dès ce dimanche    USA: La Fed baisse son taux directeur, la suite reste incertaine    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    L'impasse iranienne met en lumière un fossé croissant entre l'UE et les Etats-Unis    Match amical Algérie - Colombie : La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Supercoupe d'Algérie de hand : Le CRBBA (messieurs) et le GSP (dames) vainqueurs    Incident de Oued Rhiou: Le parquet de la République ouvre une enquête    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    Apple dévoile 3 nouveaux iPhones et un nouvel iPad    14 postulants ont retiré les formulaires de souscription    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Les nouveaux walis délégués installés    Horreur à Oum El-Bouaghi    Des contrats gaziers à long terme prochainement renouvelés    7e Festival du melhoun du 25 au 27 septembre à Mostaganem    Créances de plus de 2,9 milliards DA à recouvrer par la Sonelgaz    La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Un jeune homme trouve la mort par électrocution à Ouled Ayaiche    Une vingtaine de projets hydrauliques proposés au plan de développement de 2020    Arrestation de 6 personnes impliquées dans une affaire de détournement de deniers publics    Agacé, Mourinho éteint les rumeurs et réclame du respect pour Zidane !    Les premiers pas vers l'élection présidentielle du 12 décembre    Ouverture de la 5e édition aujourd'hui    La police retire le permis de port d'arme à Tliba    AIN BEIDA (ORAN) : Saisie de 1242 unités de boissons alcoolisées    MOSTAGANEM : 207.621 élèves inscrits pour l'année scolaire 2019-2020    7EME EDITION DU FESTIVAL NATIONAL DU MELHOUN : 34 artistes au rendez-vous    Forte mobilisation à Alger et dans les autres villes du pays : Plus déterminés que jamais    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 5ème journée    L'Algérie 4e en Afrique et 38e au niveau mondial    Amnesty fustige l'usage excessif de la force par la police    "Makanch l'vote, diroulna les menottes"    Plus de 3 200 demandeurs d'emploi placés depuis janvier    Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence    Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi    Les problèmes et les enjeux du 6e art en débat    Les luttes citoyennes racontées autrement    Des ONG progressistes soutiennent le "hirak"    En France : quand un anti-raciste noir est accusé de racisme    CRB : Plus qu'une rencontre, un classique    MCO : Suite à la suspension de CEO... Les Hamraoua en colère !    Tizi-Ouzou, Béjaïa: Protesta des avocats    Amnesty International dénonce le «blocage de l'accès à Alger»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Début des travaux du Forum d'affaires algéro-danois : Vers une relance solide des relations économiques
Publié dans Le Maghreb le 07 - 03 - 2018

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a appelé mardi à Alger à une relance substantielle des relations économiques algéro-danoises et à hisser les relations bilatérales dans les domaines économique et commercial au niveau d'excellence des relations politiques et d'amitié entre les deux pays.
S'exprimant lors de l'ouverture d'un forum d'affaires algéro-danois qu'il a co-présidé avec son homologue danois, Anders Samuelsen, M. Messahel a indiqué qu'autant les relations politiques et les liens d'amitié entre l'Algérie et le Danemark sont excellents et satisfaisants, autant les liens commerciaux et économiques demeurent encore modestes et méritent d'être développés, consolidés et approfondis.
"Nous estimons que cette démarche est souhaitable et qu'elle est surtout objectivement réalisable si l'on considère la grande complémentarité entre les économies des deux pays", a-t-il précisé.
Le ministre a, par ailleurs, affirmé que la présence au forum d'un nombre important d'hommes d'affaires danois et algériens, représentant divers secteurs de l'économie et de l'industrie, témoigne de la volonté des deux pays et de leur désir commun de renforcer leurs liens économiques et industriels.
Selon lui, cette forte présence est également l'expression d'une vision partagée de donner aux relations d'amitié entre l'Algérie et le Danemark un contenu et un élan nouveaux les adossant à un flux d'échanges et d'investissements durables et encadrés à l'effet de tirer pleinement parti des énormes ressources et potentialités qu'offrent les deux pays.
Il a ainsi considéré que la tenue de ce forum contribuera à asseoir un nouveau partenariat entre l'Algérie et le Danemark en impliquant fortement les hommes d'affaires des deux pays. Le chef de la diplomatie algérienne a, par ailleurs, indiqué que le Danemark affiche un dynamisme économique avéré et une progression palpable de ses échanges et investissements à travers le monde. Il a, dans ce sens, précisé que le savoir-faire et la technologie danois ne sont plus à faire connaître et jouissent d'une notoriété qui va au-delà du continent européen pour s'inscrire dans les grands courants d'échanges mondiaux et conférer une place de choix aux produits d'exportation du Danemark.
M. Messahel a soutenu que l'Algérie offre également d'innombrables atouts, un potentiel économique non négligeable, une ouverture économique sur l'Europe et également sur le monde arabe et l'Afrique.
Par ailleurs, il a tenu à saluer la décision "sage" et "positive" prise en mai 2017 pour la réouverture de l'ambassade du Danemark en Algérie, ajoutant qu'il s'agit là d'un signal fort que le gouvernement algérien apprécie à sa juste valeur, et qui devrait contribuer à une relance du dialogue politique et surtout de la coopération économique et commerciale bilatérale.

Privilégier le partenariat et le joint-venture
Il a alors soutenu que l'une des priorités, aujourd'hui, est d'assurer une relance importante et substantielle des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays: "Nos deux gouvernements en ont la volonté et veulent paver la voie aux hommes d'affaires pour multiplier et affiner les opportunités d'affaires et de partenariat. C'est là toute la vocation de ce forum".
M. Messahel a aussi tenu à rappeler qu'en dépit de la crise économique mondiale qui affecte l'Algérie depuis quelques années et de la chute de ses recettes d'exportations, le pays, sous le leadership du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adopté une politique qui vise à maintenir le cap sur la coopération internationale, et tout particulièrement avec ses partenaires de l'Union européenne.
Le ministre a expliqué que l'Algérie, qui a décidé de restreindre ses importations notamment pour les produits non essentiels pour développer son appareil de production nationale et son industrie, privilégie, en tant qu'orientation politique cardinale, le partenariat et le joint-venture.
"En vertu de cette nouvelle approche, nous invitons nos partenaires, et le Danemark en fait partie intégrante, à venir produire chez nous et, pourquoi pas, à commercialiser et à exporter ensemble", a-t-il insisté.
De ce point de vue, il a fait valoir que la pose, mardi, de la première pierre du complexe de production d'insuline à Boufarik (Blida), relevant d'un projet de partenariat entre Saidal et Novo Nordisk, "prendra valeur de symbole pour l'avenir commun d'amitié et de coopération entre les deux pays".
Cette rencontre, organisée par le Forum des chefs d'entreprise (FCE) et la Confederation of Danish Industry (DI), devra permettre aux entreprises des deux pays d'identifier les opportunités de partenariat notamment dans les secteurs de la production pharmaceutique, de l'énergie dont les énergies renouvelables, de l'agro-alimentaire, du transport maritime et de la logistique.
Dans son intervention, M. Messahel a affirmé que la forte présence des hommes d'affaires des deux pays à ce forum confirme la volonté de l'Algérie et du Danemark de développer davantage leur coopération économique.
Une convention sera signée au terme des travaux du Forum entre ces deux organisations patronales dans le but de développer un partenariat bénéfique pour l'économie des deux pays.
Le ministre des Affaires étrangères du Danemark avait entamé dimanche dernier une visite de travail à Alger de trois (3) jours, à l'invitation de M. Messahel.
Cette visite s'inscrit dans le cadre de la poursuite du dialogue politique redynamisé à la faveur de la visite effectuée, en février 2016 à Alger, par l'ex-chef de la diplomatie danoise, Kristian Jensen.
Elle constitue une opportunité supplémentaire pour donner une nouvelle impulsion à la coopération entre l'Algérie et le Danemark et permet aussi d'échanger les points de vue des deux pays sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun, notamment sur la situation au Sahel, en Libye, au Proche et Moyen-Orient, ainsi que sur les questions de migration et de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent.
Dans le cadre du partenariat économique, il a été procédé, hier , à la pose de la première pierre du complexe de production d'insuline implanté à Boufarik (Blida), dans le cadre d'un partenariat entre Saidal et Novo Nordisk, et ce, par le chef de la diplomatie danoise et le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui.

Partenariat stratégique
Pour rappel, en matière d'investissements hors hydrocarbures, le Danemark est présent en Algérie à travers ses laboratoires Novo Nordisk qui fabriquent, en partenariat avec le groupe pharmaceutique national Saidal, des médicaments antidiabétiques à Constantine et à Tizi-Ouzou.
Ce partenariat stratégique à forte valeur ajoutée, basé sur un transfert de technologie et de compétences significatif de Novo Nordisk, leader mondial du traitement du diabète, vers le Groupe Saidal, porte sur la production locale de l'insuline humaine sous plusieurs formes (conventionnelle, cartouche, flacon...).
Dans le domaine des hydrocarbures, la compagnie pétrolière danoise Maersk Oil est présente dans l`amont pétrolier et gazier en Algérie depuis de nombreuses années, notamment sur les champs de Berkine.
En mai dernier, le P-dg de Maersk Oil, Mme Gretchen H. Watkins, avait effectué une visite en Algérie au cours de laquelle elle avait eu des entretiens avec le P-dg de Sonatrach, M. Abdelmoumen Ould Kaddour.
Mme Watkins avait alors affirmé que l'Algérie était un "pays important dans la stratégie de développement de Maersk Oil à l'international''.
Dans ce sens, elle avait exprimé la volonté de sa compagnie d'investir davantage en Algérie et de renforcer son partenariat avec Sonatrach.

Elargir le champ de coopération
Auparavant, le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi a reçu lundi à Alger, le ministre danois des Affaires étrangères Anders Sameulsen, avec qui il a discuté de la coopération entre les deux pays, tout en appelant à l'élargir et de la diversifier davantage, a indiqué le ministère dans un communiqué.
Lors de cette entrevue, M. Yousfi a présenté au ministre danois qui était accompagné d'une délégation d'hommes d'affaires, les performances et les potentialités de l'industrie algérienne, en citant notamment les domaines du textile, la sidérurgie, le ciment, la mécanique, le phosphate, ainsi que l'industrie pharmaceutique, a précisé la même source.
A cette occasion, le ministre a appelé à élargir le champ de coopération bilatérale entre les entreprises algériennes et danoises, tout en exprimant la volonté de son secteur d'accompagner et aider de nouvelles entreprises danoises à s'installer en Algérie.
Pour sa part, M. Sameulsen s'est dit "heureux de coopérer avec un grand pays comme l'Algérie", tout en affichant "la volonté de son pays de renforcer les relations et les partenariats économiques avec l'Algérie", note le communiqué. Les deux parties se sont dites optimistes quant à l'avenir des relations économiques entre l'Algérie et le Danemark.
Dans une déclaration à la presse à l'issue de cette rencontre, M. Yousfi a indiqué que le partenariat industriel entre les deux pays enregistrait un développement positif tout en réitérant "la nécessité de diversifier cette coopération".
De son côté, le ministre danois a affirmé que les discussions avec le ministre de l'Industrie et des Mines étaient "très riches et fructueuses" soulignant que sa visite en Algérie constitue un nouveau départ pour les relations économiques des deux pays, a conclu la même source.

Volonté de renforcer la coopération énergique
Ainsi, le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni a reçu le même jour à Alger le ministre des Affaires étrangères du Danemark, avec qui il a discuté des moyens du renforcement de la coopération bilatérale dans le secteur de l'énergie, a indiqué le ministère dans un communiqué.
Les deux parties ont abordé les opportunités d'affaires et d'investissements ainsi que les voies et moyens de partager les expériences entre les deux pays et de renforcer les relations bilatérales, notamment dans le domaine des hydrocarbures et des énergies renouvelables, précise la même source.
M. Guitouni a donné un aperçu général de la politique énergétique algérienne et des opportunités offertes dans l'amont pétrolier et gazier ainsi que dans le domaine de la pétrochimie, des industries de transformation et dans les énergies renouvelables.
Il a insisté, dans ce sens, sur la volonté de l'Algérie d'œuvrer davantage pour mieux valoriser ses ressources en hydrocarbures et pour explorer et exploiter son patrimoine minier en hydrocarbures.
Par ailleurs, le ministre de l'Energie a mis en avant les projets de partenariats qui peuvent être conclus dans le domaine des énergies renouvelables en Algérie.
Selon lui, le partenariat gagnant-gagnant entre les entreprises algériennes et danoises en Algérie représente un véritable vecteur de développement socio-économique et une occasion d'entrevoir des opportunités fructueuses d'affaires et d'investissements sur le moyen et long terme dans des domaines à forte valeur ajoutée et créateurs d'emplois, ajoute le communiqué.
De son côté, le ministre des Affaires étrangères danois s'est dit "très optimiste quant au développement d'un partenariat avantageux pour les deux pays" et s'est réjoui également des "belles perspectives" d'affaires entre l'Algérie et le Danemark dans le domaine des hydrocarbures, de l'éolien et du solaire en particulier.
Rappelons que M. Samuelsen a entamé dimanche une visite de travail de trois (03) jours à l'invitation du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.