PARTICIPATION DE L'ANP AU MAINTIEN DE LA PAIX : Laraba souligne le contexte géopolitique    MANIPULATION DE L'IMAGE PAR M6 : L'ARAV exprime sa "totale réprobation"    MONTAGE D'AUTOMOBILE : 10 à 15 ans de prison requis contre Ouyahia et Yousfi    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE TIARET : Installation de la cellule d'écoute et d'orientation    MASCARA : Les travailleurs de l'entreprise ‘'Dahra'' sans salaire depuis 8 mois    DISTRIBUTION DE 800 LOGEMENTS AADL A TISSEMSILT : Les souscripteurs de la cité Sanawbar enfin soulagés    ACCUSE DE DETERIORATION DE BIENS PUBLICS A MASCARA : Le professeur Yahiaoui Ahmed acquitté    SIDI BEL ABBES : Le corps sans vie d'un adolescent repêché d'une retenue d'eau    BECHAR : Arrestation d'un charlatan en possession d'une arme à feu    MOSTAGANEM : Le conseiller du président Tebboune réunit les zaouias    Zeghmati: promulgation prochaine d'un texte de loi contre l'enlèvement    Chenine préside les travaux de réunion du nouveau Bureau de l'APN    APN : les vice-présidents installent les 12 commissions permanentes et leurs bureaux    Les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d'ombre réglés    Situation de l'environnement marin :Benharrats tire la sonnette d'alarme    Belhimer: le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet    Succession de Zetchi à la tête de la FAF... les précisions de Bahloul    Le Graët pessimiste pour un match Algérie-France avant la fin de son mandat    La wilaya d'Alger réagit    League Cup: Tottenham qualifié par forfait    Trafic de drogue: ce n'est pas en pointant une Kalashnikov devant ces jeunes……..    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    Coronavirus: 179 nouveaux cas, 116 guérisons et 5 décès    Mali: le président de la transition rencontre le médiateur de la Cédéao    Commerce extérieur: le retour au système des licences n'est pas à l'ordre du jour    La Zlecaf ouvrira de larges perspectives aux opérateurs économiques algériens    APN: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Quand le bricolage fait des siennes    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Le contrat de Tiboutine résilié    Le Bayern remonte sur scène, retour risqué des fans    Une rentrée scolaire à domicile    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    Ce soir-là...    Actucult    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Investiture en catimini du président Loukachenko    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Poker gagnant pour l'Histoire    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libye SOS Méditerranée cherche de nouveau un port sûr pour 104 migran
Publié dans Le Maghreb le 23 - 10 - 2019

L'ONG SOS Méditerranée a demandé aux autorités européennes de lui désigner un port sûr pour débarquer 104 migrants qu'elle a recueillis vendredi à bord de son navire de secours en mer, Ocean Viking, au large de la Libye, a-t-elle annoncé lundi.
L'Ocean Viking, qui se trouvait lundi dans les eaux internationales au large de Malte, a demandé aux Centres de coordination des secours maritimes (MRCC) italien et maltais l'attribution d'un lieu sûr et espère "un débarquement rapide des 104 survivants", a indiqué SOS Méditerranée, basée à Marseille (sud-est de la France), dans un communiqué.
Les autorités italiennes et maltaises n'ont pas fait de commentaire.
Vendredi, l'Ocean Viking a secouru les occupants d'un bateau pneumatique en détresse à 50 milles nautiques des côtes libyennes. Parmi les 104 personnes à bord se trouvent 40 mineurs, dont 30% sont non accompagnés, ainsi que deux femmes enceintes.
Cette opération de secours est intervenue seulement deux jours après le débarquement de 176 rescapés à Tarente (Italie).
Comme lors du précédent sauvetage, les autorités libyennes ont proposé jeudi à l'Ocean Viking de débarquer à Tripoli, ce que l'équipage a refusé.
"Selon le droit international, aucun port en Libye ne peut être considéré comme sûr", a ajouté l'ONG.
"Au cours des deux derniers jours, nous avons entendu de terribles histoires de violence et d'abus en Libye", a indiqué SOS Méditerranée. L'ONG cite un Ivoirien de 23 ans, selon lequel "Mieux vaut mourir en mer que de vivre en Libye". Selon l'agence de l'ONU pour les réfugiés (HCR), plusieurs milliers de migrants se trouvent bloqués en Libye, dans des conditions déplorables. Un "pré-accord" a été trouvé à La Valette (Malte) le 23 septembre entre la France, l'Allemagne, l'Italie et Malte, ces deux derniers pays étant en première ligne pour les arrivées de migrants. Cette initiative doit permettre d'éviter que les bateaux humanitaires restent bloqués en mer pendant des semaines en attendant que des pays acceptent, au cas par cas, de les accueillir.
En quatre ans, SOS Méditerranée, à bord de l'Aquarius puis de l'Ocean Viking, a porté secours à plus de 30.000 migrants


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.