Révision de la Constitution: la loi organique relative au régime électoral fixe les règles du silence électoral    Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen    AGO de la FAF: Les bilans moral et financier approuvés    Tribunal de Tipasa : Report du procès de l'ex-wali d'Alger Zoukh au 17 novembre prochain    Real : Kroos n'a jamais douté de Zidane    Protection et exploitation rationelle de notre patrimoine naturel, une urgence nationale    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Fête de la Révolution: la journée du dimanche prochain chômée et payée    Juventus : Ronaldo toujours incertain pour le match face au Barça    Rahmoun Yazid en renfort    Le 10 novembre, dernier délai pour le dépôt des demandes de licences    L'inquiétude monte    Une caravane médicale au profit des populations nomades    Tarte au chocolat amer    Actucult    Lutte antiterroriste : Reddition d'un terroriste à Tamanrasset    Risque de covid-19 : Regroupements dangereux des parents devant les écoles    Ghazaouet : Sensibilisation sur le cancer du sein    Coupe de la CAF : Renaissance Berkane remporte le titre    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec : Une dizaine de films algériens en compétition    Les agglomérations africaines brillent par leur absence    La 13e édition du Siol 2020 reportée    Un seul bureau de poste pour 11 cités et quartiers    Marche des femmes pour la libération des détenus d'opinion    Erdogan appelle au boycott des produits français    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    Boukadoum s'entretient avec le Secrétaire général des Nations unies    BMS Corona    L'hôpital Nedjma d'Oran équipé de 14 lits de réanimation    8 décès et 276 nouveaux cas    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    L'Algérie en passe d'opérer un changement sérieux le 1er novembre prochain    Droit de réponse    Une année de prison ferme pour Oussama Tifour    Rue Marcel-Bigeard remplacée par rue Maurice-Audin    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    Mascara: Des terres agricoles non exploitées seront récupérées    Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»    ES Sétif: La stabilité enfin payante ?    MC Saïda: Un effectif chamboulé    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Morales lance un appel au dialogue
Bolivie
Publié dans Le Midi Libre le 11 - 11 - 2019

Le président Evo Morales a lancé samedi un appel au dialogue aussitôt rejeté par l'opposition, et des incidents se sont poursuivis dans la nuit dans une Bolivie sous haute tension, avec des mutineries d'unités policières et l'occupation de médias d'Etat par des manifestants.
Le président Evo Morales a lancé samedi un appel au dialogue aussitôt rejeté par l'opposition, et des incidents se sont poursuivis dans la nuit dans une Bolivie sous haute tension, avec des mutineries d'unités policières et l'occupation de médias d'Etat par des manifestants.
Dans la soirée, des incidents avaient toujours lieu à El Alto, ville considérée comme un bastion d'Evo Morales. Des groupes de manifestants pro-gouvernement bloquaient le péage sur l'autoroute reliant les deux villes, tandis que les installations d'une chaîne de télévision privée ont été détruites en début de soirée. Signe de la tension croissante, Morales a rapporté que la maison du gouverneur d'Oruro avait été incendiée, ainsi que celle de sa soeur. Outre l'élection de nouveaux parlementaires, le scrutin du 20 octobre a abouti à la réélection à la présidence du leader indigène de gauche, au pouvoir depuis 2006, pour un quatrième mandat jusqu'en 2025.
Mais l'opposition ne reconnaît pas cette élection, qu'elle estime entachée de fraude et réclame sa démission. La vague de contestation qui a éclaté dès le lendemain du scrutin a fait trois morts et 200 blessés. Morales a condamné l'occupation de ces médias par des manifestants. "Ils disent défendre la démocratie, mais ils agissent comme en dictature", a-t-il écrit sur Twitter. "La situation en Bolivie est très grave. Le dialogue convoqué aujourd'hui est urgent", a écrit sur Twitter le chef de la diplomatie mexicaine, Marcelo Ebrard, confiant que son pays avait "déjà des demandes d'asile en cours", sans plus e précision
Dans la soirée, des incidents avaient toujours lieu à El Alto, ville considérée comme un bastion d'Evo Morales. Des groupes de manifestants pro-gouvernement bloquaient le péage sur l'autoroute reliant les deux villes, tandis que les installations d'une chaîne de télévision privée ont été détruites en début de soirée. Signe de la tension croissante, Morales a rapporté que la maison du gouverneur d'Oruro avait été incendiée, ainsi que celle de sa soeur. Outre l'élection de nouveaux parlementaires, le scrutin du 20 octobre a abouti à la réélection à la présidence du leader indigène de gauche, au pouvoir depuis 2006, pour un quatrième mandat jusqu'en 2025.
Mais l'opposition ne reconnaît pas cette élection, qu'elle estime entachée de fraude et réclame sa démission. La vague de contestation qui a éclaté dès le lendemain du scrutin a fait trois morts et 200 blessés. Morales a condamné l'occupation de ces médias par des manifestants. "Ils disent défendre la démocratie, mais ils agissent comme en dictature", a-t-il écrit sur Twitter. "La situation en Bolivie est très grave. Le dialogue convoqué aujourd'hui est urgent", a écrit sur Twitter le chef de la diplomatie mexicaine, Marcelo Ebrard, confiant que son pays avait "déjà des demandes d'asile en cours", sans plus e précision


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.