Tourisme: Air Algérie appelée à accompagner les efforts de développement du secteur    La décision de la Cour africaine est une attestation du statut juridique du conflit    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Lancement officiel du réseau parlementaire sur le climat et l'environnement    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Le Premier ministre inaugure la 21ème édition du SITEV    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    LA VIE... ET LE RESTE    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Tensions accrues au Sahel    Du bon et du moins bon    Maguire, c'est désastreux    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Panel met les bouchées doubles
Dialogue et médiation
Publié dans Le Midi Libre le 15 - 08 - 2019

Si le panel présidé par Karim Younes ne semble pas avoir les faveurs des manifestants dans la rue, ce n'est pas le cas de certaines personnalités et partis politiques.
Si le panel présidé par Karim Younes ne semble pas avoir les faveurs des manifestants dans la rue, ce n'est pas le cas de certaines personnalités et partis politiques.
Dans son journal de 12h30 d'hier mercredi, la chaîne 3 de la Radio nationale annonce qu'Abdelaziz Rahabi serait prédisposé à rejoindre prochainement le panel. Au micro du journaliste de la chaîne 3, l'ancien ministre de la Communication n'hésite pas à affirmer qu'il est "favorable à toutes formes d'initiatives" susceptibles de sortir le pays de "l'impasse politique" et qui répondent "aux aspirations du Hirak" qu'il résume en "la justice sociale, une demande de contrôle de la richesse publique et l'instauration d'un système démocratique plein et entier".
C'est aussi le cas de certains partis politiques qui ont d'ores et déjà exprimé leur souhait de rejoindre le dialogue mis en route par l'instance nationale du dialogue et de la médiation présidée par l'ancien président de l'Assemblée nationale populaire sous Abdelaziz Bouteflika. Il s'agit, toujours selon la chaîne 3 de la Radio nationale, de Talaie El Hourriyet d'Ali Benflis, de l'Union des forces démocratiques et sociales (UDS) de Nourredine Bahbouh et du Front Al Moustakbal d'Abdelaziz Belaid. Une participation que conditionne M. Bahbouh par des préalables qui seront avancés lors des négociations annoncées. Les discussions avec les professionnels, les associations de la société civile en plus des partis politiques permettront l'installation, dès samedi 17 août, d'un comité de sages composé de "personnalités historiques" et de "compétences avérées" et qui fera office de conseil national pour le dialogue et la médiation.
Le comité des sages sera chargé de conforter la mission du panel avec "avec des visions, des conseils et orientations de par sa composante qui symbolise une rupture totale avec le système", a indiqué hier Ammar Belhimer, désigné récemment à l tête du comité politique dudit panel, sur les ondes de la radio chaîne 3. Pour lui, le Comité national de conciliation réunirait "des profils de gens rassembleurs et qui ont de l'expertise pour aider l'instance à avancer convenablement sur un large étendu sociopolitique et économique". "La représentativité du comité des sages assure une plus grande crédibilité à la mission de médiation pour une plus profonde adhésion", explique M. Belhimer En attendant de connaître la composante de ce comité, le Panel poursuit ses tractations pour réunir le maximum de partenaires sociopolitiques pour prendre part à la conférence nationale du dialogue, prévue à la rentrée sociale, pour parapher une feuille de route de sortie de crise.
Après l'Organisation nationale des Moudjahidine (ONM) et le colonel Youcef Khatib, commandant de la wilaya IV historique, rencontrés avant-hier mardi, Karim Younes, et les membres de son staff ont rencontrés hier mercredi des organisations professionnelles dont des syndicats avant le round avec les partis politiques. Le panel dit avoir reçu la semaine passée un pan de la société civile représenté par un nombre d'associations locales et nationales issus de 12 wilayas de l'intérieur du pays
Dans son journal de 12h30 d'hier mercredi, la chaîne 3 de la Radio nationale annonce qu'Abdelaziz Rahabi serait prédisposé à rejoindre prochainement le panel. Au micro du journaliste de la chaîne 3, l'ancien ministre de la Communication n'hésite pas à affirmer qu'il est "favorable à toutes formes d'initiatives" susceptibles de sortir le pays de "l'impasse politique" et qui répondent "aux aspirations du Hirak" qu'il résume en "la justice sociale, une demande de contrôle de la richesse publique et l'instauration d'un système démocratique plein et entier".
C'est aussi le cas de certains partis politiques qui ont d'ores et déjà exprimé leur souhait de rejoindre le dialogue mis en route par l'instance nationale du dialogue et de la médiation présidée par l'ancien président de l'Assemblée nationale populaire sous Abdelaziz Bouteflika. Il s'agit, toujours selon la chaîne 3 de la Radio nationale, de Talaie El Hourriyet d'Ali Benflis, de l'Union des forces démocratiques et sociales (UDS) de Nourredine Bahbouh et du Front Al Moustakbal d'Abdelaziz Belaid. Une participation que conditionne M. Bahbouh par des préalables qui seront avancés lors des négociations annoncées. Les discussions avec les professionnels, les associations de la société civile en plus des partis politiques permettront l'installation, dès samedi 17 août, d'un comité de sages composé de "personnalités historiques" et de "compétences avérées" et qui fera office de conseil national pour le dialogue et la médiation.
Le comité des sages sera chargé de conforter la mission du panel avec "avec des visions, des conseils et orientations de par sa composante qui symbolise une rupture totale avec le système", a indiqué hier Ammar Belhimer, désigné récemment à l tête du comité politique dudit panel, sur les ondes de la radio chaîne 3. Pour lui, le Comité national de conciliation réunirait "des profils de gens rassembleurs et qui ont de l'expertise pour aider l'instance à avancer convenablement sur un large étendu sociopolitique et économique". "La représentativité du comité des sages assure une plus grande crédibilité à la mission de médiation pour une plus profonde adhésion", explique M. Belhimer En attendant de connaître la composante de ce comité, le Panel poursuit ses tractations pour réunir le maximum de partenaires sociopolitiques pour prendre part à la conférence nationale du dialogue, prévue à la rentrée sociale, pour parapher une feuille de route de sortie de crise.
Après l'Organisation nationale des Moudjahidine (ONM) et le colonel Youcef Khatib, commandant de la wilaya IV historique, rencontrés avant-hier mardi, Karim Younes, et les membres de son staff ont rencontrés hier mercredi des organisations professionnelles dont des syndicats avant le round avec les partis politiques. Le panel dit avoir reçu la semaine passée un pan de la société civile représenté par un nombre d'associations locales et nationales issus de 12 wilayas de l'intérieur du pays


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.