Real Madrid: Benzema, un record de la tête en 2019    Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Man United : Pour Mourinho, son limogeage était mérité    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    Les magistrats confirment et dénoncent    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Début de la révision des listes électorales    Une nouvelle marche populaire pour la libération des détenus à Chemini    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le niet de Benbitour    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Interception de 9 harragas    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Les syndicats chez le ministre    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Le procès renvoyé au 29 septembre    Tribunal militaire de Blida : Un procès sur fond d'interrogations    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    On adopte la règle du pollueur payeur    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    GALETTE ET PETIT-LAIT    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recul du déficit commercial sur les 2 premiers mois : L'Espagne, premier client de l'Algérie
Publié dans Le Maghreb le 21 - 03 - 2018

Les importations et les exportations algériennes se sont rapprochées de l'équilibre sur les deux premiers mois de 2018 avec un déficit commercial de 97 millions de dollars contre un déficit de 2,33 milliards de dollars sur la même période de 2017, soit une baisse de 2,23 milliards de dollars (-96%), a appris mardi l'APS auprès des Douanes.
Concernant les partenaires commerciaux, il est constaté que l'Espagne a conservé la tête du podium des clients de l'Algérie depuis janvier 2018.
Ainsi, les cinq premiers clients de l'Algérie ont été l'Espagne avec 943 millions usd (13,3% des exportations globales algériennes), suivie de l'Italie avec 892 millions usd (12,56%), de la France avec 775 millions usd (10,9%), des Etats-Unis avec 634 millions usd (8,9%) et de la Grande-Bretagne avec 490 millions usd (7%).
Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est encore venue en tête avec 1,09 md usd (15,2% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 712 millions usd (9,9%), de l'Italie avec 616 millions usd (8,5%), de l'Espagne avec 567 millions usd (7,9%) et de l'Allemagne avec 458 millions usd (6,3%).
Les exportations ont augmenté à 7,101 milliards de dollars (mds usd) en janvier et février de l`année en cours contre 5,67 mds usd à la même période de 2017, soit une hausse de 25,24% correspondant à une augmentation de 1,431 md usd, précise le Centre national de l`informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).
Pour les importations, elles ont reculé à 7,198 mds usd contre 8,002 mds usd, en baisse de 804 millions de dollars (-10,05%).
Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 99% durant les deux premiers mois de 2018 contre 71% à la même période de l`année précédente.
Les hydrocarbures ont représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger en janvier et février 2018 (94,2% du volume global des exportations) en s'établissant à 6,689 mds usd contre 5,42 mds usd en janvier et février 2017, soit une hausse de 1,27 md usd (+23,41%).
Toujours marginales, les exportations hors hydrocarbures se sont établies à 412 millions usd sur les 2 premiers mois (5,8% du volume global des exportations), en hausse de près de 65% par rapport à la même période de 2017.
Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 333 millions usd (contre 192 millions usd), des biens alimentaires avec 55 millions usd (contre 41 millions usd), des biens d'équipement industriels avec 11 millions usd (contre 6 millions usd), des produits bruts avec 9 millions usd (contre 8 millions usd) et des biens de consommation non alimentaires avec 4 millions usd (contre 3 million usd).

Les importations des carburants en recul de près de 40%
Pour ce qui est des importations, la quasi-totalité des groupes de produits ont enregistré un recul à la seule exception de celui des demi-produits qui a connu une augmentation de 16,06% en s'établissant à 1,88 md usd contre 1,62 md usd durant la même période de 2017.
En revanche, la facture d'importation du Groupe Energie et lubrifiants (carburants) a enregistré un net recul en s'établissant à 154 millions de dollars contre 255 millions de dollars (39,61%).
Dans une même tendance, les importations du Groupe des Biens d'équipements agricoles se sont établies à 72 millions usd contre 111 millions usd (35,14%) alors que celles du Groupe biens d'équipements industriels se sont chiffrées à 2,23 mds usd contre 2,88 mds usd (-22,56%). Des baisses ont également été relevées pour le Groupe des biens alimentaires dont les importations se sont chiffrées à 1,48 md usd contre 1,53 md usd (-3,46%), pour les biens de consommations non alimentaires à 1,08 md usd contre 1,30 md usd (-16,53%), et les produits bruts à 293 millions usd contre 301 millions usd (2,7%).
En terme de mode de financement des importations, sur les 7,198 mds usd des biens importés, un montant global de 4,15 mds usd a été payé par cash.
Les lignes de crédit ont financé les importations pour un montant de 2,86 mds usd, tandis que le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens de paiement pour un montant de 184 millions usd. Mais aucune importation n'a été payée par les comptes devises propres des importateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.