Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Mostaganem: exportation de câbles électriques au Sénégal    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Natation : L'Algérie marque des points dans le circuit international
Publié dans Le Maghreb le 09 - 04 - 2019

La natation algérienne a pris du galon dans le circuit mondial de la discipline, après que la Fédération internationale (FINA) a inscrit le championnat d'Algérie Open (29 juin-3 juillet) comme compétition qualificative aux Jeux olympiques-2020 de Tokyo, outre le renforcement de la représentation algérienne au sein des instances régionale, continentale et internationale.

Une première dans les annales de la natation algérienne : le prochain championnat national d'été en grand bassin sera une étape qualificative pour les JO-2020 aussi bien pour les athlètes algériens que pour les nageurs étrangers en quête des minimas de qualification A et B.
Parmi les motifs ayant amené la FINA à prendre cette décision, le président de la Fédération algérienne de natation (FAN), Mohamed Hakim Boughadou, cite "l'impact positif" qu'a eu le 13e championnat d'Afrique open organisé en septembre 2018 au niveau de la piscine olympique du complexe Mohamed-Boudiaf (Alger), "retapée à neuf à l'occasion des 3es Jeux africains de la jeunesse", outre l'utilisation d'un "matériel sophistiqué aux normes internationales".
Sur le plan technique, Boughadou a indiqué à l'APS que la FINA a également pris en ligne de compte le fait que l'Algérie dispose de neuf arbitres internationaux, promus à la faveur du programme de formation de la FAN, rendant ainsi possible l'organisation d'une compétition suivant les normes mondiales".
Evoquant les retombées bénéfiques pour la natation algérienne après l'inscription du championnat national Open dans le calendrier de la FINA, le président de la FAN a estimé que cette compétition constituera "une étape importante pour les nageurs algériens, car elle leur offre l'opportunité, face à une rude concurrence, de hisser leur niveau tout en visant la réalisation des minima olympiques".
Pour Boughadou, cette nouvelle donne va "booster la natation algérienne sur le plan international", sans compter l'"acquisition, grâce à ce genre de compétitions, de nouvelles sources de revenues susceptibles d'être utilisées par la fédération dans la réalisation d'objectifs plus grands".

L'Algérie en force dans les instances internationales
Par ailleurs, plusieurs cadres algériens en natation ont réussi à intégrer diverses instances internationales au cours des dernières années, comme entraîneurs, dirigeants, arbitres ou médecins.
Parmi eux, l'ancien président de la FAN, Ahmed Chebaraka, membre du bureau exécutif de la Confédération africaine de la discipline (CANA).
Une instance au sein de laquelle son compatriote, le Professeur Mohamed Yahia-Chérif dirige la commission médicale, tout en étant membre de la même commission au sein de la FINA.
De son côté, Me Farid Benbelkacem est membre de la commission antidopage au sein de la FINA, au moment où six de ses compatriotes occupent des postes techniques au sein de la CANA, à savoir : Brahim Asloum (commission Natation), Badreddine Boukezouha (water-polo), Redouane Mohamed-Salah (plongeon), Mohamed Djellal (natation synchronisée), Riad Mourad (eau libre) et Ali Ikhlef qui, outre son poste de vice-président de l'Union arabe de la discipline, dirige la commission Masters au sein de la CANA.
Par ailleurs, le président de la Fédération algérienne de natation a procédé dernièrement à la réactivation de l'Union maghrébine de la discipline après un gel d'environ 15 ans. Il en a été élu président pour un mandat de quatre ans, à l'occasion du dernier championnat d'Afrique, tandis qu'un autre Algérien, Djafar Benzerroug, a été désigné secrétaire général.
Des dirigeants qui marchent sur les pas du "doyen" Mustapha Larfaoui, patron de la FINA pendant cinq mandats consécutifs, entre 1988 et 2009.
Une première historique pour l'instance, car jamais personne avant Larfaoui (85 ans) n'avait dirigé la FINA pendant aussi longtemps, ce qui lui a valu par la suite d'être désigné comme "président d'honneur à vie", y compris au sein de la CANA.
Au volet de l'arbitrage, quatre Algériens ont obtenu au mois de mars dernier le badge international après avoir été choisis parmi un total de 20 candidats. Il s'agit de Redouane Ayad, Sid-ali M'barek, Tayeb Bouras et Sarah Abed, qui jouiront de ce statut pour la période allant du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2022.
Un important succès sur le plan international que le président de la Fédération algérienne, Hakim Boughadou, a promis d'entretenir à tous les niveaux, en s'appliquant à tisser de bonnes relations avec les différentes instances de la discipline.
Ce succès reste cependant à parfaire chez les athlètes à travers la formation de nouveaux jeunes talents capables d'hisser haut l'étendard national et de gagner des titres au niveau mondial.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.