Les réactions divergent entre optimisme et hésitation    «La qualité des candidatures définira le taux de participation»    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Lamiri appelle à soutenir le pouvoir d'achat du citoyen    Redonner confiance et rapprocher l'Etat du citoyen, par une réelle décentralisation    Nouveaux horaires des trains de banlieue algéroise    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Le MC Alger revient avec une précieuse victoire d'Oran    Ultime dérogation pour Cherif El Ouezzani, le CA au box des accusés    «La JSK réalise une nouvelle progression»    Slimani en tête du classement des meilleurs joueurs de la L1    Un artisan au service de l'éducation    L'Etat a construit des milliers de logements mais la crise perdure :    Les jeunes d'une agglomération secondaire réclament une aire de jeu    Pour les passionnés de fantastique    Une chaîne exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    Un festival pour la promotion des traditions méditerranéennes    Algérie-Grande Bretagne: Le Royaume-Uni pour l'élargissement des relations économiques avec l'Algérie    Production de pétrole, attaques de drones en Arabie: le Brent atteint un niveau sans précédent depuis 30 ans    Stabilité et épanouissement de la nation    JM Oran-2021: Le logo officiel de la 19e édition sera présenté ce mardi    Election présidentielle: Discours du chef de l'Etat à la Nation (Texte intégral)    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Mohamed Djemai se retire du FLN    Enquêtes dans les écoles    On se trompe de dépouilles !    Un déficit de 4,41 mds de dollars    Psychotropes : en finir avec l'anarchie    3 prévenus placés en détention provisoire    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Faible taux de participation et indécision totale    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"On veut nos salaires !"
Sit-in des travailleurs du groupe kouninef
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 08 - 2019

Des dizaines de salariés de l'entreprise Cogral, qui fabrique l'huile de marque Safia, se sont rassemblés, à nouveau, lundi matin, devant le siège de l'entreprisepour réclamer le versement de leurssalaires.
Des dizaines de salariés de l'entreprise Cogral, qui fabrique l'huile de marque Safia, se sont rassemblés, à nouveau, lundi matin, devant le siège de l'entreprisepour réclamer le versement de leurssalaires.
Encadrés par des véhicule depolices, les salariés ont exprimé aux journalistesprésents leurs inquiétude légitimespar rapport à leur avenir, en raison de la situation que vit l'entreprise, propriétédes frères Kouninef, en détention provisoire depuis le 24 avril dernier.
"Comptes gelés, familles en danger", "Des familles au destin inconnu", nous ne voulons pas être les victimes", peut-on lire sur les banderoles brandies par les travailleurs qui mettent en relief leur détresse sociale. "Nous ne sommes que de simples salariés, c'est à l'Etat de trouver la solution à notre situation", se plaint Mourad, livreur et père de trois enfants qui redoute déjà la rentrée scolaire et ses dépenses budgétivores. Notre interlocuteur parle de contacts avec les travailleurs des autres entreprises otages de la même situation, notamment les groupes Haddad, Tahkout et Mazouz, pour une coordination.
Pour rappel, le ministre des Finances en collaboration avec son collègue de la justice ont envisagé le désignation d'administrateurs pour gérer les entreprises en question et surtout permettre le déblocage de leurs avoirs bancaires, une mesure qu'il n'est pas aisé de mettre à exécution rapidement, selon des spécialistes du droitcommercial.
Encadrés par des véhicule depolices, les salariés ont exprimé aux journalistesprésents leurs inquiétude légitimespar rapport à leur avenir, en raison de la situation que vit l'entreprise, propriétédes frères Kouninef, en détention provisoire depuis le 24 avril dernier.
"Comptes gelés, familles en danger", "Des familles au destin inconnu", nous ne voulons pas être les victimes", peut-on lire sur les banderoles brandies par les travailleurs qui mettent en relief leur détresse sociale. "Nous ne sommes que de simples salariés, c'est à l'Etat de trouver la solution à notre situation", se plaint Mourad, livreur et père de trois enfants qui redoute déjà la rentrée scolaire et ses dépenses budgétivores. Notre interlocuteur parle de contacts avec les travailleurs des autres entreprises otages de la même situation, notamment les groupes Haddad, Tahkout et Mazouz, pour une coordination.
Pour rappel, le ministre des Finances en collaboration avec son collègue de la justice ont envisagé le désignation d'administrateurs pour gérer les entreprises en question et surtout permettre le déblocage de leurs avoirs bancaires, une mesure qu'il n'est pas aisé de mettre à exécution rapidement, selon des spécialistes du droitcommercial.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.