PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La situation se tend au complexe d'El Hadjar
Front scoial
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 12 - 2018

La grève au complexe sidérurgique d'El Hadjar, dans la wilaya d'Annaba, se poursuit.Elle a été hier à son onzième jourd'arrêt de production, du fait du blocageimposé par le millier de travailleurs souscontrat de travail aidé
La grève au complexe sidérurgique d'El Hadjar, dans la wilaya d'Annaba, se poursuit.Elle a été hier à son onzième jourd'arrêt de production, du fait du blocageimposé par le millier de travailleurs souscontrat de travail aidé
(CTA).Les travailleurs grévistes réclament leurintégration dans des postes de travail stables,sous des Contrats de travail à duréeindéterminée (CDI), ainsi qu'une revalorisationde leurs salaires.Ce mercredi, la direction du groupe Imetal,propriétaire du complexe, a tenté de délogerles protestataire par la force. Desagents de sécurité de l'entreprise ont étéenvoyés à l'assaut du piquet de grève, avecdes chiens de garde.
L'opération a tournécourt, devant les résistances des travailleursgrévistes – aucun blessé n'est à déplorer -, a appris TSA auprès de DjemaiRédha, secrétaire général de la sectionUGTA du complexe. Vers 13 heures, "l'incident était clos et le calme est revenu", selon lui. Cet incident survient au lendemain d'une rencontre entre les syndicalistes et la direction de l'entreprise et de laquelle les représentants des travailleurs sont sortis optimistes. "Nous avons fait des propositions pour régler le problème. Il y a eu des réactions favorables de la part de la direction qui a promis qu'elle allait contacter les hautes autorités du pays, pour proposer des solutions", a expliqué M. Djemai.
La tentative de régler le conflit par la force a surpris les travailleurs et syndicalistes d'El Hadjar. "Comment peuvent-ils nous dire qu'ils vont régler le problème et, en même temps, ordonner àla sécurité de déloger les grévistes par la force ?", s'étonne M. Djemai pour qui, "cette tentative n'a fait que renforcer lavolonté des travailleurs".Une médiation a été tentée par des travailleursnon-grévistes du complexe, mais sans succès. Le piquet de grève et l'occupation du complexe sont maintenus par les travailleurs et la production reste à l'arrêt.
(CTA).Les travailleurs grévistes réclament leurintégration dans des postes de travail stables,sous des Contrats de travail à duréeindéterminée (CDI), ainsi qu'une revalorisationde leurs salaires.Ce mercredi, la direction du groupe Imetal,propriétaire du complexe, a tenté de délogerles protestataire par la force. Desagents de sécurité de l'entreprise ont étéenvoyés à l'assaut du piquet de grève, avecdes chiens de garde.
L'opération a tournécourt, devant les résistances des travailleursgrévistes – aucun blessé n'est à déplorer -, a appris TSA auprès de DjemaiRédha, secrétaire général de la sectionUGTA du complexe. Vers 13 heures, "l'incident était clos et le calme est revenu", selon lui. Cet incident survient au lendemain d'une rencontre entre les syndicalistes et la direction de l'entreprise et de laquelle les représentants des travailleurs sont sortis optimistes. "Nous avons fait des propositions pour régler le problème. Il y a eu des réactions favorables de la part de la direction qui a promis qu'elle allait contacter les hautes autorités du pays, pour proposer des solutions", a expliqué M. Djemai.
La tentative de régler le conflit par la force a surpris les travailleurs et syndicalistes d'El Hadjar. "Comment peuvent-ils nous dire qu'ils vont régler le problème et, en même temps, ordonner àla sécurité de déloger les grévistes par la force ?", s'étonne M. Djemai pour qui, "cette tentative n'a fait que renforcer lavolonté des travailleurs".Une médiation a été tentée par des travailleursnon-grévistes du complexe, mais sans succès. Le piquet de grève et l'occupation du complexe sont maintenus par les travailleurs et la production reste à l'arrêt.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.