Report de la réunion de l'Opep+ au 8 ou 9 avril    Le gouvernement fixe les types de commerce autorisés à ouvrir    Le Dr Lyes Merabet met en cause le "non-respect" du confinement    Quels scénarii pour les examens de fin d'année ?    La reprise de plusieurs activités professionnelles et commerce autorisée    Jijel : fausse pénurie d'huile et de sucre    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Rapatriement de 740 ressortissants algériens bloqués en Turquie    Plusieurs saisies effectuées à Tizi Ouzou    Le marché d'El-Graba à Relizane démantelé    Du carburant gratuit pour les ambulances à Médéa    Le président Tebboune interdit les cadeaux entre responsables de l'Etat    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    Coronavirus : la Cnep-Banque prend de nouvelles mesures    ORAN : Deux secteurs seulement pourvoyeurs d'emplois    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    Real Madrid: l'agent d'Hakimi dément un accord    La chute de la maison Bouteflika    Pétrole : les pays de l'Opep+ décidés à agir pour stabiliser les cours de l'or noir    JM d'Oran: vers l'organisation d'un maximum de manifestations sportives pour tester les infrastructures    Covid-19: des aides financières au profit des artistes dont les activités sont suspendues    JSM Béjaïa : Hammouche plaide pour une meilleure reprise    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    L'Unep mobilise les entreprises publiques    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Le MJS, la FAF et la LFP ne veulent pas d'un championnat à blanc    USM Alger : Le groupe Serport engagé contre le Covid-19    "Nous avons encore une vision très normative de la création théâtrale"    Le geste fort d'Aït Menguellet en faveur des détenus d'opinion    Cela s'est passé le 29 mars 1956 à Constantine : L'assassinat du commissaire principal Jean Sammarcelli    Théâtre régional Azzeddine Medjoubi d'Annaba : Riche programme virtuel pour le public confiné    Hommage à la «princesse rouge» : Son Altesse populaire    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    Pour faire face à la suspension des cours: Un «plan d'urgence» pour l'Education    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Iran : Découverte d'un énorme gisement de pétrole, quel avenir pour son développement ?
Publié dans Le Maghreb le 17 - 11 - 2019

53 milliards de barils de brut - tel est le potentiel estimé du nouveau gisement de pétrole mis au jour récemment dans le sud-ouest de l'Iran. Que promet cette découverte pour l'Iran et les sanctions américaines auront-elles un impact sur sa mise en valeur? Les réserves prouvées de pétrole en Iran ont augmenté d'un tiers après la découverte d'un nouveau gisement dans le sud-ouest du pays, a annoncé le 10 novembre le Président Hassan Rohani. Commentant la découverte de ce champ situé dans la province de Khouzistan et aussi grand que le Luxembourg, le ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar Zangeneh a expliqué qu'actuellement son pays devait se focaliser sur deux axes. "Nous devons développer deux secteurs en Iran. Le premier - les technologies nationales [et ce par le biais des universités et centres de recherche, ndlr] et le second - la coopération internationale via l'accès aux meilleurs technologies de grandes compagnies pétrolières." Or, comme l'estime Omid Shukri Kakehsar, expert indépendant dans le domaine de la sécurité énergétique, la République islamique ne saurait pas exploiter pleinement les capacités de ce gisement de 2.400 km2 et ce en raison des sanctions américaines. "Compte tenu de la situation de l'Iran qui se trouve sous sanctions, le potentiel technologique et les possibilités financières des compagnies pétrolières iraniennes répondent dans une certaine mesure au niveau des gisements, dont la plupart ont déjà atteint la moitié de leur cycle de vie. Et pour augmenter leur coefficient d'efficacité, des technologies modernes et avancées sont indispensables", explique-t-il.
D'après cet expert, si la découverte du nouveau gisement s'était faite dans un contexte de stabilité, l'Iran aurait pu en profiter pour doper ses exportations.
"Mais actuellement, en raison des sanctions américaines, l'Iran exporte beaucoup moins de pétrole, il est confronté à un excédent d'exportation de pétrole sur le marché mondial", souligne-t-il, ajoutant que d'autres pays, tels l'Irak, l'Arabie saoudite, la Russie et les États-Unis n'ont pas laissé de place pour l'Iran sur le marché.
Et d'expliquer que le marché et l'OPEP n'avaient en aucune manière réagi à la nouvelle de la découverte du gisement en Iran, car ils comprennent que Téhéran n'est pas en mesure de l'utiliser sous sanctions. L'expert estime donc qu'il est peu probable que la mise en valeur de ce gisement commence prochainement. "D'abord, il faut régler la question des sanctions et augmenter la productivité des gisements conjoints", conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.