L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accord nucléaire L'Iran prépare une nouvelle réduction de ses engagements
Publié dans Le Maghreb le 11 - 11 - 2019

Comme nouvelle phase dans la réduction de ses engagements sur l'accord nucléaire, l'Iran pourrait renoncer à la modernisation du réacteur nucléaire à eau lourde d'Arak, a déclaré le 9 novembre Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran (OEAI).

L'Iran a évoqué une nouvelle mesure qu'il pourrait prendre dans le cadre de la réduction de ses engagements nucléaires. "Si nécessaire, nous reviendrons à la conception précédente du réacteur à eau lourde d'Arak", ceci pouvant se produire "si les autres parties à l'accord ne prennent pas de mesures rapidement [quant au respect de leurs promesses, ndlr]", a fait savoir le 9 novembre Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'OEAI, dont le discours a été diffusé par la télévision d'État.

Une inspectrice de l'AIEA non autorisée sur un site nucléaire
Le responsable iranien est également revenu sur l'épisode survenu la semaine dernière à Natanz, lorsque l'inspectrice de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avait été interdite d'accès sur le site d'enrichissement d'uranium local: "Nous avions de bonnes raisons de refuser l'entrée à l'inspectrice d Behrouz Kamalvandi a précisé que la partie iranienne avait des "fichiers et des vidéos témoignant de ces raisons". Au moment du contrôle à l'entrée, un équipement a signalé la présence de substances et de matériaux "suspects", selon l'OEAI, laquelle l'a communiqué à l'AIEA et a révoqué l'autorisation de son employée à inspecter les sites iraniens.

Renoncement aux projets sur le site de Fordo
De plus, Behrouz Kamalvandi a annoncé le renoncement aux projets de transformation du site nucléaire de Fordo en centre international de recherche nucléaire, prévus par l'accord de Vienne. Et de préciser qu'ils allaient augmenter la capacité du site. Les experts de l'AIEA vont examiner ce dimanche les échantillons de l'uranium enrichi à Fordo.

Nucléaire iranien
Par un accord conclu à Vienne en juillet 2015 avec le Groupe 5+1 (Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne), Téhéran a accepté de réduire ses activités nucléaires - afin de garantir leur caractère exclusivement civil - en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales asphyxiant son économie. En riposte au retrait unilatéral des États-Unis de ce pacte en mai 2018 et au rétablissement de lourdes sanctions américaines la privant des bénéfices économiques escomptés, la République islamique a commencé en mai 2019 à revenir sur certains de ses engagements. Elle produit ainsi de l'uranium enrichi à un taux supérieur à la limite de 3,67% prévue par l'accord de 2015 et ne respecte plus la limite de 300 kilogrammes imposée à ses stocks d'uranium faiblement enrichi. Le 6 novembre, l'Iran a commencé à injecter du gaz dans des centrifugeuses sur le site de Fordo, ce qui signifie dans les faits le début de la quatrième phase de réduction de ses obligations nucléaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.