Agence des produits pharmaceutiques: Le SNAPO en appelle à Tebboune    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    A partir de samedi prochain: 161 mosquées concernées par la réouverture    L'heure est aux expertises: La population de Mila encore sous le choc    A partir d'aujourd'hui: Confinement allégé et interdiction de circulation entre wilayas levée    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    538 ` nouveaux cas confirmés et 8 autres décès    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    La réunion périodique présidée par Tebboune    "J'ai toujours été un fan de la JSK"    La fille des Aurès    Séisme à Mila: urger la réparation des pannes des réseaux AEP    Dispositif sur l'ouverture graduelle des plages et des lieux de détente à partir de samedi    L'infrangible lien...    Après le choc, la colère !    Les souscripteurs s'approprient les lieux    Arrêt de la saison 2019-2020: la JSK conteste la décision de la FAF    Mila: le barrage de Béni Haroun est équipé d'installations parasismiques    Accidents de la route: 6 morts et 371 blessés en 48 heures    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    ALGERIE - FRANCE : Une écriture commune de l'histoire "n'est pas possible"    583 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    27 migrants morts    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Les mains de l'intérieur !    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Amar Chouaki, nouveau directeur général    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Les monnaies étrangères vontflamber"
Véhicules de moins de 3 ans ;
Publié dans Le Midi Libre le 14 - 05 - 2019

récemment annoncé la possibilité laissée aux Algériens peu fortunés, d'importer un véhiculede moins de trois ans d'âge. Une mesurequ'il a estimée à même de contraindre les"constructeurs" automobiles, à baisser leurstarifs et daigner réduire leur marge bénéficiaire.
récemment annoncé la possibilité laissée aux Algériens peu fortunés, d'importer un véhiculede moins de trois ans d'âge. Une mesurequ'il a estimée à même de contraindre les"constructeurs" automobiles, à baisser leurstarifs et daigner réduire leur marge bénéficiaire.
Commentant cette mesure, dont ilrelève qu'elle n'a pas encore été officialisée, le directeur général de la Bourse d'Algerobserve qu'elle va tout naturellement amenerles personnes intéressées à devoir s'adresserau marché parallèle, pour pouvoir acquérir desdevises qu'eles déposeraient dans les banqueset solder ainsi le prix de l'objet de leur désir.S'exprimant, hier à l'émission L'Invité de larédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne,Yazid Benmouhoub juge utile, dans lecas où ce dispositif est agréé, de prévenircontre le risque de voir les monnaies étrangèresflamber, par rapport à un dinar déjà mal en point.
Au passage, il tient à relever l'importantemarge bénéficiaire prélevée par les entreprisespratiquant le montage de véhicules enAlgérie, à l'origine, ajoute-t-il, d'un écart significatif de coût par rapport à ceux ramenés de l'étranger. Questionné, par ailleurs, de savoir si le marché parallèle de la devise reflétait la vraievaleur du dinar, sachant que celui-ci est coté àun taux différent de celui pratiqué par lesbanques, M. Benmouhoub observe que "ce n'est pas sa vraie valeur". Pour établir la réelle valeur du dinar, indiquet- il, il faudrait pour cela que le pays en arrive à sa convertibilité totale, mais pour cela, déclare-t-il, il devrait au préalable diversifier ses ressources, en plus de celles générées jusqu'alors par les hydrocarbures.
Commentant cette mesure, dont ilrelève qu'elle n'a pas encore été officialisée, le directeur général de la Bourse d'Algerobserve qu'elle va tout naturellement amenerles personnes intéressées à devoir s'adresserau marché parallèle, pour pouvoir acquérir desdevises qu'eles déposeraient dans les banqueset solder ainsi le prix de l'objet de leur désir.S'exprimant, hier à l'émission L'Invité de larédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne,Yazid Benmouhoub juge utile, dans lecas où ce dispositif est agréé, de prévenircontre le risque de voir les monnaies étrangèresflamber, par rapport à un dinar déjà mal en point.
Au passage, il tient à relever l'importantemarge bénéficiaire prélevée par les entreprisespratiquant le montage de véhicules enAlgérie, à l'origine, ajoute-t-il, d'un écart significatif de coût par rapport à ceux ramenés de l'étranger. Questionné, par ailleurs, de savoir si le marché parallèle de la devise reflétait la vraievaleur du dinar, sachant que celui-ci est coté àun taux différent de celui pratiqué par lesbanques, M. Benmouhoub observe que "ce n'est pas sa vraie valeur". Pour établir la réelle valeur du dinar, indiquet- il, il faudrait pour cela que le pays en arrive à sa convertibilité totale, mais pour cela, déclare-t-il, il devrait au préalable diversifier ses ressources, en plus de celles générées jusqu'alors par les hydrocarbures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.