Dialogue national: la balle est dans le camp du pouvoir    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    APC de Bousfer: Le vice-président et deux élus entendus par la gendarmerie    Tlemcen: Le LGV se rapproche de Maghnia à petite vitesse    Aéroport «Mohamed Boudiaf»: Atterrissage d'urgence d'un ATR d'Air Algérie    Football à l'Ouest: L'ASMO, l'USMBA, le RCR et le MCS dans la tourmente    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Villes nouvelles et pôles urbains: Le gouvernement dans l'urgence    Méditation sur un nuage    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Compétitions africaines interclubs 2019-2020 : Les clubs algériens fixés sur leurs adversaires    Mercato : Petit tacle de Rummenigge à Gardiola pour Sané    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Etablissements publics de santé: Vers "l'obligation" de l'activité de jumelage    Nouveaux bacheliers : Début des préinscriptions et inscriptions    Jeune sahraouie tuée: Plusieurs ONG condamnent la répression marocaine brutale dans les territoires sahraouis occupées    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    Air Algérie a rapatrié tous les supporters    Une "réponse forte à la bande"    Nouveau mandat de dépôt contre Amar Ghoul    Zidane félicite l'Algérie après son sacre africain    Saisie de plus de 4,6 quintaux de drogue    L'anglais évince le français    Le sélectionneur annonce sa démission    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    GAID SALAH : ‘'Le peuple a envoyé une réponse forte à la bande''    L'Union arabe félicite l'Algérie    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    ACTUCULT    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    La FAF empoche un chèque de 4,5 millions de dollars    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ex-Président Porochenko élu àla tête de son parti
Ukraine
Publié dans Le Midi Libre le 02 - 06 - 2019

L'ancien Président ukrainien Petro Porochenko a été élu vendredi à la tête deson parti, qui a récemment fait peau neuve après la défaite cuisante de ce dernierà la présidentielle et deux mois avantdes législatives cruciales.
L'ancien Président ukrainien Petro Porochenko a été élu vendredi à la tête deson parti, qui a récemment fait peau neuve après la défaite cuisante de ce dernierà la présidentielle et deux mois avantdes législatives cruciales.
"Je suis très reconnaissant pour monélection" à la tête du parti Solidarité européenne, a déclaré M. Porochenko,53 ans, devant la formation réunie encongrès. D'obédience pro-occidentale, le parti de l'ex-Président risque une déconvenueaux élections législatives anticipéesconvoquées le 21 juillet par le nouveauchef de l'Etat, Volodymyr Zelensky.Selon les derniers sondages, le parti deM. Porochenko est troisième, crédité deseulement 8,8 % des intentions de vote.La semaine passée, la formation politique, jusqu'alors nommée Bloc PetroPorochenko "Solidarité", a décidé deretirer toute référence à l'ex-présidentdans son nom.
Arrivé au pouvoir en2014 après un soulèvement populairepro-occidental à Kiev, M. Porochenkoest accusé par ses détracteurs d'avoir peu fait pour améliorer le niveau de vie de la population et lutter contre la corruption omniprésente. Le nouveau Président,Volodymyr Zelensky, un comédien et entrepreneur de spectacle de 41 ans jusqu'alors novice en politique, a été éluen avril avec plus de 73 % des suffrages. Il a été investi à son poste fin mai.L'une de ses premières décisions a été de dissoudre le Parlement et de convoquerdes élections législatives anticipées,espérant ainsi capitaliser sur sa victoire écrasante à la présidentielle et sur sespromesses de "casser le système"
et deremplacer les élites du pays jugées inefficaceset corrompues.Son parti "Serviteur du peuple", quasiinexistant il y a encore peu, est crédité de 44 % des intentions de vote le 21 juillet. Le parti prorusse Plateforme d'opposition est pour sa part deuxième dans les sondages, devant le parti de M.Porochenko, avec plus de 10 % des intentions de vote.
"Je suis très reconnaissant pour monélection" à la tête du parti Solidarité européenne, a déclaré M. Porochenko,53 ans, devant la formation réunie encongrès. D'obédience pro-occidentale, le parti de l'ex-Président risque une déconvenueaux élections législatives anticipéesconvoquées le 21 juillet par le nouveauchef de l'Etat, Volodymyr Zelensky.Selon les derniers sondages, le parti deM. Porochenko est troisième, crédité deseulement 8,8 % des intentions de vote.La semaine passée, la formation politique, jusqu'alors nommée Bloc PetroPorochenko "Solidarité", a décidé deretirer toute référence à l'ex-présidentdans son nom.
Arrivé au pouvoir en2014 après un soulèvement populairepro-occidental à Kiev, M. Porochenkoest accusé par ses détracteurs d'avoir peu fait pour améliorer le niveau de vie de la population et lutter contre la corruption omniprésente. Le nouveau Président,Volodymyr Zelensky, un comédien et entrepreneur de spectacle de 41 ans jusqu'alors novice en politique, a été éluen avril avec plus de 73 % des suffrages. Il a été investi à son poste fin mai.L'une de ses premières décisions a été de dissoudre le Parlement et de convoquerdes élections législatives anticipées,espérant ainsi capitaliser sur sa victoire écrasante à la présidentielle et sur sespromesses de "casser le système"
et deremplacer les élites du pays jugées inefficaceset corrompues.Son parti "Serviteur du peuple", quasiinexistant il y a encore peu, est crédité de 44 % des intentions de vote le 21 juillet. Le parti prorusse Plateforme d'opposition est pour sa part deuxième dans les sondages, devant le parti de M.Porochenko, avec plus de 10 % des intentions de vote.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.