Le spectre de l'inconnu    Taleb Ibrahimi revient avec une lettre    FLN: Des députés empêchent Bouchareb de tenir une réunion    Présidence du FCE: Moncef Othmani jette l'éponge et Hassen Khelifati se retire de la course    Chlef: Pas de problème d'eau cet été    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Ce qu'aurait pu être l'Algérie post-indépendance    Ligue 1 - Titre et relégation: Qui s'en sortira indemne ?    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    MC Oran: Le Mouloudia des grands rendez-vous    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Office de promotion et de gestion immobilière-OPGI: Des dispositions pour le recouvrement de plus de 70 milliards de créances    Répartis à travers trois sites de la daïra d'Aïn El-Turck: Les travaux des projets de réalisation de 1.420 logements à l'arrêt    Selon Gaïd Salah: L'institution militaire ne nourrit «aucune ambition politique»    Les colères algériennes    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Giroud prolonge d'un an    Le GS Pétroliers et le NR Chlef en finale    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    LG partage un Iftar avec la presse nationale    Les jus de fruits mortels    C'est le Hirak permanent    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le dossier du général Hassan transmis à Blida    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Un festival du malouf et du chaâbi à Annaba    Dans le désert des Berbères...    Avant-première de Hirafi    Transition politique : Toute nouveauté appelle l'angoisse…    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Commerce : Les prix des fruits et légumes toujours en hausse    Tizi-Ouzou : Une wilaya engagée dans la restructuration de la filière oléicole    CAN-2019 : La présélection de l'Afrique du Sud dévoilée    Les adhérents exigent le départ de Sidi Saïd    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    Des milliers de travailleurs dans la rue à Tizi Ouzou    Le Hirak entre l'admiration et la peur    Aux côtés de la Côte d'Ivoire dans la lutte;contre le terrorisme    Le procès de Kamel "El bouchi" reporté au 19 juin    Pour une présidentielle dans 6 moi    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ghardaïa : Valoriser les plantes aromatiques et médicinales et des agrumes
Publié dans Le Maghreb le 19 - 11 - 2018

La valorisation du patrimoine floristique, notamment les plantes aromatiques et médicinales (PAM) et agrumicoles pour assurer un développement durable de la région d'El Menea, a été au centre d'une rencontre nationale sur la rose et les agrumes, organisée mercredi et jeudi à El-Menea (Sud de Ghardaïa).

Les participants à cette rencontre, qui a réuni des professionnels du secteur de l'agriculture, des universitaires et des investisseurs potentiels, ont appelé à la réhabilitation de la biodiversité d'El-Menea, notamment la régénération des espèces horticoles autochtones ainsi que la filière agrumicole. Ils ont également plaidé en faveur de la création d'un conseil interprofessionnel de la filière des PAM et agrumes oasiens, qui offrent des gammes de produits à forte valeur ajoutée en plus de l'appui au classement de la région d'El-Menea en un site d'intérêt biologique et écologique afin de préserver ses espèces floristiques remarquables.
Les conférenciers ont fait savoir que la région d'El-Menea dispose d'énormes potentialités de nature à favoriser le développement de l'horticulture maraîchère des plantes médicinale et aromatique et transformer la région en un véritable pôle agricole national. L'oasis d'El-Menea dispose d'un climat favorable à la production en étage de cultures maraîchères, horticoles et des PMA, ont- ils observé, précisant que la région recèle une terre et des potentialités hydriques adaptés à ces cultures.
L'abondance "relative" des ressources en eau et les opportunités de diversification des productions dans la région peuvent favoriser la naissance d'une industrie de transformation agroalimentaire et cosmétique créatrice d'emplois durables et de richesse, estiment-ils.
Les participants à cette rencontre ont insisté, en outre, sur l'implication des chercheurs et universitaires pour développer les techniques culturales adaptées à l'émergence d'un pôle agricole spécialisé dans les PMA et l'horticulture. Le caractère spécifique de la zone d'El-Menea sur le plan de la biodiversité et les enjeux et menaces éventuelles pesant sur la gestion de ses ressources hydriques doit être pris en considération dans le développement des surfaces agricoles, font remarquer les participants appelant à une économie de l'eau et la généralisation du système d'irrigation localisée. Pour de nombreux universitaires, les plantes aromatiques et médicinales ainsi que la culture des fleurs, notamment la rose d'El-Menea, réputée mondialement pour leur beauté et leur parfum, sont une source de revenus non négligeable pour les populations locales et peuvent devenir des produits à forte valeur à l'exportation. Cette rose d'El-Menea a fait l'objet d'un congrès mondial organisée en 1930 à El-Menea, ont fait rappeler les autorités locales en se basant sur les archives de la ville. Organisée par la Chambre de l'Agriculture, en collaboration avec les services agricoles et la conservation des forêts de Ghardaia, cette rencontre a été l'occasion d'échanger et de diffuser des travaux scientifiques sur les plantes aromatiques, médicinale et les agrumes de la région et leur valorisation économique. Elle a également été marquée par l'organisation d'une exposition de produits du terroir par des coopératives spécialisées, le but étant de s'ouvrir sur le monde professionnel et socioéconomique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.