Man City s'empare de la tête du championnat. Mahrez entré en jeu en deuxième période    Mondial 2021 de Handball. Algérie 26 – France 29 : Le sept national passe à côté d'un exploit    Boulaya a pris une décision importante pour son avenir    La gamme Dacia étoffée    Plein cap sur l'électrique    Hollywood out !    L'état-major de l'ANP marque sa présence aux frontières sécuritaires du pays    Nouveau statut pour le Cnes    Otretien, nouvelle application pour les Algériens    Véritable moelleux au chocolat    Expo «La Chine vue par Hachemi Ameur 3»    Le producteur Phil Spector, faiseur de tubes et magicien du son    Visant «la promotion de la distribution de l'activité culturelle et artistique» Une convention de coopération entre les ministères de la Culture et de la Défense nationale    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Près de 140 morts en trois jours    L'ONU réclame une aide d'urgence de 76 millions de dollars    Peugeot Algérie et IRIS signent un partenariat    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Energies renouvelables : Création d'une entreprise de production et de distribution des énergies renouvelables    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    LFP : Les sanctions tombent    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    3 décès et 249 nouveaux cas    Abbas attendu aujourd'hui à Béjaïa    Le marché du travail touché de plein fouet par la crise : Les offres d'emploi ont baissé de 30% en 2020    Les personnels du Commerce à nouveau en grève    Retrait de confiance au maire de Belouizdad    Université de Constantine 1 : Des postulants au concours de doctorat en colère    40 décès et 103 blessés sur les routes en 2020    Boumerdès : Quel sort pour l'industrie de la pêche ?    Des contraintes entravent le parachèvement du dernier tronçon    Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le P-dg de Sonelgaz: «Toutes les créances impayées seront récupérées»    Métro d'Alger: Aucune date n'a été fixée pour la reprise de service    La future loi, le sexe et l'âge    Un avant-projet en question    Recouvrement des taxes: Les délégations communales sommées de s'impliquer davantage    Tébessa: Sit-in des habitants de «Mizab 2» devant la wilaya    Investiture de Biden aujourd'hui: Une cérémonie sous haute surveillance    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Automibile : Les enjeux économiques de la nouvelle polémique sur les SUV
Publié dans Le Maghreb le 09 - 12 - 2019

Tandis que plusieurs pays européens travaillent sur une nouvelle réglementation pénalisant le poids des voitures, le SUV et le 4X4 urbain sont dans la ligne de mire des associations environnementales. Ce segment est pourtant un gisement de profits conséquents pour les constructeurs automobiles, y compris français... Le SUV est-il la nouvelle ligne de clivage de l'industrie automobile ? Depuis quelques mois, ces 4X4 urbains, souvent affublés du surnom péjoratif de "faux 4X4", cristallisent toutes les critiques: trop gros, trop lourds, trop polluants, trop dangereux... Et le débat n'est pas tenu par une poignée "d'anti-bagnoles". Les autorités publiques prennent le sujet très au sérieux puisque plusieurs dispositions législatives sont en cours d'élaboration un peu partout en Europe. A la municipalité de Bruxelles, il est en effet question de dissuader l'accès à l'agglomération aux SUV à travers une taxe d'acquisition. En Allemagne, l'émotion a gagné l'opinion publique après la collision entre un SUV et des piétons entraînant la mort de ces derniers. Selon les associations, le fait que l'accident ait été le fait d'un de ces 4X4 n'aurait laissé aucune chance aux victimes. Plus proches de nous, en France, c'est une taxe sur le poids des voitures qui pourrait directement viser les SUV.

Un marché en croissance
Cette mauvaise presse désarçonne les constructeurs automobiles. Et pour cause, ils avaient du SUV leur principal moteur de croissance ces dix dernières années. Et depuis la fin des années 2000, ce segment de marché a régulièrement "surperformé", avec une croissance à deux chiffres. L'arrivée du B-SUV avec le Nissan Juke en 2011, rejoint plus tard par les Renault Captur et Peugeot 2008, avait donné un élan supplémentaire à cette dynamique commerciale. Le SUV a même servi de planche de salut pour certaines marques, comme Seat qui ne cesse d'afficher des ventes en hausse depuis le lancement de son Ateca en 2016, suivi deux ans plus tard par l'Arona. Même les marques françaises ont renoué avec la croissance et les profits grâce à l'intégration de gammes SUV. C'est le cas de Renault avec son Kadjar, et de Citroën avec son C5 Aircross, mais aussi de PSA avec son Peugeot 3008, dont le succès phénoménal constitue la vache à lait du groupe. Chez les marques dite Premium, les SUV sont devenus les nouveaux porte-drapeau de leur positionnement de marque statutaire, en lieu et place des grandes berlines. Les constructeurs ont même inventé le SUV coupé, qui n'est jamais que le même modèle avec un toit fuyant mais autrement plus cher... Sur certains marchés, comme les Etats-Unis et la Chine, le SUV est devenu un "must have", même s'il n'est plus une condition suffisante pour réussir sur ces marchés. Bref, en vingt ans, le SUV a été élevé au rang de totem de l'automobile, supplantant les grandes berlines dans le rôle de voiture statutaire et de pourvoyeur de profits.
Autrement dit, la polémique sur les SUV tombe très mal pour les constructeurs automobiles au moment où les trois premiers marchés automobiles mondiaux ont ouvert un cycle baissier dont l'ampleur reste incertaine.

Les considérations environnementales ne freineraient pas les clients
Pour José Baghdad, associé responsable du secteur automobile chez PwC, le SUV ne semble pas encore impacté par l'essoufflement du marché:
"La demande de SUV reste soutenue, jusqu'à 40% des ventes sur certains marchés, et les clients ne sont pas freinés par des considérations environnementales."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.