Sit-in des avocats à Alger : Le corps de la justice exige "le respect de la Constitution"    Le FLN s'entre-déchire    Le FFS se fissure    Les décrets publiés au JO    Malgré une croissance en panne : Publicis signe un bénéfice record    USA: La Fed ne prévoit plus de hausse de taux en 2019    Selon l'ONS : L'inflation à 4,1% sur un an en février 2019    Le Snapo tire la sonnette d'alarme !    Des experts mettent en garde    Sahara occidental: La 2ème table-ronde se termine sans avancées    Golan syrien occupé: Les propos de Trump dénoncés par Damas et à l'étranger    11 morts, dont 1 vice-ministre, dans une attaque des shebab    Sélection algérienne : Décrassage pour les titulaires, entraînement pour les remplaçants contre la Gambie    Hausse inexpliquée des prix des fruits et légumes : Les ménages désemparés    29 suspects arrêtés à Alger    Colère contre Benghabrit    Nouvelle pièce théâtrale à l'affiche à Oran    L'ADE de Chlef rassure : «L'eau du robinet est sans risque pour la santé»    FABB.. Les compétitions gelées jusqu'à l'élection d'un nouveau président    Aymen Mathlouthi, gardien de but de la Tunisie : «On a pris un ascendant sur les Algériens ces dernières années»    Argentine.. L'absence de Lionel Messi au Maroc va coûter cher    Washington reconnaîtra aujourd'hui la souveraineté d'Israël sur le Golan occupé.. Crime avec préméditation    Alors que Mihoubi est partant.. Abdelkader Bendamèche à la tête de l'Aarc    Accidents de la circulation.. 8 morts et 22 blessés en 24 heures    POUR PARLER DE LA SITUATION DU PAYS : Le SG du RND convoque les cadres de son parti    Mali: plus de 130 civils tués dans l'attaque d'un village peul    MASCARA : 4014 unités de vin saisies à Khalouia    SES LEADERS CHASSES DES MANIFESTATIONS : L'opposition tente de se positionner    LOUISA HANOUNE : Le FLN et le RND accusés d'attitude ‘'vicieuse''    ELLE VEUT LE VOIR AU ‘'MUSEE DE L'HISTOIRE'' : L'Organisation des moudjahidine exige la libération du FLN    L'Angola qualifiée, pas le Burkina    Imposante marche des avocats à Alger    Faire sa crème anticellulite maison    L'association El Rahma au chevet des femmes    CAN-2019. Algérie 1 – Gambie 1 : Les Verts accrochés dans le temps additionnel    Eliminatoires CAN-U23 : L'EN olympique prend option    70 logements réalisés en 2007 dans la commune de Oued Goucine (Chlef).. Les habitants réclament leur distribution    Pour vol avec violence: Trois malfaiteurs sous les verrous    Les «hommes» du ministre    Evaluée à 4,1% en février.. L'inflation se stabilise    La réunion avec les présidents de Ligues et de sections annulée    Guterres appelle à s'unir contre l'islamophobie    HBO a caché 6 trônes de fer à travers le monde    Toutânkhamon, le roi oublié    Depuis nos plus lointains ancêtres à nos jours    Les recommandations du FMI    Voitures électriques : Tesla baisse encore le prix de la Model 3    Près de 100 morts dans le naufrage d'un bac à Mossoul    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amara Benyounes victime d'une "fake news"
Présidentielle
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 02 - 2019

La campagne électorale n'a pas encore commencé. Mais les premières faussesinformations commencent à circuler sur latoile. Une information faisant état del'agression d'Amar Ghoul et d'AmaraBenyounes à Vitrolles,
La campagne électorale n'a pas encore commencé. Mais les premières faussesinformations commencent à circuler sur latoile. Une information faisant état del'agression d'Amar Ghoul et d'AmaraBenyounes à Vitrolles,
dans les Bouchesdu Rhône, en France, a été relayée par certainssites d'information et partagée d'innombrablesfois sur les réseaux sociauxdepuis avant-hier mardi.Dans un article publié le 19 février sur lesite adn-news.com, il est raconté commentles deux hommes politiques, soutiens deBouteflika dans sa candidature à un cinquièmemandat à la tête du pays, ont été visés par des insultes et des jets d'objetspendant un "meeting" organisé par euxdans le cadre de la campagne électoralepour Bouteflika.L'article truffé d'incohérences et de contrevéritésest dénué de crédibilité. L'auteurparle en effet d'une campagne présidentiellequi bat déjà son plein, avec plusieursmeetings organisés.Or,
il n'en est rien, la campagne n'a pasencore commencé et le duo, Ghoul-Beynounes, n'a encore animé aucun meetingou rencontre. Ce qui n'a pas empêchéque l'article soit très partagé et largementdiffusé sur les réseaux sociaux.Des recherches ont permis de découvrir quel'article, source de la fake news, est unecopie intégrale d'un article publié le 31mars 2014 sur le site Euroalgerie qui donnait comme source de l'article, un site, algerie-express.com, qui n'existe plus. En mars 2014, Benyounes et Ghoul étaient bien chargés de mener campagne en faveur de Bouteflika en France. La paire avait tenu plusieurs meetings, dont un à Vitrolles qui a été perturbé par des opposants.
L'information avait été alors donnée par Le Soir d'Algérie. "Les deux ministres avaient déjà été pris à partie par des opposants au scrutin présidentiel la semaine dernière à Vitrolles, à Marseille. Amara Benyounès et AmarGhoul n'ont dû leur salut qu'à l'intervention de la police qui les extirpa du guet-apens", a rapporté le quotidien dans son édition du 6 avril.La fausse information a été démentie, cemercredi matin, par Besma Bendris, chargée de communication du MPA. "Le président du parti (Amara Benyounes) se trouve actuellement en Algérie et il n'apas quitté le territoire national", précise-telle. Amara Benyounes est numéro 2 de la direction de campagne du chef de l'Etat,en charge de la communication.
dans les Bouchesdu Rhône, en France, a été relayée par certainssites d'information et partagée d'innombrablesfois sur les réseaux sociauxdepuis avant-hier mardi.Dans un article publié le 19 février sur lesite adn-news.com, il est raconté commentles deux hommes politiques, soutiens deBouteflika dans sa candidature à un cinquièmemandat à la tête du pays, ont été visés par des insultes et des jets d'objetspendant un "meeting" organisé par euxdans le cadre de la campagne électoralepour Bouteflika.L'article truffé d'incohérences et de contrevéritésest dénué de crédibilité. L'auteurparle en effet d'une campagne présidentiellequi bat déjà son plein, avec plusieursmeetings organisés.Or,
il n'en est rien, la campagne n'a pasencore commencé et le duo, Ghoul-Beynounes, n'a encore animé aucun meetingou rencontre. Ce qui n'a pas empêchéque l'article soit très partagé et largementdiffusé sur les réseaux sociaux.Des recherches ont permis de découvrir quel'article, source de la fake news, est unecopie intégrale d'un article publié le 31mars 2014 sur le site Euroalgerie qui donnait comme source de l'article, un site, algerie-express.com, qui n'existe plus. En mars 2014, Benyounes et Ghoul étaient bien chargés de mener campagne en faveur de Bouteflika en France. La paire avait tenu plusieurs meetings, dont un à Vitrolles qui a été perturbé par des opposants.
L'information avait été alors donnée par Le Soir d'Algérie. "Les deux ministres avaient déjà été pris à partie par des opposants au scrutin présidentiel la semaine dernière à Vitrolles, à Marseille. Amara Benyounès et AmarGhoul n'ont dû leur salut qu'à l'intervention de la police qui les extirpa du guet-apens", a rapporté le quotidien dans son édition du 6 avril.La fausse information a été démentie, cemercredi matin, par Besma Bendris, chargée de communication du MPA. "Le président du parti (Amara Benyounes) se trouve actuellement en Algérie et il n'apas quitté le territoire national", précise-telle. Amara Benyounes est numéro 2 de la direction de campagne du chef de l'Etat,en charge de la communication.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.