Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Cafouillage paralysant    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    Intouchable Bouteflika jusqu'à quand?    L'ambassadrice de Turquie rend visite au Soir d'Algérie    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    Le RND émet quelques réserves    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    «Le Cameroun est sur la bonne voie»    La Fifa définit le profil du futur président    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    Un élève agresse le directeur dans son bureau    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    La clé de tous les soucis    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    "On voit le bateau couler et on ne fait rien"    L'Etat attaché à la moralisation de l'action politique    "Une dérobade historiquement indigne"    Charfi répond aux «petits» partis    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Campagne d'intoxication du climat socio-politique
Publié dans Le Maghreb le 10 - 12 - 2019

"La mémoire collective de notre société recèle, avec fierté, et démontre, avec orgueil, à travers les pages de l'histoire nationale, riche de par ses différentes phases, que la boussole du peuple algérien s'est toujours dirigée vers la bonne voie ". Ce paragraphe de l'allocution du vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, Ahmed Gaïd Salah prononcée lundi devant les personnels relevant des Ecoles, des Centres d'Instruction et des Unités des Forces terrestres, intervient à un moment où les ennemis de la Patrie continuent de déclencher ces dernières semaines une campagne d'intoxication sans précédent. Cette campagne interne relayée par des parties étrangères tendait à susciter de toutes pièces un climat favorable à l'anarchie, un climat favorable aux manœuvres d'enveloppement politicien visant à contrecarrer la sortie de crise et à freiner le processus électoral. Cette intoxication du climat socio-politique obéit à un plan élaboré. D'abord, donner libre cours à une spéculation orientée :
L'examen superficiel de la situation politique en Algérie relève immédiatement une intention se traduisant par l'écart qui existe, d'une part, de ce qui se passe au sein de la société qui tient au changement et, d'autre part, les manœuvres et l'action d'aventuristes.
C'est de cette contradiction, de cette désinformation que les ennemis de la nation vont puiser leurs attaches contre la sortie de crise et choisir leurs thèmes de propagande pour échafauder leur tactique de déstabilisation visant à freiner le processus électoral et la participation des citoyens au vote. Malheureusement, le temps ne travaille pas pour ces parties. Le peuple est bien décidé d'aller vite et sûrement, il faut surmonter les frustrations et les scrupules, il faut tout tenter pour sortir le pays de cette crise afin d'aboutir à un réel Etat de droit. C'est sur cette base et seulement sur elle qu'une stabilité véritable pourra s'édifier en Algérie et, par voie de conséquence un monde politique solide au seul service des intérêts du pays et du peuple. Une vision nationaliste aux relents d'horizons nouveaux et que résume le chef d'état-major de l'ANP en déclarant : " lorsque nous interrogeons l'histoire de l'Algérie à travers toutes ses étapes, et lisons ses pages et examinons attentivement ses caractéristiques, nous présageons un avenir prometteur pour notre pays, l'avenir étant la récolte du présent et le prolongement naturel de l'histoire de la glorieuse Révolution de Libération .A ce titre, nous nous remémorons avec fierté la bravoure du peuple algérien, qui s'est élevé le 11 décembre 196O contre la tyrannie du colonialisme, où les efforts et la lutte du peuple se sont joints aux efforts et au combat acharné de l'Armée de Libération Nationale contre le colonisateur français. Ces manifestations populaires ont constitué un tournant historique et décisif dans le cours de la Glorieuse Révolution de Libération, en ce qu'elles ont avorté tous les plans colonialistes qui voulaient faire de l'Algérie une partie intégrante de l'entité coloniale et empêcher la Révolution du 1er Novembre d'atteindre ses nobles objectifs ".
… "Ce sont-là les origines du combat réel, qui oppose aujourd'hui le vaillant peuple algérien, soutenu par l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale, et les serviteurs du colonialisme, parmi la bande et ses relais, qui ont renié à tous les principes du nationalisme, se sont mis au service des ennemis, et ont œuvré à entraver la démarche des hommes valeureux de notre peuple et de notre armée. Cependant, ils ont échoué et ont réalisé par eux-mêmes qu'ils ont mal agi envers leur peuple, lorsqu'ils ont vu cet élan populaire à travers tout le pays, lors duquel les Algériens se sont remémorés leur illustre passé historique ".
Le courant de l'histoire se caractérise aujourd'hui par la liquidation rapide des ennemis de la nation et l'ouverture sur le futur. Admettre à présent cette réalité, c'est plus faire preuve de réalisme que dégager des perspectives généreuses. En un mot c'est se remémorer son passé historique pour épouser son temps. C'est là qu'il est important de mettre en valeur politique l'organisation de l'élection présidentielle de jeudi prochain qui doit, pour être positive, être accompagnée d'une volonté de réaliser vite, maintenant, l'Algérie de demain avec des perspectives politiques, économiques, sociales et culturelles , toutes passant par le canal de la démocratie participative. Une démocratie participative qui atteste de l'accompagnement sincère du Haut commandement de l'ANP du peuple durant cette phase cruciale. Un accompagnement qui s'est caractérisé par la bonne intention et la sincérité de l'engagement, et à travers lequel l'accent a été mis sur l'éradication des têtes de la bande, voire la neutralisation de leurs ramifications et relais en luttant contre les foyers de corruption, ce qui a impliqué un accompagnement total de la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.