Pour une sortie rapide de la crise : L'élection présidentielle est la seule issue    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Ce ne sont pas de simples mots    Bourses : L'Europe clôture en baisse, la crise italienne pèse    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Sahara occidental: Un professeur américain rejette la propagande marocaine    Yémen: Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Jeux africains-2019-Foot féminin: Victoire de l'Algérie face au Mali 1-0    CAN 2019 (U23), Algérie- Ghana: La sélection algérienne en stage à Sidi Moussa    Paramédical : Plus de 300 places pédagogiques au titre de la nouvelle session de formation dans la wilaya d'Alger    Tourisme : Vers la création de pôles d'excellence en Algérie    Développement local à Illizi : Salah-Eddine Dahmoune constate le dénuement et la colère des citoyens, et annonce plusieurs mesures    Les 4 conditions de Benflis    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Le président sahraoui met en garde    "Pour qui sonne le glas"    Appel à l'investissement privé    Ness el-Khir au chevet des nécessiteux    22 pèlerins algériens décédés    Javier Bardem appelle à protéger les océans    Bonnes perspectives en gaz et électricité    «L'investissement est ouvert au privé»    Un professeur américain rejette la propagande marocaine    DEGRADATION DU SOLDE COMMERCIAL : Les experts tirent la sonnette d'alarme    COUR DE JUSTICE D'ORAN : Le président de la cour et du procureur général installés    La paire Meriem Azem-Amel Zaïdi au dessus du lot    Islam Slimani en prêt à Monaco    ACCIDENT DE LA ROUTE A SIDI BEL ABBES : Six blessés dans une collision à Sidi Khaled    «Je n'ai pas envie de poursuivre ma mission»    La hantise des conducteurs    Les ventes de voitures en baisse en juillet en Chine    Farès opéré avec succès    L'EN «messieurs» se contente de la 12e place    L'histoire convoquée pour le présent    L'ONM demande la dissolution du FLN    Serge Michel : engagement total pour la Révolution algérienne    "L'enseignement des arts a besoin d'un nouveau souffle"    Yémen : Les séparatistes s'emparent de nouvelles positions    Blida : Installation du nouveau président de la Cour et du procureur général    Haï Nour: Deux dealers arrêtés    ASM Oran: Ahmed Belhadj ne viendra pas    Marche des étudiants: Maintien de la mobilisation à Alger    Afin d'atteindre "rapidement" ses objectifs : Le chef de l'Etat renouvelle son appel à faire avancer le processus de dialogue    Deuxième jour du ministre de l'Intérieur à Illizi : Les jeunes expriment leurs préoccupations    Plus de 180.000 unités en 2018    Nouvelle publication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays
Publié dans Le Maghreb le 22 - 07 - 2019

Des points de vente de moutons seront fixés à travers le territoire national pour renforcer l'offre et réduire les prix, en prévision de l'Aïd El Adha, a appris samedi l'APS auprès d'un haut responsable du ministère de l'Agriculture, du Développement durable et de la Pêche.

“Nous travaillons en coordination avec les autorités locales, la Fédération des éleveurs, la Chambre de l'agriculture, ainsi que les associations de protection des consommateurs pour fixer et valider les endroits appropriés au commerce du cheptel durant cette période", a expliqué le directeur des services vétérinaires, Hachemi Karim Kaddour.
Il a souligné que la disponibilité de l'eau potable pour hydrater l'animal était l'un des principaux critères pour choisir un point de vente.
Selon lui, un dispositif spécial a été conçu pour Alger, qui devrait compter beaucoup plus de points de vente en comparaison avec les autres wilayas, en raison de sa forte population et au nombre d'éleveurs qui devraient y affluer pour écouler leurs cheptels.
Une commission composée de représentants respectivement des ministères de l'Agriculture, du Commerce et de l'Intérieur, a été chargée d'inspecter les sites proposés pour en faire des points de vente de moutons, avant de les valider, a-t-il dit.
Par ailleurs, il sera procédé au contrôle systématique de chaque point de vente pour s'assurer que l'éleveur dispose, bel et bien, d'une autorisation de transport, délivrée par les services vétérinaires de sa wilaya d'origine et qui atteste de la bonne santé de son bétail.

Une offre "largement" supérieure à la demande
La nouveauté de cette année réside dans la création de cellules comprenant des représentants des chambres de l'agriculture et des directions des services agricoles et vétérinaires, pour accueillir l'éleveur dès son arrivée sur les lieux de vente avec son bétail, et l'orienter vers l'espace qui lui a été réservé.
Sur un autre registre, M. Kaddour a fait savoir que des instructions ministérielles ont été adressées aux autorités locales, à l'échelle nationale, pour organiser des "Journées portes ouvertes" au sein des abattoirs pour vulgariser les bonnes pratiques d'hygiène lors de l'égorgement des bêtes et la manipulation de leur carcasse.
"Il est impératif de conserver les viandes au frais, d'autant plus que la fête de l'Aïd coïncide cette année avec la saison estivale", a-t-il prévenu.
Pour le bon déroulement de cette fête religieuse, le responsable a assuré que le jour de l'Aïd, tous les abattoirs seront de service.
D'autre part, des brigades mobiles se rendront aux quartiers et cités pour contrôler les carcasses des bêtes sacrifiées. Elles se chargeront aussi d'indiquer aux citoyens les dépôts de toisons qui seront récupérées par des sous-traitants pour les utiliser dans la fabrication de cuir.
Depuis le 11 juillet, le ministère de l'Agriculture organise régulièrement, des réunions avec les représentants de la profession (la Fédération des éleveurs, l'association des éleveurs, la Chambre d'agriculture et la société civile) afin de discuter des dispositifs capables d'améliorer davantage le bon déroulement de la fête de l'Aïd El Adha et réunir les conditions d'aménagements des points de ventes, a-t-il fait savoir.
Concernant la disponibilité du cheptel sur le marché, M. Kaddour a assuré qu'il y avait cette année une "abondance" de l'offre, qui a été boostée par la croissance de la filière ovine, s'abstenant de se prononcer sur la fourchette des prix des moutons pour cette année.
"Nous recommandons aux citoyens d'acheter leurs moutons aux points de ventes contrôlés pour au moins deux raisons. D'abord le bétail est garanti sur le plan sanitaire. Ensuite, les prix seront moins chers car la transaction se fait directement entre éleveur et consommateur", a-t-il estimé.
De son côté, le président de la Fédération nationale des éleveurs, Djilali Azaoui, a rassuré sur la disponibilité des moutons sur le marché national, avec près de 28 millions de têtes, affirmant que l'offre sera toujours supérieure à la demande, quel que soit le nombre de moutons qui sera sacrifié cette année.
Il a rappelé que pour l'Aïd El Adha de 2018, plus de 4,2 millions de moutons ont été sacrifiés, contre 5 millions prévus cette année.
Interrogé sur les prix, M. Azaoui a affirmé que le marché du bétail était fluctuant, jugeant qu'il était prématuré d'en parler.
Il a assuré cependant que les prix devraient "automatiquement baisser" étant donné que l'offre est "largement" supérieure à la demande.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.