Soudan, une troisième révolution ?    Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    Aucune baisse    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Le géant «peuple» viendra à bout du nain «système»    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Le groupe Benamor se disculpe    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baisse du déficit commercial
Sur les 7 premiers mois de 2018
Publié dans Le Midi Libre le 03 - 09 - 2018

Le déficit commercial de l'Algérie s'est chiffré à 3,252 milliards de dollars sur les sept premiers mois de 2018,contre un déficit de 6,992 milliards de dollars durant la même période de 2017, soit un net recul du déficit de 53,5 %.
Le déficit commercial de l'Algérie s'est chiffré à 3,252 milliards de dollars sur les sept premiers mois de 2018,contre un déficit de 6,992 milliards de dollars durant la même période de 2017, soit un net recul du déficit de 53,5 %.
C'est ce qu'a appris dimanche l'APS auprès des Douanes.Entre janvier et fin juillet 2018,les exportations ont augmenté à 23,656milliards de dollars (mds usd) contre 20,205 mds usd sur la même période de 2017, soit une hausse de 3,45 mds usd(+17,08 %), précise le Centre national des transmissions et du système d'informationdes Douanes (CNTSID).Pour les importations, elles ont trèslégèrement baissé à 26,908 mds usdcontre 27,197 mds usd à la même période de l'année écoulée, soit une diminution de 289 millionsde dollars(-1,06 %). Les exportations ont assuré la couverturedes importations à hauteur de 88 % contre 74 % à la même période de l'année précédente. Les hydrocarbures ont encore représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger(93,09 % du montant global des exportations) ens'établissant à 22,021 mds usd contre19,111 mds usd, soit une hausse de 2,91mds usd (+15,23%).
Toujours marginales,les exportations hors hydrocarburesse sont établies à 1,63 mds usd sur les 7 premiers mois de 2018 (6,91 % des exportations globales), contre 1,09 mds usd, en hausse de49,45 % par rapport àla même période de 2017. Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 1,276 mds usd contre 781 millions usd (+63,38%), des biens alimentaires avec 224 millions usd contre 220 millions usd (+1,82 %), des produits bruts avec 59 millions usd contre 40 millions usd (+47,5 %), des biens d'équipements industriels avec 54 millionsusd contre 41 millions usd (+31,71 %), des biens de consommation non alimentaires avec22 millions usd contre 12 millions usd (+83,33 %) et des biens d'équipementsagricoles avec 0,09million usd contre 0,16 million usd (-43,75 %).
Baisse appréciable des importationsdes carburants et lubrifiants Pour ce qui est des importations, une baisse significative a été relevée pour les biens énergétiqueset lubrifiants (y comprisles carburants), dont la facture a enregistré une baisse de 37,4 % en s'établissantà 688 millions usd sur les 7 premiers mois de 2018 contre 1,099 mds usd à la même période de 2017. Des baisses ontégalement été enregistrées dans les importations des biens d'équipements agricoleset industriels sur les 7 premiers mois de2018. Ainsi, la facture d'importation des biensd'équipements agricoles s'est établie à 333 millions usd contre 391 millions usd (-14,83 %).Pour les biens d'équipements industriels, ils ont été importés pour 7,57 mds usd contre 8,47 mds usd (-10,66 %). Par contre, la facture des produitsalimentaires a connu une légère hausse en s'établissantà 5,23 mds usdcontre 5,18 mds usd (+0,98 %). Les produits qui ont également connu une augmentatio des importations sont les groupes des produits bruts, des biens de consommation non alimentaires et des demi-produits.
Pour le Groupe des produits bruts, les importations ont grimpé à 1,13 mds usdcontre904 millions usd (+25,33 %). Concernant les biens deconsommation non alimentaires, ils ont été importés pour 5,54 mds usd contre4,88 mds usd (+13,40 %), alors que la facture des demi-produits a coûté 6,4 mds usdcontre 6,26 mds usd (+2,36 %). En termes de mode de financement des importations, sur les 26,908 mds usd des biens importés, un montant de 16,22 mds usd a été payé par cash (60,29 % de la globalité).Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 9,69 mds usd (36,03 %), tandis que le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens depaiement pour un montant de986 millions usd, et aux comptes devises propres desimportateurs pour trois (3) millions usd.
C'est ce qu'a appris dimanche l'APS auprès des Douanes.Entre janvier et fin juillet 2018,les exportations ont augmenté à 23,656milliards de dollars (mds usd) contre 20,205 mds usd sur la même période de 2017, soit une hausse de 3,45 mds usd(+17,08 %), précise le Centre national des transmissions et du système d'informationdes Douanes (CNTSID).Pour les importations, elles ont trèslégèrement baissé à 26,908 mds usdcontre 27,197 mds usd à la même période de l'année écoulée, soit une diminution de 289 millionsde dollars(-1,06 %). Les exportations ont assuré la couverturedes importations à hauteur de 88 % contre 74 % à la même période de l'année précédente. Les hydrocarbures ont encore représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger(93,09 % du montant global des exportations) ens'établissant à 22,021 mds usd contre19,111 mds usd, soit une hausse de 2,91mds usd (+15,23%).
Toujours marginales,les exportations hors hydrocarburesse sont établies à 1,63 mds usd sur les 7 premiers mois de 2018 (6,91 % des exportations globales), contre 1,09 mds usd, en hausse de49,45 % par rapport àla même période de 2017. Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 1,276 mds usd contre 781 millions usd (+63,38%), des biens alimentaires avec 224 millions usd contre 220 millions usd (+1,82 %), des produits bruts avec 59 millions usd contre 40 millions usd (+47,5 %), des biens d'équipements industriels avec 54 millionsusd contre 41 millions usd (+31,71 %), des biens de consommation non alimentaires avec22 millions usd contre 12 millions usd (+83,33 %) et des biens d'équipementsagricoles avec 0,09million usd contre 0,16 million usd (-43,75 %).
Baisse appréciable des importationsdes carburants et lubrifiants Pour ce qui est des importations, une baisse significative a été relevée pour les biens énergétiqueset lubrifiants (y comprisles carburants), dont la facture a enregistré une baisse de 37,4 % en s'établissantà 688 millions usd sur les 7 premiers mois de 2018 contre 1,099 mds usd à la même période de 2017. Des baisses ontégalement été enregistrées dans les importations des biens d'équipements agricoleset industriels sur les 7 premiers mois de2018. Ainsi, la facture d'importation des biensd'équipements agricoles s'est établie à 333 millions usd contre 391 millions usd (-14,83 %).Pour les biens d'équipements industriels, ils ont été importés pour 7,57 mds usd contre 8,47 mds usd (-10,66 %). Par contre, la facture des produitsalimentaires a connu une légère hausse en s'établissantà 5,23 mds usdcontre 5,18 mds usd (+0,98 %). Les produits qui ont également connu une augmentatio des importations sont les groupes des produits bruts, des biens de consommation non alimentaires et des demi-produits.
Pour le Groupe des produits bruts, les importations ont grimpé à 1,13 mds usdcontre904 millions usd (+25,33 %). Concernant les biens deconsommation non alimentaires, ils ont été importés pour 5,54 mds usd contre4,88 mds usd (+13,40 %), alors que la facture des demi-produits a coûté 6,4 mds usdcontre 6,26 mds usd (+2,36 %). En termes de mode de financement des importations, sur les 26,908 mds usd des biens importés, un montant de 16,22 mds usd a été payé par cash (60,29 % de la globalité).Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 9,69 mds usd (36,03 %), tandis que le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens depaiement pour un montant de986 millions usd, et aux comptes devises propres desimportateurs pour trois (3) millions usd.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.