Saisie de près de 10 quintaux de kif traité à Naâma    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le président Tebboune reçoit l'ambassadrice de Suède en Algérie    «Les revendications politiques occultées»    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    «Zoukh m'a demandé de choisir les bus Tahkout»    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le CHAN-2022 se jouera en été    «Rien ne va plus»    Le MSP pour un régime parlementaire    Sétif renoue avec le confinement    Remise de 860 clés aux bénéficiaires des logements AADL et LPA à Taher et El-Aouana    Programme spécial pour les zones d'ombre    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    9 décès et 475 nouveaux cas en 24 heures    Trois suspects arrêtés    Ali Laskri jette l'éponge    Deux PME préparent leur introduction    Le procès de l'ancien directeur de l'agence foncière reporté    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Russie : Un conseiller du chef de l'agence spatiale russe arrêté pour «trahison»    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Sidi Bel-Abbès: Les blouses blanches descendent dans la rue    Usto, Es-Senia et Saint Eugène: 4 dealers arrêtés, de la cocaïne et des psychotropes saisis    Constructions inachevées et non conformes aux permis de construire: Plus de 15.000 dossiers régularisés par les commissions des daïras    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Les 13 manifestants acquittés    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Le Coram soutient 27 projets pour 150 millions d'euros    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entretien : La Tunisie et Naïm Sliti veulent "passer un cap"
Publié dans Le Maghreb le 24 - 06 - 2019

La Tunisie, qui n'a plus dépassé les quarts de finale de la CAN depuis son sacre de 2004, "veut passer ce cap" en Egypte, confie son attaquant Naïm Sliti qui souhaite "marquer le coup" avec la génération actuelle.

Les Aigles de Carthage débutent ce lundi contre l'Angola, à Suez.

L'unique sacre tunisien remonte à 2004. La génération actuelle peut-elle imiter celle qui s'était imposée à domicile?
"En 2004, j'étais sorti dehors avec mon drapeau de la Tunisie, je criais partout à Marseille (où il a grandi). C'est des supers souvenirs! Nous aussi, on a une bonne génération. C'est à nous de jouer. Dans ma carrière, ce sera une grande déception si je ne fais pas un truc en sélection. J'essaye de monter les étapes petit à petit en club. Avec la sélection, c'est pareil. C'est bien de jouer les grosses compétitions, mais tu as envie de marquer le coup. Il y a deux CAN (qui viennent), 2019 et 2021, et j'espère qu'on va aller au bout à l'une des deux."

La Tunisie n'a plus dépassé les quarts de finale depuis son sacre. Cette année, pensez-vous pouvoir aller plus loin?
"On a envie de passer ce cap. A chaque fois, ça se joue à rien. La dernière CAN (élimination en quarts par le Burkina Faso), on était frustrés après le match. On sentait qu'on pouvait aller au bout car on avait une super équipe. A chaque édition, on finit en quarts (cinq fois lors des sept dernières éditions). On a cette ambition d'aller au moins en demies. Maintenant, c'est sur le terrain, c'est le jour J."

Avec l'Angola, le Mali et la Mauritanie, vous avez une poule abordable...
"En Afrique, c'est dur de dire ça. Au niveau des noms, c'est plus abordable par rapport à d'autres poules. Mais c'est toujours des matches compliqués, il n'y a jamais de 4-0, de 3-0. Si on joue notre football, et qu'on joue comme on sait le faire, on doit passer."

Avec le Stéphanois Wahbi Khazri qui vient de boucler sa saison la plus prolifique en Ligue 1, peut-on dire que l'attaque sera votre point fort?
"On a de supers joueurs offensivement. Notre jeu est porté vers l'avant, comme l'Algérie ou le Maroc. Mais la différence pour aller au bout, c'est une bonne assise défensive. Offensivement, je pense qu'on va faire la différence.
Mais si tu la fais et que tu prends un but à chaque contre... Il faudra être solide défensivement, et devant, à nous de faire le +taf+."

La Tunisie a-t-elle progressé en défense ces dernières années?
"On n'est pas encore au top, mais il y a des joueurs qui sont en train d'émerger, comme Oussama Haddadi (son coéquipier à Dijon) qui commence à avoir un niveau incroyable. On parle souvent de l'attaque, mais la CAN, ce n'est pas que ça. Il faut une bonne assise défensive."

Quelle est votre relation avec Wahbi Khazri?
"Avec Wahbi, Youss' (Youssef Msakni), Anice Badri, on s'entend super bien sur le terrain. C'est un joueur de foot qui aime bien le +toque+ (jeu de passes courtes et rapides). Youss' est aussi un joueur incroyable. J'espère vraiment qu'on va faire de bonnes choses."

Que peut apporter le nouveau sélectionneur Alain Giresse, nommé en décembre?
"C'est quelqu'un de très abordable, qui discute beaucoup. Il fonctionne beaucoup avec l'affectif des joueurs. Il va nous apporter son expérience du très haut niveau, mais aussi du calme dans les moments importants. On avait de la sérénité de temps en temps, mais on en a besoin d'un peu plus."

Programme d'aujourd'hui:
Groupe D :
15h30 :
Côte d'Ivoire - Afrique du Sud
Groupe E :
18h00 :
Tunisie - Angola
21h00:


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.