Syndicat national des magistrats: Des élections régulières, garantes de la légitimité populaire    Présidentielle du 12 décembre : Révision exceptionnelle des listes électorales dès ce dimanche    USA: La Fed baisse son taux directeur, la suite reste incertaine    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    L'impasse iranienne met en lumière un fossé croissant entre l'UE et les Etats-Unis    Match amical Algérie - Colombie : La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Supercoupe d'Algérie de hand : Le CRBBA (messieurs) et le GSP (dames) vainqueurs    Incident de Oued Rhiou: Le parquet de la République ouvre une enquête    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    Apple dévoile 3 nouveaux iPhones et un nouvel iPad    14 postulants ont retiré les formulaires de souscription    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Les nouveaux walis délégués installés    Horreur à Oum El-Bouaghi    Des contrats gaziers à long terme prochainement renouvelés    7e Festival du melhoun du 25 au 27 septembre à Mostaganem    Créances de plus de 2,9 milliards DA à recouvrer par la Sonelgaz    La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Un jeune homme trouve la mort par électrocution à Ouled Ayaiche    Une vingtaine de projets hydrauliques proposés au plan de développement de 2020    Arrestation de 6 personnes impliquées dans une affaire de détournement de deniers publics    Agacé, Mourinho éteint les rumeurs et réclame du respect pour Zidane !    Les premiers pas vers l'élection présidentielle du 12 décembre    Ouverture de la 5e édition aujourd'hui    La police retire le permis de port d'arme à Tliba    AIN BEIDA (ORAN) : Saisie de 1242 unités de boissons alcoolisées    MOSTAGANEM : 207.621 élèves inscrits pour l'année scolaire 2019-2020    7EME EDITION DU FESTIVAL NATIONAL DU MELHOUN : 34 artistes au rendez-vous    Forte mobilisation à Alger et dans les autres villes du pays : Plus déterminés que jamais    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 5ème journée    L'Algérie 4e en Afrique et 38e au niveau mondial    Amnesty fustige l'usage excessif de la force par la police    "Makanch l'vote, diroulna les menottes"    Plus de 3 200 demandeurs d'emploi placés depuis janvier    Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence    Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi    Les problèmes et les enjeux du 6e art en débat    Les luttes citoyennes racontées autrement    Des ONG progressistes soutiennent le "hirak"    En France : quand un anti-raciste noir est accusé de racisme    CRB : Plus qu'une rencontre, un classique    MCO : Suite à la suspension de CEO... Les Hamraoua en colère !    Tizi-Ouzou, Béjaïa: Protesta des avocats    Amnesty International dénonce le «blocage de l'accès à Alger»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De nouveaux médicaments font leur entrée sur le marché
Cancer
Publié dans Le Midi Libre le 11 - 11 - 2018

Le chef de service d'oncologie médicale au Centre-Pierre-et-Marie- Curie(CPMC) d'Alger, le professeurKamel Bouzid, a annoncél'arrivée sur le marchénational de médicamentsinnovants, début 2019.
Le chef de service d'oncologie médicale au Centre-Pierre-et-Marie- Curie(CPMC) d'Alger, le professeurKamel Bouzid, a annoncél'arrivée sur le marchénational de médicamentsinnovants, début 2019.
Le ministère de la Santé a en effet enregistré, depuis neuf mois, des médicaments qui devront entrer sur le marchénational, début 2019, a précisé le professeurBouzid, en marge du 2e Congrès enoncologie médicale de deux jours.Il a dans ce sens, rappelé les trois rencontresentre la Pharmacie centrale des hôpitaux(PCH) et les spécialistes, en vue del'acquisition de ces médicaments innovantsdestinés
au traitement et qui "ont prouvé leur efficacité dans les pays qui les ont utilisés", a-t-il insisté.Les patients qui suivent leur traitement ausein des hôpitaux et des centres de lutte contre le cancer, bénéficieront de cesmédicaments,et ce, en raison de "leur coûtélevé et du non-remboursement par les Caisses de sécurité sociale", selon le professeurBouzid. Ces nouveaux médicamentscontribueront, a-t-il ajouté, à "améliorerlaqualité de vie des personnesatteintes de cancer, qualitativement etquantitativement, sans qu'ils ne séjournentà l'hôpital". Pour sa part, le chef de servicede la pharmacie au CHU Mustapha- Bacha d'Alger, Pr Mansouria Nebchi, a évoqué le rôle du pharmacien des hôpitaux, le qualifiant "de maillon très important, en matière de préparation de la solution entrant dans la composition du traitement chimique". A cet égard, elle a fait état de la création d'une unité qui se chargera de cettemission au niveau des hôpitaux spécialisésdans le cancer.
Elle a affirmé, à ce propos, qu'auparavant, le pharmacien n'avait jamais été associé à la préparation de la solution entrant dans la composition dece traitement, en raison de l'effectif réduit de cette profession au niveau deshôpitaux, et qui a été récemment renforcé, précisant que la préparation de ce traitement «requiert laprise en considération du poids et de l'âge du patient». Elle a annoncé, par lamême occasion, la création, durant l'année universitaire2018/2019, d'une nouvelle spécialitédans les facultés de médecine, àsavoir "la pharmacie des hôpitaux".Par ailleurs, le chef de service d'hématologie à l'EHU d'Oran,
Pr Mohamed Bekadja,a affirmé que ce type du cancer "est différent des autres types, en raison de sa proliférationà travers tout le corps, notamment ses organes irrigués par le sang".Le taux d'atteinte en cancer du sang a connu, selon le spécialiste, "une haussevertigineuse", au cours des dernièresannées, et ce, en raison du changement dumode de vie et de certains facteurs environnementaux,ainsi que de l'absence d'uneactivité sportive.A noter que ce type de cancer, qui représente10 % des cancersrépandus enAlgérie, est pris en charge par plusieurs spécialités.
Cancer du sein : l'Algérienne vie lance un nouveau service via Internet
Plusieurs sociétés d'assurance algériennes ont lancé un nouveau service via internet pour lutter contre le cancer du sein quipend des proportions alarmantes enAlgérie. La compagnie d'assurance -L'Algérienne vie - a lancé un nouveau service destiné à assurer les femmes contre le cancer du sein. Les femmes souscripteurs, peuvent bénéficier d'un capital pour effectuerdes soins et acheter des médicaments.Pour faciliter la tâche aux femmes alades, - L'Algérienne vie - a lancé un produit d'assurance cancer du seinviaInternet .
La chargé de communication de cette société, Nabila Kaci, a fait le point sur Ennahar TV. Cette dernière précise que"ceproduit permet à la femme quia souscritune assurance cancer du sein à bénéficierd'un capital forfaitaire qui varie entre 500.000 dinars ou 1.000.000 millions de dinars en cas où, elle sera touchée par un cancer du sein après un diagnostic médical. Cela dit elle explique, que les malades onttoujours besoin d'un accompagnement médical, en dehors de la prise en charge hospitalière que "notre société peutassurer".
Le ministère de la Santé a en effet enregistré, depuis neuf mois, des médicaments qui devront entrer sur le marchénational, début 2019, a précisé le professeurBouzid, en marge du 2e Congrès enoncologie médicale de deux jours.Il a dans ce sens, rappelé les trois rencontresentre la Pharmacie centrale des hôpitaux(PCH) et les spécialistes, en vue del'acquisition de ces médicaments innovantsdestinés
au traitement et qui "ont prouvé leur efficacité dans les pays qui les ont utilisés", a-t-il insisté.Les patients qui suivent leur traitement ausein des hôpitaux et des centres de lutte contre le cancer, bénéficieront de cesmédicaments,et ce, en raison de "leur coûtélevé et du non-remboursement par les Caisses de sécurité sociale", selon le professeurBouzid. Ces nouveaux médicamentscontribueront, a-t-il ajouté, à "améliorerlaqualité de vie des personnesatteintes de cancer, qualitativement etquantitativement, sans qu'ils ne séjournentà l'hôpital". Pour sa part, le chef de servicede la pharmacie au CHU Mustapha- Bacha d'Alger, Pr Mansouria Nebchi, a évoqué le rôle du pharmacien des hôpitaux, le qualifiant "de maillon très important, en matière de préparation de la solution entrant dans la composition du traitement chimique". A cet égard, elle a fait état de la création d'une unité qui se chargera de cettemission au niveau des hôpitaux spécialisésdans le cancer.
Elle a affirmé, à ce propos, qu'auparavant, le pharmacien n'avait jamais été associé à la préparation de la solution entrant dans la composition dece traitement, en raison de l'effectif réduit de cette profession au niveau deshôpitaux, et qui a été récemment renforcé, précisant que la préparation de ce traitement «requiert laprise en considération du poids et de l'âge du patient». Elle a annoncé, par lamême occasion, la création, durant l'année universitaire2018/2019, d'une nouvelle spécialitédans les facultés de médecine, àsavoir "la pharmacie des hôpitaux".Par ailleurs, le chef de service d'hématologie à l'EHU d'Oran,
Pr Mohamed Bekadja,a affirmé que ce type du cancer "est différent des autres types, en raison de sa proliférationà travers tout le corps, notamment ses organes irrigués par le sang".Le taux d'atteinte en cancer du sang a connu, selon le spécialiste, "une haussevertigineuse", au cours des dernièresannées, et ce, en raison du changement dumode de vie et de certains facteurs environnementaux,ainsi que de l'absence d'uneactivité sportive.A noter que ce type de cancer, qui représente10 % des cancersrépandus enAlgérie, est pris en charge par plusieurs spécialités.
Cancer du sein : l'Algérienne vie lance un nouveau service via Internet
Plusieurs sociétés d'assurance algériennes ont lancé un nouveau service via internet pour lutter contre le cancer du sein quipend des proportions alarmantes enAlgérie. La compagnie d'assurance -L'Algérienne vie - a lancé un nouveau service destiné à assurer les femmes contre le cancer du sein. Les femmes souscripteurs, peuvent bénéficier d'un capital pour effectuerdes soins et acheter des médicaments.Pour faciliter la tâche aux femmes alades, - L'Algérienne vie - a lancé un produit d'assurance cancer du seinviaInternet .
La chargé de communication de cette société, Nabila Kaci, a fait le point sur Ennahar TV. Cette dernière précise que"ceproduit permet à la femme quia souscritune assurance cancer du sein à bénéficierd'un capital forfaitaire qui varie entre 500.000 dinars ou 1.000.000 millions de dinars en cas où, elle sera touchée par un cancer du sein après un diagnostic médical. Cela dit elle explique, que les malades onttoujours besoin d'un accompagnement médical, en dehors de la prise en charge hospitalière que "notre société peutassurer".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.