Journée d'études en prévision de l'élaboration de l'avant-projet de politique nationale globale de prévention contre la corruption    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (Poids F33): l'argent pour Kamel Kardjena    Omari exhorte les agriculteurs à s'organiser dans des coopératives spécialisées    La loi sur les hydrocarbures porteuse de 2 messages substantiels pour les investisseurs    Réseaux sociaux: les journalistes appelés à la vigilance pour éviter le piège des fake news    Tissemsilt: marche de soutien à l'élection présidentielle du 12 décembre    Charfi: "tous les moyens techniques et humains mobilisés pour assurer le bon déroulement de la campagne électorale"    Algérie - Zambie, ce soir à 20h00 : Un match spécial pour Belkebla !    USMA : L'USMA accueillera le WAC à Tchaker !    MCA 0 - JSK 3 : Les Canaris étrillent les Mouloudéens !    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    «Il n'y aura plus de seul maître à bord»    L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Entraînement spécifique pour Slimani    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    2 trafiquants de psychotropes arrêtés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Journée de formation et de sensibilisation    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    «Il est possible de battre l'Algérie»    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Production oléicole à Tizi Ouzou : 18,2 millions de litres d'huile attendues    Ténès: Le diabète mobilise    Institut Cervantès d'Oran: Un concours de dessins et une exposition au programme samedi    Un plan d'action pour définir les entraves    MARCHES FINANCIERS La BCE a acheté près de 3 milliards d'euros d'obligations d'entreprise en une semaine    Plus de 50.000 euros et un pistolet automatique saisis    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Pas de changement de calendrier    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    Des morts dans des manifestations anti-Condé    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    Acquittement pour 5 prévenus    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le MSP hausse le ton
Présidentielle, hydrocarbures, hirak...
Publié dans Le Midi Libre le 17 - 10 - 2019

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) qui a fait, selon les observateurs profil bas depuis un certain temps déjà, semble avoir changé de fusil d'épaule.
Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) qui a fait, selon les observateurs profil bas depuis un certain temps déjà, semble avoir changé de fusil d'épaule.
En somme, ont estimé de nombreux analystes, il vient de hausser le ton par rapport à la situation politique que traverse le pays. En effet le MSP a rendu public hier un communiqué dans lequel il reproche au pouvoir en place "d'entraver le processus de ransition démocratique porté par le hirak" et d'avoir aussi "failli à la promesse de concrétiser toutes les revendications populaires, en vertu des articles 7 et 8 de la Constitution".
"La défiance, le doute, la politique du fait accompli et l'hégémonie de l'Administration, qui caractérisent le processus électoral risquent de faire en sorte que la présidentielle du 12 décembre ne soit plus en capacité de répondre à tous les défis intérieurs et extérieurs qui attendent l'Algérie", ajoute-t-il. Le MSP met en garde par ailleurs contre "l'exploitation de la situation politique difficile et la faiblesse des institutions pour faire passer dans le secteur des hydrocarbures ce que l'ancien régime n'a pas réussi à faire". Ajoutant que "l'exploitation du gaz de schiste et le risque de renoncement à la souveraineté économique nécessitent l'ouverture d'un dialogue politique et social global dans un climat démocratique pour cristalliser une politique énergétique consensuelle".
Le MSP focalise aussi sur les récentes déclarations du ministre de l'Energie qui avait déclaré dans la presse que "le projet de loi sur les hydrocarbures est élaboré par quatr experts internationaux". Ceci est "grave" aux yeux du MSP qui dénonce "le capitalisme sauvage qui ne se préoccupe que de ses intérêts". Sur le même registre le MSP note que "l'actuelle APN, rejetée par le peuple, n'est pas habilitée à examiner un projet aussi important qui est en rapport avec la souveraineté économique nationale". Le MSP dénie aussi au gouvernement Bedoui, "dont le départ est exigé par le peuple, de porter un tel projet". Enfin, le MSP appelle à la libération des détenus du hirak, soulignant "l'obligation de solidarité à leur égard de la part de toutes les forces politiques et sociales".
En somme, ont estimé de nombreux analystes, il vient de hausser le ton par rapport à la situation politique que traverse le pays. En effet le MSP a rendu public hier un communiqué dans lequel il reproche au pouvoir en place "d'entraver le processus de ransition démocratique porté par le hirak" et d'avoir aussi "failli à la promesse de concrétiser toutes les revendications populaires, en vertu des articles 7 et 8 de la Constitution".
"La défiance, le doute, la politique du fait accompli et l'hégémonie de l'Administration, qui caractérisent le processus électoral risquent de faire en sorte que la présidentielle du 12 décembre ne soit plus en capacité de répondre à tous les défis intérieurs et extérieurs qui attendent l'Algérie", ajoute-t-il. Le MSP met en garde par ailleurs contre "l'exploitation de la situation politique difficile et la faiblesse des institutions pour faire passer dans le secteur des hydrocarbures ce que l'ancien régime n'a pas réussi à faire". Ajoutant que "l'exploitation du gaz de schiste et le risque de renoncement à la souveraineté économique nécessitent l'ouverture d'un dialogue politique et social global dans un climat démocratique pour cristalliser une politique énergétique consensuelle".
Le MSP focalise aussi sur les récentes déclarations du ministre de l'Energie qui avait déclaré dans la presse que "le projet de loi sur les hydrocarbures est élaboré par quatr experts internationaux". Ceci est "grave" aux yeux du MSP qui dénonce "le capitalisme sauvage qui ne se préoccupe que de ses intérêts". Sur le même registre le MSP note que "l'actuelle APN, rejetée par le peuple, n'est pas habilitée à examiner un projet aussi important qui est en rapport avec la souveraineté économique nationale". Le MSP dénie aussi au gouvernement Bedoui, "dont le départ est exigé par le peuple, de porter un tel projet". Enfin, le MSP appelle à la libération des détenus du hirak, soulignant "l'obligation de solidarité à leur égard de la part de toutes les forces politiques et sociales".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.