Les condoléances de la CAF pour Pape Diouf    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    Le confinement partiel étendu à quatre wilayas    Algérie : procès d'un système militaire.    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    Covid-19: le groupe public "Getex" compte se lancer dans la confection des masques de protection    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Prime exceptionnelle pour les personnels de la santé publique    ORAN : Le bilan du Coronavirus grimpe à 44 cas et un décès    EDUCATION NATIONALE : Prolongation des vacances scolaires du printemps    Lancement de fabrication de bavettes au niveau des centres de formation professionnels de Médéa    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    Naftal réaffirme le maintien de l'ouverture des stations-service et la disponibilité du carburant    Pandémie COVID-19 et devenir du football algérien    Il n'y a personne à la barre du navire    L'heure est plus que jamais à la sérénité, à la lucidité, à la mobilisation…..    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    RSF : "C'est une atteinte aux droits fondamentaux et une mise en danger"    L'autre visage des Ultras du MCO    Milan AC : Sans Maldini et Boban, Ibrahimovic veut partir    Une trentaine de boulangeries ont fermé leurs portes à Oran    Les clarifications du P-DG de Cevital    Rapprochement entre les USA et la Russie pour amortir la crise    Le jour où Bouteflika a capitulé    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    Premières condamnations de spéculateurs    Ce que préconise Touring de Belgique pour les conducteurs    Le wali de Mascara contrôlé positif    "La Maison indigène" revisitée par Leon Claro    Confit libyen : Une mission militaire de l'UE pour contrôler l'embargo sur les armes    Syrie : Troubles dans une prison des détenus de Daesch    ASO Chlef : Une aide de 3 mds accordée par l'ECDE    Tchad : Offensive militaire contre Boko Haram    Bethioua: Plus de 91quintaux de farine saisis dans un garage    Mostaganem: Trois corps repêchés et 13 haraga secourus    Sous la pandémie couve le nouveau monde    NOS RIZIERES PLETHORIQUES    Jeux méditerranéens 2021: Les JM d'Oran officiellement reportés à 2022    Covid-19 : Rapatriement des Algériens bloqués en Turquie dans deux ou trois jours    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    Ouverture d'un compte courant postal de solidarité pour les dons    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Lancement des premières journées virtuelles du court métrage    TV-6 de l'EPTV récupère des journalistes de Dzair TV    Une exposition virtuelle en temps de confinement    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





31ème sommet de l'Union africaine : M. Ouyahia expose les efforts de l'Algérie pour la lutte contre la corruption
Publié dans Le Maghreb le 03 - 07 - 2018

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a exposé dimanche soir à Nouakchott les efforts de l'Algérie dans la lutte contre la corruption, en sa qualité de représentant du président de la République Abdelaziz Bouteflika au 31ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine.

Au titre de l'examen par le sommet du thème de l'année "Vaincre la corruption : une voie durable pour la transformation de l'Afrique", M. Ouyahia a souligné qu'au niveau du continent "la corruption n'est pas une triste singularité africaine comme veulent le faire croire certains discours tenus ici et là". Il a fait observer que "bien au contraire, malgré les limites objectives qui pèsent encore sur ses moyens, l'Afrique peut s'honorer d'avoir pris à bras-le-corps la lutte contre la corruption, ce crime dangereux pour le développement et même pour la stabilité de nos pays".
Illustrant ce constat, le Premier ministre a mis en exergue la conviction de l'Union africaine pour la prévention et la lutte contre la corruption, adoptée voilà quinze années, au lendemain de la conclusion d'une convention similaire par les Nations.
Abordant les efforts de l'Algérie en la matière, M. Ouyahia a indiqué que "notre pays, sous la direction du Président Abdelaziz Bouteflika, a affiché sa détermination à combattre le fléau de la corruption qui ne l'épargne malheureusement pas".
Il a soutenu que cette détermination de l'Algérie s'est d'abord illustrée par la ratification des conventions des Nations unies et de l'Afrique pour la prévention et la lutte contre la corruption, dont le contenu a été largement intégré à la législation nationale en la matière.
Le Premier ministre a également rappelé que l'Algérie s'était dotée d'un organe constitutionnel de prévention et de lutte contre la corruption, lequel concourt activement à la prise en charge de ce dossier. Dans le même ordre d'idées, M. Ouyahia a rappelé que la Justice compétente pour l'investigation et la répression de toutes les atteintes à la loi, fait l'objet en Algérie, depuis le début de ce siècle, d'un vaste programme de modernisation et de renforcement de ses capacités, en lois mises à jour, en magistrats annuellement formés par centaine, et en capacités matérielles requises.
Le Premier ministre a conclu son intervention en soulignant que l'Algérie conduit sa lutte contre la corruption dans la transparence, en présentant son rapport national aux instances africaines et onusiennes compétentes en la matière. M. Ouyahia a fait son intervention en se basant sur le rapport élaboré par le président du Nigeria qui a été désigné, lors du dernier sommet de l'UA à Addis-Abeba, "champion africain de lutte contre la corruption".
Le Premier ministre, a par ailleurs souligné, le "rôle central" des Etats membres de l'Union africaine (UA) dans la conduite du processus de la réforme institutionnelle de l'Organisation panafricaine.
M. Ouyahia intervenait en sa qualité de représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au 31ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, au titre de l'examen de la question de la réforme institutionnelle de l'UA par les chefs d'Etat et de gouvernement, à la lumière des rapports présentés par le Président rwandais, Paul Kagame, président en exercice de l'Union et du président de la commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat.
M. Ouyahia a également mis en exergue "l'impératif" de maintenir l'ancrage démocratique du fonctionnement de l'organisation panafricaine, en maintenant le mode électif pour les postes de Commissaires à l'Union africaine.
Soulignant le caractère stratégique de la réforme institutionnelle de l'UA, il a réitéré le soutien de l'Algérie à ce processus et aux efforts du Président Paul Kagame qui a la charge de le conduire en concertation avec les Etats membres et la Commission de l'UA.
Concernant le financement de l'UA, le Premier ministre a insisté sur l'importance d'observer une "attitude flexible" quant au mode d'acquittement par les Etats membres de leurs contributions financières, et ce, dans les "délais impartis".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.