Installation du nouveau président de la Cour d'Alger    BNA: lancement de la Finance Islamique dans deux autres agences à Alger    la FAF autorise les présidents de Ligues nationales à poursuivre leur mission jusqu'à l'AGE    Accidents de la circulation : 32 morts et 1462 blessés en une semaine    "Le Hirak a beaucoup accompli, il reste l'essentiel"    Cauchemar    Ah ! La fine équipe !    Drareni condamné à 3 ans de prison ferme    Tebboune met la pression sur les ministres    Alger veut une réévaluation    La lutte contre le crime organisé sur la table    L'UGCAA de Tizi Ouzou demande la prolongation des délais    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    Le choc !    Incompréhension et réserves de la communauté universitaire    1 349 interventions enregistrées par la Sûreté de wilaya    Reprise à la Pêcherie    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Ce n'est pas moi qui le dis !    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Mila: logements et aides financières pour les sinistrés des deux tremblements de terre    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    Tiaret : Le réseau d'alimentation en eau potable sera réhabilité    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    On vous le dit    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    Les habitants de Guentour protestent contre le manque d'eau    Le président de la forem: «On a fabriqué un clientélisme au sein des associations»    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    La composition des deux groupes connue    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    L'affaire Khaled_Drareni, la fin du mirage de «l'Algérie nouvelle »    Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ZLECAF : Nécessité de saisir les opportunités au profit de l'économie nationale
Publié dans Le Maghreb le 21 - 08 - 2019

Les industriels, commerçants et artisans algériens doivent saisir les opportunités qu'offre la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) pour conquérir le marché africain et contribuer au développement de l'économie nationale, a indiqué lundi à Alger, le président de la Fédération algérienne de l'import, l'export, le commerce international et l'investissement (AFIEITI), Mohamed Hassan.
"Nous devons nous efforcer sérieusement et de manière responsable pour nous préparer à entrer dans la ZLECAF. Nous devons nous armer de volonté et de détermination pour saisir les opportunités et les lois commerciales de cette zone au profit de l'intérêt public et le développement de l'économie nationale", a indiqué M. Hassan.
Il s'exprimait à l'ouverture d'une journée d'information et de sensibilisation sur la ZLECAF, organisée conjointement par sa fédération et l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), sous le thème : "La ZLECAF et le rôle des syndicats professionnels dans le développement de l'économie".
Parrainée par le ministère du Commerce et celui du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, la journée à laquelle ont assisté des représentants de plusieurs ministères et organismes étatiques en lien avec l'économie, des représentants diplomatiques de pays africains, ainsi que des industriels, commerçants et experts algériens, s'est déroulée au siège de l'Ecole supérieure de la sécurité sociale à Alger.
Elle a porté notamment sur le rôle des syndicats professionnels dans le renforcement de l'activité économique hors hydrocarbures et l'accompagnement de la stratégie du gouvernement pour un rôle plus actif de l'Algérie dans la ZLECAF au profit d'une balance commerciale positive.
Estimant que cette journée est avant tout "une félicitation pour l'entrée de l'Algérie dans la ZLECAF", M. Hassan a expliqué que son objectif est "d'informer les commerçants algériens, quels que soient leurs statuts, producteurs, exportateurs, importateurs ou investisseurs, sur l'importance de la ZLECAF, de les orienter vers son exploitation, ainsi que les encourager à conquérir le marché africain et à l'adopter pour la croissance de l'économie nationale et africaine".
Pour sa part, le secrétaire général de l'UGCAA, Hazan Ben Chahra, a souligné la nécessité de la mise en place d'une stratégie nationale de développement économique en vue de renforcer la production nationale, sa diversification et promouvoir le produit national à l'étranger, notamment en Afrique dans le cadre des procédures de la ZLECAF.
A cet effet, il a considéré que le rôle des syndicats professionnels, comme force de proposition, est "très important", notamment dans la mobilisation des acteurs et les intervenants qui auront pour but "de conquérir le marché africain avec des produits algériens pour développer l'économie nationale".

"Proposition pour la création de l'Union générale des commerçants et artisans africains"
Par ailleurs, M. Ben Chahra, a annoncé que son organisme compte, dans le cadre de la ZLECAF, proposer la création de l'Union générale des commerçants et artisans africains, ce qui "facilitera la connexion et les échanges entre les acteurs du continent, et du coup, hissera les opportunités de partenariats économiques entre les pays".
Présent à cette réunion, l'ambassadeur du Ghana en Algérie, Nana Weise Arhin, dont le pays abrite le siège du secrétariat permanent de la ZLECAF, a insisté sur le "devoir des pays africains de relever le défi de la ZLECAF", ajoutant que cet espace économique profitera au développement du commerce du continent et aux économies de ses pays.
Citant l'exemple du cacao, dont le Ghana est producteur majeur, l'ambassadeur a expliqué que "l'absence d'échanges entre les pays africains profite à d'autres pays européens, car le cacao est exporté vers l'Europe puis revendu à des pays africains, alors que ça pouvait être exporté directement vers ces pays".
La ZLECAF est une zone géographique dans laquelle les biens et les services circulent sans restriction entre les Etats membres de l'Union Africaine (UA).
L'accord portant création de la ZLECAF a été signé par 44 pays africains lors de son lancement en mars 2018 à Kigali (Rwanda). Cet accord est entré en vigueur le 30 mai 2019.
Cet espace constitue un marché de 1,2 milliard de personnes et un produit intérieur brut combiné de 2,5 milliards de dollars et un potentiel commercial estimé à plus de 3.000 milliards de dollars.
La ZLECAF devrait être effectivement opérationnelle à partir de juillet 2020.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.