L'agression féodale et le Hirak.    AG élective de la FASSAS: Samir Karim Chaouche élu nouveau président    Covid-19: 250 nouveaux cas, 144 guérisons et 10 décès    INCENDIE AU CHAMP D'EL MERK (HASSI MESAOUD) : Le ministre Attar en inspection des lieux    SKIKDA : Déraillement d'un wagon de train chargé de phosphate    LIBYE : L'Algérie salue l'accord de cessez-le-feu global    Le PT réagit à la condamnation de Djelloul Djoudi    Série A: la Sampdoria s'offre l'Atalanta    Clasico: encore un record pour Fati !    La révision de la Constitution une priorité pour l'Algérie qui vit une "phase cruciale"    TISSEMSILT : La rentrée scolaire perturbée dans plusieurs écoles    PLAN NATIONAL DE REBOISEMENT : Un milliard de plants mis en terre    GHARDAIA : Deux morts dans un accident de la circulation    Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Un clasico devant 100 000 sièges vides, une première    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Le chef de l'ONU s'inquiète d'une «situation tendue»    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Oran : Plantation d'arbres à l'université    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Ali Haddad, le grand casse    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    Djerad désavoue le wali d'Oran    Des logements et des aides pour les sinistrés    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Concours du meilleur joueur de mandole algérien : Appel à Candidature    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Par-delà l'image    Le FMI inévitable?    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Parlement donne son aval
Lois relatives aux élections
Publié dans Le Midi Libre le 14 - 09 - 2019

Les députés de l'Assemblée populaire nationale (APN), ont adopté à la majorité, jeudi après midi, les deux projets de lois organiques relatifs à l'Autorité nationale indépendante en charge des élections et au régime électoral, lors d'une plénière présidée par Slimane Chenine, président de l'APN.
Les députés de l'Assemblée populaire nationale (APN), ont adopté à la majorité, jeudi après midi, les deux projets de lois organiques relatifs à l'Autorité nationale indépendante en charge des élections et au régime électoral, lors d'une plénière présidée par Slimane Chenine, président de l'APN.
A l'issue de la séance de vote, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, a indiqué que ces deux textes "reflètent les bonnes volontés des hautes autorités du pays, pour redonner la parole au peuple qui pourra s'exprimer à travers des élections libres, régulières et transparentes", lesquelles demeurent "le seul et unique moyen pour sortir le pays de la crise, qui a perduré et dont les répercussions négatives se pointent à l'horizon". Le ministre a estimé, que la création de l'Autorité nationale indépendante pour l'organisation des élections seveut "un acquis important" à part entière pour le peuple et le pays, puisqu'elle engendrera inévitablement, à la faveur des mesures légales qu'elle va contenir, "une nouvelle culture" auprès de la classe politique, en matière de "concurrence politique et d'alternance au pouvoir".
A cette occasion, le ministre de la Justice a salué les efforts consentis par les membres de l'APN durant l'examen des deux textes de loi avec sincérité, pour sortir le pays de l'impasse et éviter de tomber dans le vide constitutionnel. Pour rappel, le projet d'amendement partiel de la loi organique relative au régime électoral comporte de nouvelles dispositions, à même de consacrer la régularité, la transparenc et la neutralité des prochaines échéances électorales, notamment l'institution, sous la tutelle de l'Autorité indépendante chargée des élections, d'un fichier national du corps électoral, composé de l'ensemble des listes électorales des communes et des centres diplomatiques et consulaires à l'étranger, lequel sera établi conformément à la législation en vigueur.
Il s'agit également de l'élaboration et de la révision des listes électorales périodiquement et à l'occasion de chaque échéance électorale ou référendaire, par une commission communale pour la révision des listes électorales, sous la supervision de l'Autorité indépendante, laquelle sera composée d'un juge désigné par le président de la Cour territorialement compétent, et de trois citoyens de la commune, choisis par la délégation wilayale de l'Autorité indépendante. Le candidat à la présidentielle doit également présenter une liste comportant cinquantemille (50.000) signatures individuelles, au moins, d'électeurs inscrits sur une liste électorale.
Ces signatures doivent être recueillies à travers au moins 25 wilayas. Le nombre minimal des signatures exigées, pour chacune des wilayas, ne saurait être inférieur à 1.200. Le texte de loi portant création de cette Autorité comprend des dispositions spéciales et pénales, dont la prise de toutes les procédures par cette Autorité en cas de toute atteinte ou menace portée au déroulement normal des opérations électorales, en vue de garantir la conformité de ces opérations, aux textes législatifs et organisationnels en vigueur. Le conseil de la nation a emboité le pas à l'APN, en adoptant, hier vendredi, les deux textes de loi
A l'issue de la séance de vote, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, a indiqué que ces deux textes "reflètent les bonnes volontés des hautes autorités du pays, pour redonner la parole au peuple qui pourra s'exprimer à travers des élections libres, régulières et transparentes", lesquelles demeurent "le seul et unique moyen pour sortir le pays de la crise, qui a perduré et dont les répercussions négatives se pointent à l'horizon". Le ministre a estimé, que la création de l'Autorité nationale indépendante pour l'organisation des élections seveut "un acquis important" à part entière pour le peuple et le pays, puisqu'elle engendrera inévitablement, à la faveur des mesures légales qu'elle va contenir, "une nouvelle culture" auprès de la classe politique, en matière de "concurrence politique et d'alternance au pouvoir".
A cette occasion, le ministre de la Justice a salué les efforts consentis par les membres de l'APN durant l'examen des deux textes de loi avec sincérité, pour sortir le pays de l'impasse et éviter de tomber dans le vide constitutionnel. Pour rappel, le projet d'amendement partiel de la loi organique relative au régime électoral comporte de nouvelles dispositions, à même de consacrer la régularité, la transparenc et la neutralité des prochaines échéances électorales, notamment l'institution, sous la tutelle de l'Autorité indépendante chargée des élections, d'un fichier national du corps électoral, composé de l'ensemble des listes électorales des communes et des centres diplomatiques et consulaires à l'étranger, lequel sera établi conformément à la législation en vigueur.
Il s'agit également de l'élaboration et de la révision des listes électorales périodiquement et à l'occasion de chaque échéance électorale ou référendaire, par une commission communale pour la révision des listes électorales, sous la supervision de l'Autorité indépendante, laquelle sera composée d'un juge désigné par le président de la Cour territorialement compétent, et de trois citoyens de la commune, choisis par la délégation wilayale de l'Autorité indépendante. Le candidat à la présidentielle doit également présenter une liste comportant cinquantemille (50.000) signatures individuelles, au moins, d'électeurs inscrits sur une liste électorale.
Ces signatures doivent être recueillies à travers au moins 25 wilayas. Le nombre minimal des signatures exigées, pour chacune des wilayas, ne saurait être inférieur à 1.200. Le texte de loi portant création de cette Autorité comprend des dispositions spéciales et pénales, dont la prise de toutes les procédures par cette Autorité en cas de toute atteinte ou menace portée au déroulement normal des opérations électorales, en vue de garantir la conformité de ces opérations, aux textes législatifs et organisationnels en vigueur. Le conseil de la nation a emboité le pas à l'APN, en adoptant, hier vendredi, les deux textes de loi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.