Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Conférence Opep+ : une véritable opportunité pour réaliser la stabilité du marché pétrolier    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    Yémen: cessez-le-feu unilatéral pour prévenir une propagation du Covid-19    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Foot / Covid-19 : les joueurs de l'Académie de Khemis Miliana passent au E-learning    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'Adra lance une cagnotte    Lourd impact financier pour Air Algérie    L'Apoce dénonce le chantage des commerçants    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    La FIFA contre les championnats à blanc    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Test de dépistage du Covid-19 : L'hôpital Mustapha se lance dans le diagnostic    Covid-19, chauve-souris ou pangolin ?    Nassira Benharrats. Ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables : Nous assistons les entreprises agréées pour accélérer la collecte»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Relogement de 118 familles à Birtouta
La Casbah, habitat précaire
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 09 - 2010

Quelque cent-dix-huit familles, issues d'habitations précaires dans les quartiers de "Dar El-Ghoula" et "Lalahoum" à La Casbah d'Alger ont été relogées, hier, dans la cité des 1.680-Logements de Birtouta.
Ces familles ont bénéficié de de logements de type F2 et F3 alors qu'elles occupaient jusque-là des habitations précaires répandues sur vingt-six zones urbaines à La Casbah.
Cette opération, qui a débuté tôt le matin, s'inscrit dans le cadre du relogement de sept cent trente-sept familles programmées durant ce mois de septembre et touche plusieurs familles habitant dans des logements précaires dans plusieurs quartiers de la capitale. Approché par l'APS, le directeur de l'habitat de la wilaya d'Alger, Mohamed Smaïl a précisé qu'environ huit mille deux cents familles ont été relogées depuis le mois de février à ce jour, et ce, dans plusieurs sites à Alger à l'instar de Birtouta, Birkhadem, Tessala El Merdja, Tikesraïne, Aïn Benian, Souidania, Bordj El-Bahri, Baraki, Bentalha et Draria. Le même responsable a affirmé que l'opération de relogement se déroule dans de « bonnes conditions «. « Nous avons mis en place plusieurs bureaux destinés à accueillir les bénéficiaires et à les orienter vers les nouvelles habitations », a-t-il déclaré.
Mohamed Smaïl a en outre indiqué que « ce relogement s'inscrit dans le cadre d'une grande opération visant le relogement des familles résidant dans les chalets et les bidonvilles dans les quartiers de Zaâtcha, El Djazeera, Aloui, La Casbah, les habitants des cimetières, ainsi que ceux des cités Les Palmiers, Diar El Mahçoul, Diar El Kef et Diar Echems ». « Etant donné l'accès difficile à ces quartiers étroits, les services de la wilaya ont mis en place d'importants moyens humains en vue de procéder à la destruction manuelle qui sera menée par quatre cents ouvriers », a-t-il fait savoir.
Dans cette optique, quelque deux cents camions et trois cents agents ont été mobilisés de façon à assister les familles relogées à Britouta. M. Ismaïl a souligné que l'objectif escompté est de reloger douze mille familles d'ici le début du mois de décembre prochain.
Concernant la prochaine opération de relogement, le responsable du logement de la wilaya d'Alger a indiqué que la prochaine opération de recasement, concernera cent une familles habitant le cité Aloui (El Madania) qui seront relogés dans le même site de Birtouta. Quatre cent cinquante-six familles résidant dans les chalets Achabou à Dergana seront orientées vers les sites de Birtouta, Saoula et Birkhadem, a-t-il ajouté.
Le mois d'octobre prochain, a précisé M. Ismaïl, sera consacré au relogement des familles habitant des immeubles menaçant ruine et certains logements précaires dans les quartiers populaires.
Pour préserver l'environnement architectural de la nouvelle cité de Birtouta, la wilaya d'Alger à demandé aux nouveaux résidants de ne pas faire installer de paraboles sur les façades des immeubles, car un nouveau système utilisant la fibre optique sera désormais utilisé.
Les bénéficiaires de cette opération de relogement, qui a commencé très tôt hier matin, ont exprimé leur grande joie et leur impatience de rejoindre leurs nouvelles habitations.
Parmi les bénéficiaires de ces logements Fatima, qui a tenu a exprimé sa grande joie, après tant d'années d'attente et de vie précaire,de pouvoir enfin s'installer avec les cinq membres de sa famille dans son nouvel appartement. Rachid, un autre bénéficiaire, a tenu, pour sa part, a salué les efforts des autorités locales pour la prise en charge des habitants des cités précaires.
APS
Quelque cent-dix-huit familles, issues d'habitations précaires dans les quartiers de "Dar El-Ghoula" et "Lalahoum" à La Casbah d'Alger ont été relogées, hier, dans la cité des 1.680-Logements de Birtouta.
Ces familles ont bénéficié de de logements de type F2 et F3 alors qu'elles occupaient jusque-là des habitations précaires répandues sur vingt-six zones urbaines à La Casbah.
Cette opération, qui a débuté tôt le matin, s'inscrit dans le cadre du relogement de sept cent trente-sept familles programmées durant ce mois de septembre et touche plusieurs familles habitant dans des logements précaires dans plusieurs quartiers de la capitale. Approché par l'APS, le directeur de l'habitat de la wilaya d'Alger, Mohamed Smaïl a précisé qu'environ huit mille deux cents familles ont été relogées depuis le mois de février à ce jour, et ce, dans plusieurs sites à Alger à l'instar de Birtouta, Birkhadem, Tessala El Merdja, Tikesraïne, Aïn Benian, Souidania, Bordj El-Bahri, Baraki, Bentalha et Draria. Le même responsable a affirmé que l'opération de relogement se déroule dans de « bonnes conditions «. « Nous avons mis en place plusieurs bureaux destinés à accueillir les bénéficiaires et à les orienter vers les nouvelles habitations », a-t-il déclaré.
Mohamed Smaïl a en outre indiqué que « ce relogement s'inscrit dans le cadre d'une grande opération visant le relogement des familles résidant dans les chalets et les bidonvilles dans les quartiers de Zaâtcha, El Djazeera, Aloui, La Casbah, les habitants des cimetières, ainsi que ceux des cités Les Palmiers, Diar El Mahçoul, Diar El Kef et Diar Echems ». « Etant donné l'accès difficile à ces quartiers étroits, les services de la wilaya ont mis en place d'importants moyens humains en vue de procéder à la destruction manuelle qui sera menée par quatre cents ouvriers », a-t-il fait savoir.
Dans cette optique, quelque deux cents camions et trois cents agents ont été mobilisés de façon à assister les familles relogées à Britouta. M. Ismaïl a souligné que l'objectif escompté est de reloger douze mille familles d'ici le début du mois de décembre prochain.
Concernant la prochaine opération de relogement, le responsable du logement de la wilaya d'Alger a indiqué que la prochaine opération de recasement, concernera cent une familles habitant le cité Aloui (El Madania) qui seront relogés dans le même site de Birtouta. Quatre cent cinquante-six familles résidant dans les chalets Achabou à Dergana seront orientées vers les sites de Birtouta, Saoula et Birkhadem, a-t-il ajouté.
Le mois d'octobre prochain, a précisé M. Ismaïl, sera consacré au relogement des familles habitant des immeubles menaçant ruine et certains logements précaires dans les quartiers populaires.
Pour préserver l'environnement architectural de la nouvelle cité de Birtouta, la wilaya d'Alger à demandé aux nouveaux résidants de ne pas faire installer de paraboles sur les façades des immeubles, car un nouveau système utilisant la fibre optique sera désormais utilisé.
Les bénéficiaires de cette opération de relogement, qui a commencé très tôt hier matin, ont exprimé leur grande joie et leur impatience de rejoindre leurs nouvelles habitations.
Parmi les bénéficiaires de ces logements Fatima, qui a tenu a exprimé sa grande joie, après tant d'années d'attente et de vie précaire,de pouvoir enfin s'installer avec les cinq membres de sa famille dans son nouvel appartement. Rachid, un autre bénéficiaire, a tenu, pour sa part, a salué les efforts des autorités locales pour la prise en charge des habitants des cités précaires.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.