Un téléthon pour financer la Mauritanie lors de la CAN    Le joueur Bilel Naïli de l'USMH suspendu pour dopage    Ligue 1 : Match à six points pour le CABBA et la JSS    En bref…    Ouverture des inscriptions pour la formation «Design en permaculture»    Montage automobile : 3 milliards de dollars pour les collections CKD en 2018    Election présidentielle 2019 : Pas de candidat unique pour l'opposition    Des cadres du FFS arrêtés à Alger    Londres veut parler avec Berlin    De Bencherif à Nekkaz    Makri admet le fiasco du candidat unique de l'opposition    Derrière l'affront, l'espoir démocratique…    Vingt années à vous grandir les portraits    L'Algérie dans le pot 2    L'USMAn et le NAHD bien embarqués    Petits pains farcis à la viande hachée    Les accidents continuent d'endeuiller les familles    Double grève à l'Institut des sciences et technologies    Haï Nedjma : 150 quintaux de son de blé saisis    En bref…    Report de la rencontre Netanyahou-Poutine prévue aujourd'hui    Célébration du centenaire du défunt moudjahid et artiste Farid Ali    Cubisme    Bordj Bou Arréridj : Colloque international sur Benhaddouga    Neutralité écornée    Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe    Dites : «à bas Israël» et vous irez en prison    Pétrole: Entre optimisme et mise en garde    Ali Mendjeli: Un bébé de 14 mois tué par le monoxyde de carbone    Le GSP face à Essalem d'Oman en quart de finale    Le NAHD et l'USMAn s'imposent    Ligue des champions    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    Les tueurs d'un gardien de troupeau arrêtés    11e Festival national des arts et de la créativité    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Deux suspects arrêtés    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transfert des eaux de Beni-Ounif vers cinq communes (Bechar) : Le projet hydraulique sera réceptionné et mis en service en avril prochain
Publié dans Le Maghreb le 22 - 01 - 2019

Le projet hydraulique d'envergure de transfert des eaux albiennes du champ de captage de la région de Béni-Ounif vers cinq communes de la wilaya à savoir Bechar, Kenadsa, Abadla, Mechraa Houari-Boumediene et Erg Farradj, sera réceptionné et mis en service dès la fin du mois d'avril prochain, a annoncé vendredi à Bechar ,le ministre des Ressources en eaux M. Necib Hocine.

Cet important projet dont les travaux ont été lance au mois de juillet dernier dans le but de la sécurisation de l'alimentation en eau potable des habitants des mêmes collectivités, et qui s'inscrit au titre du programme du président de la république et de la stratégie nationale de mobilisation des eaux souterraines dans l'unique souci de la diversification des ressources d'alimentation en eau potable des populations de ces communes, vise aussi à mettre un terme à la dépendance de leur alimentation en eau du barrage de ''Djorf Ettorba'',sujet a des réduction de son volume à cause de sécheresse périodique ",a précisé M. Necib Hocine en marge de sa visite du site de ce projet . Cet important projet, qui vise à assurer une alimentation régulière en eau potable des mêmes communes a été précédé par la concrétisation d'une étude hydrogéologique réalisée par l'Agence nationale des ressources hydriques (ANRH), au titre d'un programme de mobilisation des ressources hydriques souterraines de la wilaya pour répondre aux besoins des populations de la région en eau potable ", a souligné le membre du gouvernement. A ce titre ,une enveloppe financière d'urgence de 9,5 milliards DA a été allouée à la réalisation afin de permettre le transfert quotidiennement de 30.000 m3 d'eau à partir de dix (10) forages d'une profondeur variante en 400 à 500 mètres , et qui sont tous localisés dans la région de Béni-Ounif, a-expliqué, le directeur général de l'Agence nationale des barrages et des transferts hydrauliques (ANBT) ". Les travaux en cours de cette importante réalisation, confiée à des entreprises nationales, permettra la réalisation à la fin d'avril prochain de 190 km de conduites, de trois (3) stations de pompage et de deux grands réservoirs de 15.000 et 20.000 m3, qui seront alimentés à partir des forages précités ", ajoute M. Arezki Beraki, dont l'agence pilote ce même projet. " Ce projet, qui est scindé en neuf (9) lots pour permettre une intervention plus soutenue des entreprises réalisatrices dans la perspective de sa réception à l'échéance annoncée par le ministre des ressources en eau des moyens humains et matériels très importants ont été déployés dans son site de concrétisation et dans le souci de répondre aux préoccupations des habitants des mêmes communes ", a indiqué à l'APS, le même responsable de l'ANBT. Ce projet hydraulique d'envergure qui a été accueilli favorablement par les populations de la région ,vient aussi en application des mesures prises en mars 2018 par le ministre des ressources en eau, Hocine Necib, qui a insisté, lors de sa visite de travail dans la wilaya, sur la diversification des ressources hydriques pour l'AEP et ne pas dépendre exclusivement des eaux du barrage de Djorf Torba" qui restent une ressource aléatoire, dépendante de la pluviométrie. " C'est sous le sceau de l'urgence, et suite à la baisse aggravante des eaux du même barrage qu'une dizaine de grandes entreprises ont été consultées par l'ANBT , qui est chargée du pilotage et la gestion de ce projet pris en charge actuellement par huit (8) d'entre elles qui ont été choisies en étant les " moins-distantes" sur leur offre financière, et aussi en fonction de leur expérience dans le domaine de l'hydraulique et pour l'importance de leurs moyens humains et matériels à mettre à contribution pour la concrétisation du projet ", ont tenu a souligné des responsables nationaux et locaux du secteur des ressources en eau. M. Hocine Necib et au cours de sa visite d'inspection de ce projet a en outre décidé le renforcement de sa station de pompage pour permettre le transfert de 45.000 M3 d'eau par jour au lieu et place des 40.000 M3 prévus inégalement et ce dans le seul souci de la satisfaction davantage des habitants en AEP et aussi en prévision de l'extension urbaine de la ville de Bechar ou il est prévu la distribution de plus de 11.000 lots à bâtir au titre de l'auto-construction. Coup d'envoi des travaux de réalisation d'une station de traitement et épuration des eaux usées. Le ministre des ressources en eau et à l'occasion de sa visite de travail d'une journée à Bechar a aussi donné le coup d'envoi officiel des travaux de réalisation d'une station de traitement et épuration des eaux usées, (STEP), localisée au sud de cette ville. Cette STEP destinée à la prise en charge des rejets d'une population de 386.000 habitants, dispose d'une capacité de traitement de 55.584 M3 d'eaux usées par procédé d'épuration boue activée a faible charge, selon la fiche technique du projet dont le cout de réalisation pour un délai de 30 mois est de plus de 5 milliards de DA, dégagé par le secteur des ressources en eau.
L'inscription et la réalisation de cette STEP a pour objectifs la protection de l'oued de Bechar des rejets des eaux de même qualité, les réutilisation des eaux épurées pour les besoins de l'irrigation agricole soit une superficie de 1.250 hectares, la valorisation de la boue et la lutte contre les maladies a transmission hydrique (MTH), selon des responsables du secteur. Une partie des eaux épurées sera à l'avenir rejeter dans le même oued, qui ferra a l'avenir l'objet d'un projet de réhabilitation pour en faire un véritable espace de détente et de loisirs des habitants de la ville de Bechar. Sur le site de ce chantier, le ministre des ressources en eau a pris la mesure d'allouer un montant de 100 millions de DA pour la poursuite des travaux en cours de confortement et réhabilitation de cet espace naturel qui longe sur plus de 17 km la ville du même patronyme. Le ministre des ressources qui a achevé sa visite de travail d'une journée dans la wilaya par une visite à la station de traitement des eaux du barrage de ''Djorf Ettorba'',qui a fait l'objet de rénovation pour lui permettre d'augmenter sa production de 40.000 à 45.000 M3 d'eaux destine à l'AEP des villes de Bechar, Kenadza et Abadla, a inspecte auparavant le projet finalise de rénovation de la conduite d'adduction d'eau potable sur 20 km de Ouakda a Bechar ,qui a nécessité un investissement public de plus de 400 millions de DA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.