Alarmant !    Ce qu'il faut retenir du dernier Conseil des ministres    "Le contribuable doit payer le juste impôt"    Le pays prêt à transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem    Mobiliser les efforts internationaux    Tebboune présente ses condoléances aux familles des victimes    Les délais prolongés    "La belle au bois dormant    Président Tebboune : l'Algérie prête à abriter le dialogue escompté entre les frères libyens    Violences nocturnes, appels à de nouvelles manifestations    Handball/CAN-2020 (3e journée): les résultats complets    Sahnoun et Medjahed réalisent les minimas des Championnats d'Afrique    3 milliards de dinars pour des opérations d'aménagement en vue des JM    Bilan et perspectives de leur dynamisation dans le cadre d'une vision stratégique    Le Président Tebboune ordonne la rupture avec les pratiques du passé    Le président de la République présente ses condoléances aux familles endeuillées par l'accident de la circulation survenu à El-Oued    Rapport de la première quinzaine du mois de janvier :    L'Algérie regrette les décisions du Gabon et de la Guinée    Aghribs commémore son enfant, le chahid Didouche Mourad    LF 2020: l'importance des dispositions encourageant de l'investissement mise en exergue    Examens de promotion aux grades d'enseignant principal et enseignant formateur: les résultats lundi    Irak : nouvelles manifestations réclamant une refonte du système politique    Foot/Mercato d'hiver : le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    SITUATION FINANCIERE : La commune d'Oran peine à retrouver ses entrées    REVISION DE LA CONSTITUTION : Talaia El Hourriyet exige ‘'la parole au peuple''    NOMINATION DE CERTAINS CADRES DE L'ETAT : Le président transfert le pouvoir au premier ministre    Le Président de la République reçoit à Berlin le président du Conseil européen    Football/CAN-2021 et Mondial-2022: des changements au programme de la sélection algérienne    Belkaroui interdit d'entraînement    Le duo Chay-Karouf bien parti pour rester    La quadrature du cercle    Desertec veut renaître de ses cendres    Attentat déjoué contre la veuve du militant Brahmi    Le PAD appelle à une adhésion massive    Sit-in aujourd'hui au tribunal de Sidi M'hamed    Le PT exige la libération des manifestants du hirak    15 militants devant le juge ce matin    Non, le Hirak n'a pas échoué !    ACTUCULT    Une exposition de photographies d'art sur le site de Séfar dans le Tassili N'Ajjer à Alger    Tizi Ouzou : coup d'envoi de la 12e édition du salon du livre    Et zut ! C'est raté pour cette année ! Tant pis ! L'année prochaine, inch'Allah, pitet' !    La FAF s'oppose à la domiciliation du tournoi dans la ville de Laâyoune occupée    La pièce GPS du TNA primée    Ouverture en présence de nombreux intellectuels    NCA Rouiba conclu un accord avec le groupe français Castel    El-Bayadh: Enfin la liste des logements sociaux    Bouira: De 3 ans de prison à la perpétuité pour trafic international de drogue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Campagne d'intoxication du climat socio-politique
Publié dans Le Maghreb le 10 - 12 - 2019

"La mémoire collective de notre société recèle, avec fierté, et démontre, avec orgueil, à travers les pages de l'histoire nationale, riche de par ses différentes phases, que la boussole du peuple algérien s'est toujours dirigée vers la bonne voie ". Ce paragraphe de l'allocution du vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, Ahmed Gaïd Salah prononcée lundi devant les personnels relevant des Ecoles, des Centres d'Instruction et des Unités des Forces terrestres, intervient à un moment où les ennemis de la Patrie continuent de déclencher ces dernières semaines une campagne d'intoxication sans précédent. Cette campagne interne relayée par des parties étrangères tendait à susciter de toutes pièces un climat favorable à l'anarchie, un climat favorable aux manœuvres d'enveloppement politicien visant à contrecarrer la sortie de crise et à freiner le processus électoral. Cette intoxication du climat socio-politique obéit à un plan élaboré. D'abord, donner libre cours à une spéculation orientée :
L'examen superficiel de la situation politique en Algérie relève immédiatement une intention se traduisant par l'écart qui existe, d'une part, de ce qui se passe au sein de la société qui tient au changement et, d'autre part, les manœuvres et l'action d'aventuristes.
C'est de cette contradiction, de cette désinformation que les ennemis de la nation vont puiser leurs attaches contre la sortie de crise et choisir leurs thèmes de propagande pour échafauder leur tactique de déstabilisation visant à freiner le processus électoral et la participation des citoyens au vote. Malheureusement, le temps ne travaille pas pour ces parties. Le peuple est bien décidé d'aller vite et sûrement, il faut surmonter les frustrations et les scrupules, il faut tout tenter pour sortir le pays de cette crise afin d'aboutir à un réel Etat de droit. C'est sur cette base et seulement sur elle qu'une stabilité véritable pourra s'édifier en Algérie et, par voie de conséquence un monde politique solide au seul service des intérêts du pays et du peuple. Une vision nationaliste aux relents d'horizons nouveaux et que résume le chef d'état-major de l'ANP en déclarant : " lorsque nous interrogeons l'histoire de l'Algérie à travers toutes ses étapes, et lisons ses pages et examinons attentivement ses caractéristiques, nous présageons un avenir prometteur pour notre pays, l'avenir étant la récolte du présent et le prolongement naturel de l'histoire de la glorieuse Révolution de Libération .A ce titre, nous nous remémorons avec fierté la bravoure du peuple algérien, qui s'est élevé le 11 décembre 196O contre la tyrannie du colonialisme, où les efforts et la lutte du peuple se sont joints aux efforts et au combat acharné de l'Armée de Libération Nationale contre le colonisateur français. Ces manifestations populaires ont constitué un tournant historique et décisif dans le cours de la Glorieuse Révolution de Libération, en ce qu'elles ont avorté tous les plans colonialistes qui voulaient faire de l'Algérie une partie intégrante de l'entité coloniale et empêcher la Révolution du 1er Novembre d'atteindre ses nobles objectifs ".
… "Ce sont-là les origines du combat réel, qui oppose aujourd'hui le vaillant peuple algérien, soutenu par l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale, et les serviteurs du colonialisme, parmi la bande et ses relais, qui ont renié à tous les principes du nationalisme, se sont mis au service des ennemis, et ont œuvré à entraver la démarche des hommes valeureux de notre peuple et de notre armée. Cependant, ils ont échoué et ont réalisé par eux-mêmes qu'ils ont mal agi envers leur peuple, lorsqu'ils ont vu cet élan populaire à travers tout le pays, lors duquel les Algériens se sont remémorés leur illustre passé historique ".
Le courant de l'histoire se caractérise aujourd'hui par la liquidation rapide des ennemis de la nation et l'ouverture sur le futur. Admettre à présent cette réalité, c'est plus faire preuve de réalisme que dégager des perspectives généreuses. En un mot c'est se remémorer son passé historique pour épouser son temps. C'est là qu'il est important de mettre en valeur politique l'organisation de l'élection présidentielle de jeudi prochain qui doit, pour être positive, être accompagnée d'une volonté de réaliser vite, maintenant, l'Algérie de demain avec des perspectives politiques, économiques, sociales et culturelles , toutes passant par le canal de la démocratie participative. Une démocratie participative qui atteste de l'accompagnement sincère du Haut commandement de l'ANP du peuple durant cette phase cruciale. Un accompagnement qui s'est caractérisé par la bonne intention et la sincérité de l'engagement, et à travers lequel l'accent a été mis sur l'éradication des têtes de la bande, voire la neutralisation de leurs ramifications et relais en luttant contre les foyers de corruption, ce qui a impliqué un accompagnement total de la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.