Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Documentaire-Hirak: le W.Times avait prédit une riposte de médias dérangés par la démarche du président    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Vers le retour des cadres et militants exclus    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Biskra : Suspension du maire de Chetma    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    Reconduction du confinement: les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    Le secteur du Logement passé au peigne fin: Des directives pour relancer les projets en suspens    Valse des entraîneurs: La Tunisie et l'Algérie sur le podium !    Masques et gel hydroalcoolique: Le syndicat des pharmaciens monte au créneau    Les mercenaires cathodiques    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Confinement: Les commerçants appellent à l'allégement des mesures    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La nécessaire promotion du tourisme saharien
Développement économique
Publié dans Le Midi Libre le 29 - 04 - 2014

La nécessaire promotion du tourisme saharien pour contribuer au développement économique du pays a été mise en exergue par les participants à une rencontre, dimanche à El-Oued, sur "le tourisme saharien entre potentialités et contraintes".
La nécessaire promotion du tourisme saharien pour contribuer au développement économique du pays a été mise en exergue par les participants à une rencontre, dimanche à El-Oued, sur "le tourisme saharien entre potentialités et contraintes".
Les intervenants, enseignants et chercheurs universitaires de différentes régions du pays, ont souligné la nécessité de promouvoir le tourisme saharien, en tant que créneau important dans le développement de l'économie nationale, et segment en quête de mécanismes étudiés pour en faire un produit aux normes internationales.
Ils ont, dans ce cadre, mis l'accent sur "l'efficience des opérations de publicité et de commercialisation afin de hisser le produit touristique, en facteur de développement économique". Evoquant la diversité des potentialités touristiques existantes dans les régions du sud du pays, à même de devenir des destinations touristiques privilégiées, les participants ont plaidé pour une stratégie étudiée visant à mettre à capitaliser cette diversité pour promouvoir le tourisme saharien.
La multitude de zaouïas à travers les régions sahariennes, des parcs culturels, dont les parcs nationaux de l'Ahaggar et du Tassili, en plus des monuments et vestiges archéologiques, font partie des nombreux atouts pouvant être intégrés dans la stratégie de développement du tourisme et contribuer ainsi à la dynamisation de l'activité touristique dans la région.
Les participants, parmi lesquels ont figuré des investisseurs et promoteurs touristiques locaux, ont, au regard des opportunités d'emplois à même d'être offertes par le secteur du tourisme dans le Sud, suggéré la réhabilitation du schéma touristique saharien. Initiée par la faculté des sciences économiques, commerciales et de gestion, cette rencontre vise à valoriser les potentialités touristiques existantes et les voies de leur promotion, en vue d'attirer de nouveaux investissements touristiques, tenant compte des spécificités régionales, et d'élaborer de nouvelles stratégies susceptibles d'aplanir les obstacles entravant les actions d'investissement dans le tourisme.
Cette rencontre de deux jours durant s'articule autour de l'examen d'une série de questions liées au tourisme saharien et ses dimensions multiformes, les infrastructures disponibles, les contraintes entravant le tourisme saharien, la commercialisation du produit touristique saharien, les expériences des pays voisins dans ce domaine, ainsi que le tourisme saharien et le développement durable.
Les intervenants, enseignants et chercheurs universitaires de différentes régions du pays, ont souligné la nécessité de promouvoir le tourisme saharien, en tant que créneau important dans le développement de l'économie nationale, et segment en quête de mécanismes étudiés pour en faire un produit aux normes internationales.
Ils ont, dans ce cadre, mis l'accent sur "l'efficience des opérations de publicité et de commercialisation afin de hisser le produit touristique, en facteur de développement économique". Evoquant la diversité des potentialités touristiques existantes dans les régions du sud du pays, à même de devenir des destinations touristiques privilégiées, les participants ont plaidé pour une stratégie étudiée visant à mettre à capitaliser cette diversité pour promouvoir le tourisme saharien.
La multitude de zaouïas à travers les régions sahariennes, des parcs culturels, dont les parcs nationaux de l'Ahaggar et du Tassili, en plus des monuments et vestiges archéologiques, font partie des nombreux atouts pouvant être intégrés dans la stratégie de développement du tourisme et contribuer ainsi à la dynamisation de l'activité touristique dans la région.
Les participants, parmi lesquels ont figuré des investisseurs et promoteurs touristiques locaux, ont, au regard des opportunités d'emplois à même d'être offertes par le secteur du tourisme dans le Sud, suggéré la réhabilitation du schéma touristique saharien. Initiée par la faculté des sciences économiques, commerciales et de gestion, cette rencontre vise à valoriser les potentialités touristiques existantes et les voies de leur promotion, en vue d'attirer de nouveaux investissements touristiques, tenant compte des spécificités régionales, et d'élaborer de nouvelles stratégies susceptibles d'aplanir les obstacles entravant les actions d'investissement dans le tourisme.
Cette rencontre de deux jours durant s'articule autour de l'examen d'une série de questions liées au tourisme saharien et ses dimensions multiformes, les infrastructures disponibles, les contraintes entravant le tourisme saharien, la commercialisation du produit touristique saharien, les expériences des pays voisins dans ce domaine, ainsi que le tourisme saharien et le développement durable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.