APN : Examen de la levée de l'immunité parlementaire de Boudjemaa Talaï    Raison d'Etat    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Forum des chefs d'entreprises (FCE): Mohamed Sami Agli élu nouveau président    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Projets d'infrastructures sportives en souffrance à Alger    CAN 2019, Groupe C Algérie 2 - Kenya 0 : Débuts réussis pour la sélection algérienne    Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie: Création d'une commission spécialisée en vue des JM-2021    Fiba-Afrique : Le Mozambicain Anibal Manave nouveau président    Un fonctionnaire de la direction de l'Action locale arrêté en flagrant délit de corruption    Protection des plages contre la pollution    Les moustiques posent un problème de santé publique pour les habitants    Côte d'Ivoire : Scandale des 18.000 tonnes de riz avarié importé de Birmanie    Secteur de l'hydraulique à Mostaganem : Une enveloppe de 5,5 milliards DA pour financer cinq projets    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    Karim Ziani (Orléans) raccroche les crampons    Garder l'entraîneur et réviser les salaires des joueurs, les priorités    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    La nécessaire diversification énergétique    Levée de l'immunité parlementaire du député Boudjemaa Talai et du sénateur Amar Ghoul    Le Sénat examine le dossier Amar Ghoul    L'Etat à la rescousse    Un médecin placé en détention provisoire    Baisse "importante" des quantités en mai 2019    Les Algériens suffoquent !    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    L'Algérien Toufik Hamoum à latête d'un conseil technique de l'Unesc    ALGERIE TELECOM : L'ex-PDG devant le procureur jeudi prochain    ACCUSES D'ENGENDRER DE GRAVES DOMMAGES POUR LE PARTI : Ould Abbes et Bouchareb indésirables au FLN    REMISE EN LIBERTE LOUISA HANOUNE : Une nouvelle demande introduite par les avocats    L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    La conjoncture impose des solutions structurelles    Mauritanie: El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Premiers incidents post-congrès    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Les trois manifestants arrêtés à Tamanrasset libérés    Curieuse distribution gratuite du Coran dans la rue    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    CAN-2019: Maroc 1 - Namibie 0 - Les Marocains ont sué    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cyclone au Mozambique et au Zimbabwe : Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes
Publié dans Le Maghreb le 21 - 03 - 2019

Le Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU a indiqué mardi qu'il avait commencé à acheminer de l'aide pour 500.000 à 600.000 personnes au Mozambique, dévasté en fin de semaine dernière par le cyclone Idai.
L'après l'analyse des images satellite, nous estimons que 1,7 million de personnes se trouvaient sur la trajectoire du cyclone rien qu'au Mozambique", a affirmé un porte-parole du PAM, Hervé Verhoosel, lors d'un point de presse à Genève. Le gouvernement mozambicain a estimé à quelque 600.000 le nombre de personnes touchées. "Le PAM a pour objectif d'apporter une aide alimentaire à près de 500.000 à 600.000 personnes dans les semaines à venir", a-t-il ajouté.
Mais "la priorité en ce moment est de sauver des vies", a expliqué par téléphone aux journalistes Lola Castro, directrice régionale du PAM, depuis Johannesbourg.
M. Verhoosel a relevé que "le plus grand défi pour le moment est l'accès" aux populations affectées car l'eau recouvre une grande partie de la zone touchée. La situation ne devrait pas s'améliorer car "des pluies plus abondantes devraient se poursuivre dans certaines régions du pays" ces prochains jours, a-t-il expliqué.
Pour l'instant, le PAM a pu faire venir un premier avion-cargo avec 22 tonnes d'aide. "Un premier hélicoptère du PAM travaille sur le terrain.
Pour l'instant c'est le meilleur moyen d'atteindre la région" affectée et "deux hélicoptères supplémentaires sont en route", a détaillé le porte-parole, précisant que "les bateaux seront également importants pour accéder à la population".
Le cyclone, qui a balayé le centre du Mozambique puis l'est du Zimbabwe, a fait au moins 182 morts, mais le bilan pourrait dépasser le millier de morts, a prévenu lundi le président mozambicain Filipe Nyusi.
L'arrivée du cyclone avait été précédée de très fortes précipitations au Mozambique, mais aussi au Malawi voisin, où des intempéries avaient fait au moins 122 morts. Le Malawi a finalement été épargné par Idai.
"Je ne pense pas que le monde ait encore pris conscience de l'ampleur du problème, surtout au Mozambique", a déclaré M. Verhoosel.
"Nous parlons d'un désastre majeur", a renchéri le porte-parole du Bureau des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), Jens Laerke, à Genève, soulignant que l'ONU attendait d'avoir "toutes les évaluations" pour décider de lancer ou non un appel de fonds.
Selon les images satellites, le PAM estime que 920.000 personnes ont été affectées au Malawi par les inondations et 15.000 au Zimbabwe.
Le bilan officiel s'élève à 182 morts
Le bilan du cyclone qui a balayé en fin de semaine dernière le Mozambique et le Zimbabwe, emportant routes, ponts, hôpitaux et écoles, s'est alourdi à au moins 182 morts dans les deux pays, a annoncé le président Filipe Nuysi qui a déploré "un véritable désastre humanitaire".
"Pour le moment, nous avons officiellement 84 morts (au Mozambique). Mais quand on a survolé la zone tôt ce matin (...) pour comprendre ce qui se passe, tout laisse à penser que le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts", a déclaré M. Nyusi dans une intervention télévisée lundi à Maputo. "Plus de 100.000 personnes ont besoin d'aide alimentaire", a-t-il ajouté.
"Les eaux des rivières Pungue et Buzi ont débordé et fait disparaître des villages entiers, isolant des communautés. Il y a des corps qui flottent. C'est un véritable désastre humanitaire", a dit le président mozambicain.
Des rescapés ont trouvé refuge dans des arbres en attendant les secours, a expliqué le président. Des images aériennes transmises par l'organisation Mission Aviation Fellowship montrent aussi des dizaines de personnes bloquées sur les toits de bâtiments en dur entourés d'eau.
Le cyclone Idai et ses vents d'une extrême violence associés à des pluies torrentielles se sont abattus sur le centre du Mozambique jeudi soir, avant de poursuivre leur course au Zimbabwe voisin. Au Zimbabwe, le dernier bilan s'élevait à 98 morts et au moins 217 disparus, selon le ministère de l'Information.
"On a l'impression d'avoir affaire aux conséquences d'une guerre à grande échelle", a déclaré le ministre de la Défense par intérim, Perrance Shiri.
Au Mozambique, l'étendue des dégâts à Beira, la deuxième ville du pays avec un demi-million d'habitants, est "énorme et terrifiante", a prévenu la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).
"90% de Beira et de ses alentours ont été endommagés ou détruits", a indiqué la FICR dans un communiqué. "Les moyens de communication ont été totalement coupés et les routes sont détruites", compliquant grandement les secours, a précisé Jamie LeSueur, de la FICR, depuis Beira.
En 2000, des crues avaient déjà causé la mort de 800 personnes dans ce pays pauvre d'Afrique australe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.