Relaxe pour Fodil Boumala    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Le Maroc commande 13 drones turcs, le régime rattrapé par la guerre au Sahara occidental    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    La musique algérienne orpheline de l'une de ses ambassadrices    Le greffon de la liberté    El-Menfi valorise le rôle de l'Algérie dans la sécurité et la stabilité de la Libye    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Saignée de capital humain    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Europe - Les grands clubs lancent la «Super League»: L'UEFA promet des sanctions    FAF - Coupe de la Ligue: La hiérarchie sera-t-elle respectée ?    LE RAMADHAN A BON DOS    Algérie-France: Macron qualifie les propos de Djaâboub d'«inacceptables»    Le butin de la mémoire    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Une AGE à refaire    Le programme dévoilé    Révolution dans le football européen    Le baril fait du yoyo    Les chantiers de Khaldi    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Le dossier sera s'implifié    La dernière ligne droite    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    Le repère incontournable    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Affaire de corruption à l'EGT de Tipasa: Deux anciens DG condamnés à six ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réactions des équipes du Groupe B
Publié dans Le Midi Libre le 01 - 12 - 2010


Hope Powell, sélectionneuse de l'Angleterre
"Tous les groupes sont difficiles mais, franchement, je suis bien contente d'avoir évité le Groupe A et le Groupe C. Ces deux poules me paraissent particulièrement relevées. Personnellement, je suis plutôt satisfaite de notre sort. Nous avons rencontré le Japon en 2007 et le Mexique en Algarve Cup 2005. Cela fait donc quelque temps que nous n'avons plus croisé ces deux équipes. En revanche, nous avons affronté la Nouvelle-Zélande très récemment en Peace Cup. A nous de bien nous préparer en réunissant un maximum d'informations sur nos adversaires."
John Herdman, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande
"Tous les entraîneurs vous le diront, il n'y a pas de groupe facile. En ce qui nous concerne, nous voulions surtout éviter les Etats-Unis et l'Allemagne. Dans cette poule, tout le monde a une chance d'atteindre les quarts de finale. Nous connaissons bien les autres équipes. Nous avons rencontré l'Angleterre il y a peu de temps et nous avons affronté le Japon en novembre. Je connais moins le Mexique mais j'ai vu qu'il avait battu les Etats-Unis. Je suis vraiment très heureux d'être présent, ici en Allemagne. C'est un grand pays de football, qui a une tradition fantastique. Jouer dans un pays où le football est une véritable passion, c'est ce qui pouvait nous arriver de plus beau."
Leonardo Cuellar, sélectionneur du Mexique
"Nous sommes tombés dans un groupe très compétitif. Tous nos adversaires pratiquent un football de haut niveau. De notre côté, nous progressons de jour en jour. Nous sommes dans une bonne passe actuellement et nous allons tout tenter pour accéder au tour suivant. Nous avons encore six mois pour préparer au mieux cet événement, en espérant que nous serons à la hauteur des attentes de nos supporters. En Coupe du Monde Féminine U-20, le Mexique avait terminé en tête de son groupe, devant l'Angleterre et le Japon. Voilà qui place la barre très haut pour mes joueuses, si elles souhaitent faire aussi bien."
Norio Sasaki, sélectionneur du Japon
"Nous avons souvent affronté la Nouvelle-Zélande et le Mexique, ces derniers temps. Nous savons donc à quoi nous attendre. Dans l'ensemble, nous sommes tombés sur des équipes que nous connaissons relativement bien. Cela va nous faciliter un peu les choses au niveau de la préparation. Les joueuses ont hâte que le tournoi débute. Je suis obligé de les calmer un peu. La motivation est extrêmement forte et toutes sont vraiment très impatientes de se mettre au travail. Mes joueuses sont convaincues que nous pouvons gagner la Coupe du Monde Féminine. Pour un peu, elles seraient encore plus confiantes que moi !"
Hope Powell, sélectionneuse de l'Angleterre
"Tous les groupes sont difficiles mais, franchement, je suis bien contente d'avoir évité le Groupe A et le Groupe C. Ces deux poules me paraissent particulièrement relevées. Personnellement, je suis plutôt satisfaite de notre sort. Nous avons rencontré le Japon en 2007 et le Mexique en Algarve Cup 2005. Cela fait donc quelque temps que nous n'avons plus croisé ces deux équipes. En revanche, nous avons affronté la Nouvelle-Zélande très récemment en Peace Cup. A nous de bien nous préparer en réunissant un maximum d'informations sur nos adversaires."
John Herdman, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande
"Tous les entraîneurs vous le diront, il n'y a pas de groupe facile. En ce qui nous concerne, nous voulions surtout éviter les Etats-Unis et l'Allemagne. Dans cette poule, tout le monde a une chance d'atteindre les quarts de finale. Nous connaissons bien les autres équipes. Nous avons rencontré l'Angleterre il y a peu de temps et nous avons affronté le Japon en novembre. Je connais moins le Mexique mais j'ai vu qu'il avait battu les Etats-Unis. Je suis vraiment très heureux d'être présent, ici en Allemagne. C'est un grand pays de football, qui a une tradition fantastique. Jouer dans un pays où le football est une véritable passion, c'est ce qui pouvait nous arriver de plus beau."
Leonardo Cuellar, sélectionneur du Mexique
"Nous sommes tombés dans un groupe très compétitif. Tous nos adversaires pratiquent un football de haut niveau. De notre côté, nous progressons de jour en jour. Nous sommes dans une bonne passe actuellement et nous allons tout tenter pour accéder au tour suivant. Nous avons encore six mois pour préparer au mieux cet événement, en espérant que nous serons à la hauteur des attentes de nos supporters. En Coupe du Monde Féminine U-20, le Mexique avait terminé en tête de son groupe, devant l'Angleterre et le Japon. Voilà qui place la barre très haut pour mes joueuses, si elles souhaitent faire aussi bien."
Norio Sasaki, sélectionneur du Japon
"Nous avons souvent affronté la Nouvelle-Zélande et le Mexique, ces derniers temps. Nous savons donc à quoi nous attendre. Dans l'ensemble, nous sommes tombés sur des équipes que nous connaissons relativement bien. Cela va nous faciliter un peu les choses au niveau de la préparation. Les joueuses ont hâte que le tournoi débute. Je suis obligé de les calmer un peu. La motivation est extrêmement forte et toutes sont vraiment très impatientes de se mettre au travail. Mes joueuses sont convaincues que nous pouvons gagner la Coupe du Monde Féminine. Pour un peu, elles seraient encore plus confiantes que moi !"


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.