AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    17e manifestation des étudiants: La mort de Morsi renforce la conviction d'un Etat civil    SOLUTION CONSTITUTIONNELLE : Gaïd Salah présente les arguments de l'armée    L'ONM : « La période de transition instituée par l'article 102 a engendré un échec total »    Rien que la présidentielle...    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «Piratage de l'esprit»    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Cherif El-Ouazzani s'interroge ...    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    «Il est parti sans raison particulière»    Jean-Christophe Hourcade, nouveau préparateur physique    Nouvelles de l'Ouest    Trois candidats exclus pour fraude    102 élèves ont obtenu 10/10    Un candidat devant la justice    60 participants à Sidi M'hamed-Benaouda    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats    Une bonne nouvelle enregistrée lors du dernier entrainement des Verts à Doha    RC Relizane: Le président Hamri jette l'éponge    DES DIPLOMES COMME ORNEMENT    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    Une attitude pour le moins équivoque    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Guerre commerciale : Tarifs douaniers, le "Guerre et Paix" de Donald Trump    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Impôts : Un nouveau système d'information pour la gestion des dossiers des contribuables
Publié dans Le Maghreb le 17 - 01 - 2019

Un nouveau système d'information est "en cours d'implémentation" à la direction des grandes entreprises (DGE) pour assurer une meilleure gestion des dossiers des contribuables et de l'information échangée avec les différentes institutions bancaires et douanières entre autres, a révélé mardi à Constantine, le directeur de l'information et de la documentation fiscales auprès de la direction générale des Impôts (DGI).
Ce système d'information "déjà opérationnel dans une quinzaine de centres des impôts (CDI)" était en cours d'implémentation dans la DGE avec le concours d'un partenaire étranger spécialisé en la matière, a indiqué le directeur de l'information et la documentation fiscale auprès de la DGI, Belkacem Yacef, en marge d'une journée d'information sur la loi de finance (LF) 2019 organisée à l'initiative de la Chambre de commerce et d'industrie, CCI- Rhumel en collaboration avec la DGI et la direction générale des Douanes (DGD).
L'implémentation de ce nouveau système d'information basé sur l'informatisation et la numérisation du mode de gestion de l'administration des impôts s'inscrit dans le cadre de la stratégie des pouvoirs publics portant modernisation de toutes les administrations pour "un meilleur service et une gestion convenable et fiable", a souligné le même responsable, affirmant que l'administration des impôts s'est engagée dans une "réforme structurelle".
Soulignant que toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour permettre l'implémentation de cette "solution informatique" dans le système de gestion, de la DGE (assainissement du périmètre d'intégration défini par la loi, et l'identification fiscale notamment), M. Yacef a indiqué que la mise en service de ce système aura lieu "incessamment dès la finalisation des procédures d'usage avec les banques".
La mise en place de cette solution informatique "permettra" aux entreprises relevant de la DGE, entreprises pétrolières, et sociétés de droit algérien entre autres de souscrire leurs déclarations à distance et de payer à distance pour davantage de célérité dans le déroulement des transactions, a fait savoir le même responsable.
Cette solution informatique marquée par "une adhésion considérable" des contribuables affiliés aux centres des impôts de Sétif de Bordj Bou-Arréridj et d'El Harrach (Alger) notamment sera "ultérieurement" implémentée dans 2 centres de proximité des impôts de Lakhdaria et d'Ain Bessam (Bouira) en attendant "sa généralisation à travers toutes les structures de la DGI", a fait savoir M. Yacef.
Pour sa part, le représentant du ministère des Finances, Ahmed Mohand, énumérant les avantages de la loi de finance 2019 en matière d'encouragement de l'investissement et d'élargissement de l'assiette fiscale, a insisté sur l'importance de recouvrer les créances fiscales au profit duTrésor public.
Le financement non conventionnel adopté par l'Algérie pour faire face aux défis de l'heure caractérisés par le recul du prix du pétrole a été largement abordé au cours de cette rencontre d'information, mise à profit par les experts pour affirmer que ce mode de financement se fait dans un cadre organisé et peut être "suspendu" si "la machine d'investissement et de développement économique arrive à se démarquer".
Une cinquantaine d'opérateurs économiques activant à Constantine ont assisté à cette rencontre d'information.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.