Baromètre.. En Baisse : Djamel Ould Abbès    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    La Chine dénonce Washington    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    Festival d'Annaba du film méditerranéen.. La 4e édition reportée    Soutien aux groupes terroristes.. Deux éléments arrêtés à Oran    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    EN MARGE DE SA VISITE A LA 1EER REGION MILITAIRE : Gaid Salah désapprouve le boycott du dialogue    MOUVEMENT PARTIEL DANS LE CORPS DES WALIS : Abdelkader Zoukh limogé    Le Parquet ouvre une enquête    L'opération de révision exceptionnelle des listes s'est achevée hier    Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Les frères Kouninef devant le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed    Fausses statistiques, vraies subventions    L'USMBA renoue avec la victoire, le maintien encore possible    Campagne de collecte de sang par les agents de la société de distribution d'électricité et du gaz    L'entraîneur Cavalli s'en lave les mains    «Je n'ai peur d'aucune équipe»    Un documentaire en cours de réalisation    Libye: au moins 264 tués dans les combats depuis le 4 avril    Barça : Repos forcé pour Rakitic    Bouira : Les étudiants manifestent en masse    Pétrole: le panier de l'Opep à plus de 72 dollars le baril    Décès d'un supporter    Oussama Sahnoune réussit les minima du 100 et 50m NL    Kébir : "Il y avait penalty pour nous"    La croissance économique de l'Algérie ne suit pas    Les recettes douanières en légère hausse en 2018    Les manifestants soudanais maintiennent la pression    Complément différentiel et montant-revalorisation    Les exclus cadenassent le siège de la daïra    Cinq morts et sept blessés dans une collision    Arrestation de trois dealers et saisie de 1962 comprimés psychotropes    Dur sera le Ramadhan à Boumerdès    "C'est une épreuve provocatrice et humiliante"    La justice militaire passe à l'acte    …sortir…sortir…sortir…    ESS - Sidhoum: «On peut renverser la vapeur à Béjaïa»    Selon Djilali Hadjadj: Près de 60 milliards de dollars détournés en Algérie en 15 ans    Erosion, déversements des eaux, pollution, accès difficile...: Une plage «artificielle»... avec des problèmes «réels»    Le bal des hypocrites    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    La déliquescence de l'Etat    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    La condition féminine en débat    Hommage à Yamina et Malika...    La semaine de la langue espagnole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recul du déficit commercial sur les 2 premiers mois : L'Espagne, premier client de l'Algérie
Publié dans Le Maghreb le 21 - 03 - 2018

Les importations et les exportations algériennes se sont rapprochées de l'équilibre sur les deux premiers mois de 2018 avec un déficit commercial de 97 millions de dollars contre un déficit de 2,33 milliards de dollars sur la même période de 2017, soit une baisse de 2,23 milliards de dollars (-96%), a appris mardi l'APS auprès des Douanes.
Concernant les partenaires commerciaux, il est constaté que l'Espagne a conservé la tête du podium des clients de l'Algérie depuis janvier 2018.
Ainsi, les cinq premiers clients de l'Algérie ont été l'Espagne avec 943 millions usd (13,3% des exportations globales algériennes), suivie de l'Italie avec 892 millions usd (12,56%), de la France avec 775 millions usd (10,9%), des Etats-Unis avec 634 millions usd (8,9%) et de la Grande-Bretagne avec 490 millions usd (7%).
Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est encore venue en tête avec 1,09 md usd (15,2% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 712 millions usd (9,9%), de l'Italie avec 616 millions usd (8,5%), de l'Espagne avec 567 millions usd (7,9%) et de l'Allemagne avec 458 millions usd (6,3%).
Les exportations ont augmenté à 7,101 milliards de dollars (mds usd) en janvier et février de l`année en cours contre 5,67 mds usd à la même période de 2017, soit une hausse de 25,24% correspondant à une augmentation de 1,431 md usd, précise le Centre national de l`informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).
Pour les importations, elles ont reculé à 7,198 mds usd contre 8,002 mds usd, en baisse de 804 millions de dollars (-10,05%).
Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 99% durant les deux premiers mois de 2018 contre 71% à la même période de l`année précédente.
Les hydrocarbures ont représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger en janvier et février 2018 (94,2% du volume global des exportations) en s'établissant à 6,689 mds usd contre 5,42 mds usd en janvier et février 2017, soit une hausse de 1,27 md usd (+23,41%).
Toujours marginales, les exportations hors hydrocarbures se sont établies à 412 millions usd sur les 2 premiers mois (5,8% du volume global des exportations), en hausse de près de 65% par rapport à la même période de 2017.
Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 333 millions usd (contre 192 millions usd), des biens alimentaires avec 55 millions usd (contre 41 millions usd), des biens d'équipement industriels avec 11 millions usd (contre 6 millions usd), des produits bruts avec 9 millions usd (contre 8 millions usd) et des biens de consommation non alimentaires avec 4 millions usd (contre 3 million usd).

Les importations des carburants en recul de près de 40%
Pour ce qui est des importations, la quasi-totalité des groupes de produits ont enregistré un recul à la seule exception de celui des demi-produits qui a connu une augmentation de 16,06% en s'établissant à 1,88 md usd contre 1,62 md usd durant la même période de 2017.
En revanche, la facture d'importation du Groupe Energie et lubrifiants (carburants) a enregistré un net recul en s'établissant à 154 millions de dollars contre 255 millions de dollars (39,61%).
Dans une même tendance, les importations du Groupe des Biens d'équipements agricoles se sont établies à 72 millions usd contre 111 millions usd (35,14%) alors que celles du Groupe biens d'équipements industriels se sont chiffrées à 2,23 mds usd contre 2,88 mds usd (-22,56%). Des baisses ont également été relevées pour le Groupe des biens alimentaires dont les importations se sont chiffrées à 1,48 md usd contre 1,53 md usd (-3,46%), pour les biens de consommations non alimentaires à 1,08 md usd contre 1,30 md usd (-16,53%), et les produits bruts à 293 millions usd contre 301 millions usd (2,7%).
En terme de mode de financement des importations, sur les 7,198 mds usd des biens importés, un montant global de 4,15 mds usd a été payé par cash.
Les lignes de crédit ont financé les importations pour un montant de 2,86 mds usd, tandis que le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens de paiement pour un montant de 184 millions usd. Mais aucune importation n'a été payée par les comptes devises propres des importateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.