Coupe de la Ligue: le NAHD, l'OM et le NCM passent en 8es de finale    Décès d'Idris Deby : l'Algérie suit avec une grande préoccupation les événements en cours au Tchad    Le Conseil de sécurité appelé à accélérer la décolonisation du Sahara occidental    MCA : Brahmia, nouveau président    Lancement de l'opération de vaccination anti-covid dans les wilayas et les institutions sahraouies    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Relaxe pour Fodil Boumala    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    LE RAMADHAN A BON DOS    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PLF 2019 : Réviser les textes réglementaires relatifs aux établissements hôteliers
Publié dans Le Maghreb le 10 - 11 - 2018

Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud a indiqué, mercredi à Alger, que son secteur s'attelait actuellement à la révision des textes réglementaires relatifs aux établissements hôteliers datant de l'an 2000 et ce, dans le but de se mettre au diapason des développements que connaît le secteur hôtelier à l'echelle internationale.
Présentant le budget alloué à son secteur dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF2019) devant la Commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a précisé que cette démarche avait également pour objectif de "régler les cas d'incompatibilité enregistrés au niveau de certains textes règlementaires (quatre décrets), en les intégrant dans un seul texte, outre la consécration du principe de la décentralisation".
S'agissant des crédits alloués au secteur du tourisme ,au titre de l'exercice 2019, le PLF a prévu une enveloppe de 5.626 millions Da, dont 3.202 millions Da au titre du budget fonctionnement, soit une légère augmentation estimée à 1.42% par rapport à 2018, a précisé le ministre, faisant état de 2.424 millions Da dédiés au budget d'équipement, dont 38.5 millions Da destinés aux opérations de réévaluation de 8 projets, le reste sera dédié au financement des travaux de réalisations des projets.
Estimant que la dépense dans les activités sectorielles " reste très marginale" , notamment après la fermeture du Fonds d'appui à l'investissement, la promotion et la qualité des activités touristiques, en vertu de la loi de Finances 2015, le ministre a indiqué que ce dispositif a amené à " la réduction du volume de la dépense sur les activités de promotion de tourisme d'une part, et la privation du Fonds National de Promotion des Activités de l'Artisanat Traditionnel, à partir de janvier 2016 à ce jour, des recettes spéciales, instituées en vertu de la Loi de finances 2000, et qui représentent 50% des recettes de la taxe prélevée sur les chiffres d'affaires des établissements classés dans l'hôtellerie, le tourisme et les voyages".
M. Benmessaoud a indiqué en même temps que ce fonds " n'avait pas bénéficié de la contribution de l'Etat pour soutenir le déficit effectif enregistré actuellement", affirmant qu' " en dépit de la rareté des ressources financières affectées au secteur, il n'en demeure pas loin que le ministère s'attèlent à la poursuite de la concrétisation des orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, d'autant plus que l'année 2019, sera un départ pour entamer la mise à jour du Plan national de l'aménagement touristique, après la réception du rapport des Assisses régionales et des Assises nationales". Le ministre a rappelé en même temps que les priorités du Plan d'action du ministère au titre de la nouvelle année, vise à "accélérer l'application des instructions du Premier ministre concernant la mise en oeuvre des mesures de décentralisation des pouvoirs publics, notamment en ce qui concerne la réalisation et la réhabilitation des Zones d'expansion touristique ( ZET) et la concession du foncier destiné à l'investissement dans ces zones".
Dans le cadre de ce plan, il a été procédé à l'adoption des projets d'investissement dont le coût total ne dépasse pas les 10 milliards de DA et auxquels ne contribue aucun investissement étranger, a fait savoir le ministre qui rappelle les 225 ZET avec une superficie globale de 56.742 hectares, lesquelles sont actuellement exploitées dans le cadre des contrats de concession en vue de réaliser des projets touristiques avec une capacité d'accueil de 40.500 lits et 11.800 nouveaux postes d'emploi.
Il a également rappelé que 185 Zet parmi ces zones sont dotées de plans d'aménagement touristique, dont 71 dispositifs fin prêts et que le travail se poursuit toujours en vue d'achever tous les plans en cours de réalisation avant la fin de l'année prochaine.
Le ministre a souligné, par ailleurs, la nécessité de "poursuivre le soutien à l'activité touristique dans les wilayas frontalières, afin de booster le développement et créer des postes d'emploi, sachant que le nombre global de projets consacrés à ces wilayas s'élève à 1500, dont 200 projets en cours de réalisation, d'une capacité d'accueil de 45.000 lits et d'un coût d'investissement s'élevant à 14 milliards DA.
M. Benmessaoud a mis l'accent sur la poursuite de la relance des réformes relatives aux procédures administratives visant à alléger les dossiers administratifs au profit du citoyen, renforcer la décentralisation et lutter contre la bureaucratie, soulignant, dans ce sens, l'importance de la coordination des efforts, du soutien à l'action commune avec tous les secteurs concernés en vue d'améliorer et de promouvoir la destination touristique de l'Algérie et de consolider ses capacités en termes de compétitivité.
Par ailleurs, le ministre a mis en avant l'importance du soutien à la formation, indiquant que les deux instituts nationaux de l'Hôtellerie et du Tourisme de Tizi Ouzou et de Boussaâda seront réhabilités et ce, dans le cadre de la réalisation des travaux d'aménagement, de restauration et de modernisation des équipements pédagogiques. Il a ajouté, en outre, qu'une aide financière de 400 millions de DA sera consacrée en ce sens par l'Etat. Le ministre a annoncé, dans ce sens, qu'une école nationale supérieure de tourisme sera réalisée à Tipasa ( 600 postes pédagogiques), en sus de la modernisation et l'adaptation du système de formation dans le cadre de la collaboration avec les secteurs de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle. Dans ce cadre, le ministre a fait état de la formation de 3300 professionnels du secteur de l'hôtellerie, 109 enseignants professionnels, 19 directeurs de ressources humaines et responsables de formation, outre 1467 autres employés relevant du Groupe "Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme" (HTT).
Mettant en exergue la poursuite des efforts pour la concrétisation du Plan de développement du tourisme thermal, la prise de mesures nécessaires pour palier les insuffisances recensées et la relance de l'investissement, le ministre a relevé l'existence de 282 nouveaux projets thermaux.
Quant à l'artisanat, M. Benmessaoud a réaffirmé la détermination du secteur a poursuivre la concrétisation des objectifs du plan d'action à l'horizon 2020, notamment en ce qui concerne la qualité des produits, la promotion et la commercialisation au niveau local et international.
Dans le même contexte, le premier responsable du secteur a mis en avant l'ensemble des programmes de formation dans le domaine de l'artisanat et des métiers afin d'améliorer la qualité du produit et de couvrir les besoins du marché local avant de s'orienter à l'exportation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.