Real Madrid: le constat sans appel de Casemiro    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Marche populaire et grève générale hier à Seddouk    "Le retour à la planche à billets sera inévitable"    L'université se lance dans la lutte contre la corruption    Bilan des indemnisations des incendies des récoltes et des dégats causés par les intempéries    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    Redéploiement industriel de Gruau    Le risque d'un Brexit sans accord reste "très réel"    Sanchez demande aux électeurs "une majorité confortable"    Tliba met au défi ses collègues à l'APN    Moussa Benhamadi placé sous mandat de dépôt    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    Un tour puis s'en va pour le CSC    Le logo et la mascotte de la 19e édition dévoilés    La JSK pas encore sûre de recevoir à Tizi Ouzou    L'affaire Chenihi resurgit    Man City : Mahrez en Ligue des Champions, c'est du costaud !    Trois morts et cinq disparus parmi les harragas    Saisie de 16 128 comprimés de psychotropes au poste-frontière de Heddada    .sortir ...sortir ...sortir ...    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    Participation de 15 pays    Dieu dans l'imaginaire de l'islam politique    Confessions de Tayeb Abdelli    L'Algérie parmi les quatre derniers    Alger fermée aux manifestants    Algérie : Le pacte de souveraineté    Mohamed Charfi se veut rassurant quant à la «sincérité» du scrutin    LA BEA appelée à la rescousse    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Menace écologique sur le barrage de Taksebt    Incendies de forêt… acte prémédité ou phénomène saisonnier ? Démêler le vrai du faux    Béchar: Il perd la vie après avoir sauvé ses deux enfants de la noyade    Skikda: 10 ans de prison pour trafic de psychotropes    Alger: Rassemblement de solidarité avec les détenus    Inondations: La protection civile sensibilise    17e édition du Festival national d'astronomie populaire: «Sous un seul ciel» du 3 au 5 octobre    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed    "Hélicoptère Draghi": La BCE ressort la sulfateuse à liquidités    LG: Technologie 8K au service des téléviseurs OLED & NANOCELL    Une nouvelle amnistie générale décretée    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baisse du déficit commercial
Sur les 7 premiers mois de 2018
Publié dans Le Midi Libre le 03 - 09 - 2018

Le déficit commercial de l'Algérie s'est chiffré à 3,252 milliards de dollars sur les sept premiers mois de 2018,contre un déficit de 6,992 milliards de dollars durant la même période de 2017, soit un net recul du déficit de 53,5 %.
Le déficit commercial de l'Algérie s'est chiffré à 3,252 milliards de dollars sur les sept premiers mois de 2018,contre un déficit de 6,992 milliards de dollars durant la même période de 2017, soit un net recul du déficit de 53,5 %.
C'est ce qu'a appris dimanche l'APS auprès des Douanes.Entre janvier et fin juillet 2018,les exportations ont augmenté à 23,656milliards de dollars (mds usd) contre 20,205 mds usd sur la même période de 2017, soit une hausse de 3,45 mds usd(+17,08 %), précise le Centre national des transmissions et du système d'informationdes Douanes (CNTSID).Pour les importations, elles ont trèslégèrement baissé à 26,908 mds usdcontre 27,197 mds usd à la même période de l'année écoulée, soit une diminution de 289 millionsde dollars(-1,06 %). Les exportations ont assuré la couverturedes importations à hauteur de 88 % contre 74 % à la même période de l'année précédente. Les hydrocarbures ont encore représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger(93,09 % du montant global des exportations) ens'établissant à 22,021 mds usd contre19,111 mds usd, soit une hausse de 2,91mds usd (+15,23%).
Toujours marginales,les exportations hors hydrocarburesse sont établies à 1,63 mds usd sur les 7 premiers mois de 2018 (6,91 % des exportations globales), contre 1,09 mds usd, en hausse de49,45 % par rapport àla même période de 2017. Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 1,276 mds usd contre 781 millions usd (+63,38%), des biens alimentaires avec 224 millions usd contre 220 millions usd (+1,82 %), des produits bruts avec 59 millions usd contre 40 millions usd (+47,5 %), des biens d'équipements industriels avec 54 millionsusd contre 41 millions usd (+31,71 %), des biens de consommation non alimentaires avec22 millions usd contre 12 millions usd (+83,33 %) et des biens d'équipementsagricoles avec 0,09million usd contre 0,16 million usd (-43,75 %).
Baisse appréciable des importationsdes carburants et lubrifiants Pour ce qui est des importations, une baisse significative a été relevée pour les biens énergétiqueset lubrifiants (y comprisles carburants), dont la facture a enregistré une baisse de 37,4 % en s'établissantà 688 millions usd sur les 7 premiers mois de 2018 contre 1,099 mds usd à la même période de 2017. Des baisses ontégalement été enregistrées dans les importations des biens d'équipements agricoleset industriels sur les 7 premiers mois de2018. Ainsi, la facture d'importation des biensd'équipements agricoles s'est établie à 333 millions usd contre 391 millions usd (-14,83 %).Pour les biens d'équipements industriels, ils ont été importés pour 7,57 mds usd contre 8,47 mds usd (-10,66 %). Par contre, la facture des produitsalimentaires a connu une légère hausse en s'établissantà 5,23 mds usdcontre 5,18 mds usd (+0,98 %). Les produits qui ont également connu une augmentatio des importations sont les groupes des produits bruts, des biens de consommation non alimentaires et des demi-produits.
Pour le Groupe des produits bruts, les importations ont grimpé à 1,13 mds usdcontre904 millions usd (+25,33 %). Concernant les biens deconsommation non alimentaires, ils ont été importés pour 5,54 mds usd contre4,88 mds usd (+13,40 %), alors que la facture des demi-produits a coûté 6,4 mds usdcontre 6,26 mds usd (+2,36 %). En termes de mode de financement des importations, sur les 26,908 mds usd des biens importés, un montant de 16,22 mds usd a été payé par cash (60,29 % de la globalité).Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 9,69 mds usd (36,03 %), tandis que le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens depaiement pour un montant de986 millions usd, et aux comptes devises propres desimportateurs pour trois (3) millions usd.
C'est ce qu'a appris dimanche l'APS auprès des Douanes.Entre janvier et fin juillet 2018,les exportations ont augmenté à 23,656milliards de dollars (mds usd) contre 20,205 mds usd sur la même période de 2017, soit une hausse de 3,45 mds usd(+17,08 %), précise le Centre national des transmissions et du système d'informationdes Douanes (CNTSID).Pour les importations, elles ont trèslégèrement baissé à 26,908 mds usdcontre 27,197 mds usd à la même période de l'année écoulée, soit une diminution de 289 millionsde dollars(-1,06 %). Les exportations ont assuré la couverturedes importations à hauteur de 88 % contre 74 % à la même période de l'année précédente. Les hydrocarbures ont encore représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger(93,09 % du montant global des exportations) ens'établissant à 22,021 mds usd contre19,111 mds usd, soit une hausse de 2,91mds usd (+15,23%).
Toujours marginales,les exportations hors hydrocarburesse sont établies à 1,63 mds usd sur les 7 premiers mois de 2018 (6,91 % des exportations globales), contre 1,09 mds usd, en hausse de49,45 % par rapport àla même période de 2017. Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 1,276 mds usd contre 781 millions usd (+63,38%), des biens alimentaires avec 224 millions usd contre 220 millions usd (+1,82 %), des produits bruts avec 59 millions usd contre 40 millions usd (+47,5 %), des biens d'équipements industriels avec 54 millionsusd contre 41 millions usd (+31,71 %), des biens de consommation non alimentaires avec22 millions usd contre 12 millions usd (+83,33 %) et des biens d'équipementsagricoles avec 0,09million usd contre 0,16 million usd (-43,75 %).
Baisse appréciable des importationsdes carburants et lubrifiants Pour ce qui est des importations, une baisse significative a été relevée pour les biens énergétiqueset lubrifiants (y comprisles carburants), dont la facture a enregistré une baisse de 37,4 % en s'établissantà 688 millions usd sur les 7 premiers mois de 2018 contre 1,099 mds usd à la même période de 2017. Des baisses ontégalement été enregistrées dans les importations des biens d'équipements agricoleset industriels sur les 7 premiers mois de2018. Ainsi, la facture d'importation des biensd'équipements agricoles s'est établie à 333 millions usd contre 391 millions usd (-14,83 %).Pour les biens d'équipements industriels, ils ont été importés pour 7,57 mds usd contre 8,47 mds usd (-10,66 %). Par contre, la facture des produitsalimentaires a connu une légère hausse en s'établissantà 5,23 mds usdcontre 5,18 mds usd (+0,98 %). Les produits qui ont également connu une augmentatio des importations sont les groupes des produits bruts, des biens de consommation non alimentaires et des demi-produits.
Pour le Groupe des produits bruts, les importations ont grimpé à 1,13 mds usdcontre904 millions usd (+25,33 %). Concernant les biens deconsommation non alimentaires, ils ont été importés pour 5,54 mds usd contre4,88 mds usd (+13,40 %), alors que la facture des demi-produits a coûté 6,4 mds usdcontre 6,26 mds usd (+2,36 %). En termes de mode de financement des importations, sur les 26,908 mds usd des biens importés, un montant de 16,22 mds usd a été payé par cash (60,29 % de la globalité).Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 9,69 mds usd (36,03 %), tandis que le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens depaiement pour un montant de986 millions usd, et aux comptes devises propres desimportateurs pour trois (3) millions usd.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.