Le consensus impossible?    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Exportation des hydrocarbures: L'Algérie a perdu 10 milliards de dollars en 2020    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    Le président du CNES: Pour un contrôle effectif des politiques publiques    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    ASO Chlef: Nadir Leknaoui en renfort    MO Béjaïa: L'ère Mourad Karouf commence    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Tizi-Ouzou: Un mort et trois blessés dans une explosion de gaz    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Dans un appel téléphonique à Tebboune: Macron propose de reprendre le travail sur les dossiers en commun    Aït Ali promet un nouveau cadre juridique    Ce que propose l'UGTA    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    Le refus de repentance de la France envers l'Algérie est "inquiétant"    Real : Le titre, Benzema y croit à mort    Chelsea : Tuchel attendu mardi à Londres    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Le nouveau directeur de l'éducation installé    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Un juge face à ses pairs    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La justice se déjuge    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    Tribune - Un rapport, une méthode    Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coup d'envoi de la 1e rencontre nationale
Court métrage à Bechar
Publié dans Le Midi Libre le 25 - 11 - 2010

Plus d'une centaine de participants issus de 24 wilayas, dont 48 jeunes cinéastes amateurs, prennent part à la première rencontre nationale du court métrage de jeunes, dont le coup d'envoi a été donné mardi à Bechar. Placée sous la thématique "la prévention des accidents de la circulation est une responsabilité commune", la rencontre se poursuivra jusqu'au 27 novembre. Elle devait voir dès mercredi l'ouverture de quatre ateliers d'initiation et de formation aux techniques de la photo, de montage, du son et de la production cinématographique. Ces ateliers seront animés par des cadres relevant du secteur de la jeunesse et par des professionnels du cinéma. La première journée de cette manifestation a vu l'inauguration d'expositions dédiées au cinéma national, et aux moyens de prévention des accidents de circulation. Les séances de projection des 48 courts-métrages retenus débuteront aujourd'hui par une œuvre intitulée "Education des enfants et sécurité routière", coréalisée par les jeunes Mustapha Djeghloul et Ramdane Daoudi de la wilaya d'Oran, et traitant de la nécessité de vulgariser auprès des enfants et des écoliers les méthodes de prévention routière. L'ensemble des œuvres programmées sont de "très bonne qualité" d'où la difficulté du choix des trois meilleures, a estimé le président du jury de cette manifestation, le cinéaste Larbi Lakehal. Des tables rondes et conférences sur la sécurité routière sont également au menu de cette première rencontre nationale du court métrage de jeunes. Initiée conjointement par l'office des établissements de jeunes (ODEJ) et la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Bechar, cette manifestation constitue un espace propice pour faire connaître les œuvres et productions des jeunes cinéastes des 24 wilayas participantes, selon les organisateurs. Le court-métrage est devenu, ont-ils expliqué, l'un des moyens d'expression privilégié des jeunes talents, grâce au développement des supports de production et de montage de ce type d'úuvres cinématographiques, aidés en cela par les technologies de l'information et de la communication mises à leur disposition à travers les différents établissements du secteur de la jeunesse et autres institutions. En marge de cette manifestation cinématographique, des activités ayant trait à la promotion du produit touristique et de l'artisanat local sont aussi prévues à cette occasion.
Plus d'une centaine de participants issus de 24 wilayas, dont 48 jeunes cinéastes amateurs, prennent part à la première rencontre nationale du court métrage de jeunes, dont le coup d'envoi a été donné mardi à Bechar. Placée sous la thématique "la prévention des accidents de la circulation est une responsabilité commune", la rencontre se poursuivra jusqu'au 27 novembre. Elle devait voir dès mercredi l'ouverture de quatre ateliers d'initiation et de formation aux techniques de la photo, de montage, du son et de la production cinématographique. Ces ateliers seront animés par des cadres relevant du secteur de la jeunesse et par des professionnels du cinéma. La première journée de cette manifestation a vu l'inauguration d'expositions dédiées au cinéma national, et aux moyens de prévention des accidents de circulation. Les séances de projection des 48 courts-métrages retenus débuteront aujourd'hui par une œuvre intitulée "Education des enfants et sécurité routière", coréalisée par les jeunes Mustapha Djeghloul et Ramdane Daoudi de la wilaya d'Oran, et traitant de la nécessité de vulgariser auprès des enfants et des écoliers les méthodes de prévention routière. L'ensemble des œuvres programmées sont de "très bonne qualité" d'où la difficulté du choix des trois meilleures, a estimé le président du jury de cette manifestation, le cinéaste Larbi Lakehal. Des tables rondes et conférences sur la sécurité routière sont également au menu de cette première rencontre nationale du court métrage de jeunes. Initiée conjointement par l'office des établissements de jeunes (ODEJ) et la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Bechar, cette manifestation constitue un espace propice pour faire connaître les œuvres et productions des jeunes cinéastes des 24 wilayas participantes, selon les organisateurs. Le court-métrage est devenu, ont-ils expliqué, l'un des moyens d'expression privilégié des jeunes talents, grâce au développement des supports de production et de montage de ce type d'úuvres cinématographiques, aidés en cela par les technologies de l'information et de la communication mises à leur disposition à travers les différents établissements du secteur de la jeunesse et autres institutions. En marge de cette manifestation cinématographique, des activités ayant trait à la promotion du produit touristique et de l'artisanat local sont aussi prévues à cette occasion.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.