Le Maroc mobilise des manifestants en soutien à ses convoitises coloniales    Zetchi donne des nouvelles de Belmadi    Coup d'envoi d'une campagne de reboisement au niveau des structures universitaires    Groupe parlementaire FLN : la résolution du Parlement européen dépourvue du moindre fondement diplomatique    Lutte contre l'Islamophobie: L'Algérie réaffirme sa position "immuable"    15 ans de prison requis contre Abdelkader Zoukh    Energie: le gouvernement déterminé à instaurer un modèle énergétique durable    PSG : Les mots forts de Neymar en hommage à Diego Maradona    Décès de Aissa Megari : le Premier ministre présente ses condoléances    Accidents de la route : Six décès et 253 blessés durant les dernières 48 heures    La dernière de Trump    Des membres du COA convoqués par la justice    La semaine des procès en appel à la cour d'Alger    La LFP ouvre un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    «À Omar-Hamadi pour un résultat positif»    Ciccolini signe sa lettre de licenciement et rentre chez lui    L'affaire de l'automobile sera rejugée    Abiy Ahmed rencontre les envoyés spéciaux de l'UA    «Tant que le virus est là, il n'y aura pas de reprise»    Pr Amar Aït Ali Slimane plaide pour une gestion centralisée des lits d'hôpitaux    Saisie de 100 grammes de kif traité    Beyoncé en tête avec 9 nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Réparation du grand orgue de Notre-Dame, un chantier très délicat    Cambridge lance un appel pour retrouver des carnets de Darwin «volés»    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Le Mouloudia d'Alger vise la victoire    Nul sur toute la ligne    Des campagnes de vulgarisation pour améliorer les récoltes    Parfaite lune de miel dans un climat de tempête géopolitique    Le dernier Premier ministre élu démocratiquement emporté par le coronavirus    Le président Kaboré tend la main à l'opposition    L'OAIC confirme et précise    Les étudiants maliens en Algérie bloqués à Bamako    Vers l'extension de l'actuel accord de réduction    L'armée s'implique dans la lutte anti-Covid    Sit-in de soutien à Walid Nekkiche et aux détenus d'opinion    Vers la réalisation d'un théâtre de verdure et d'une bibliothèque    Lancement du concours "Ungal" du meilleur roman en tamazight    Les actrices intensifient la sensibilisation citoyenne    Secteur de l'habitat à Bouira : Les projets de logement social à la traîne    Ruines romaines de Bellimor à Bordj Bou Arréridj : Un patrimoine historique menacé    La main de l'étranger à géométrie variable    Le ministre des Finances: Le problème de liquidités réglé dès décembre    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Acquisition du vaccin anti-Covid: L'Algérie prudente    Budget primitif 2021 de la wilaya: Plus de 30 milliards pour la réhabilitation du réseau de voirie    ANSEJ: Les créances des startups en difficulté rééchelonnées    Le foot est mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Report de la réunion de l'Opep+ au 8 ou 9 avril
Cours du pétrole
Publié dans Le Midi Libre le 05 - 04 - 2020

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé samedi 4 avril 2020 que la réunion d'urgence ne se tiendra pas lundi et sera probablement reportée au 8 ou au 9 avril afin de laisser plus de temps pour négocier entre les producteurs de pétrole sur la limitation des approvisionnements en pétrole brut, a rapporté Reuters qui cite deux sources de l'organisation.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé samedi 4 avril 2020 que la réunion d'urgence ne se tiendra pas lundi et sera probablement reportée au 8 ou au 9 avril afin de laisser plus de temps pour négocier entre les producteurs de pétrole sur la limitation des approvisionnements en pétrole brut, a rapporté Reuters qui cite deux sources de l'organisation.
L'alliance de circonstances créée au lendemain de la chute des prix de l'or noir en juin 2014 a confirmé hier vendredi la tenue d'une réunion de ses membres et alliés lundi, après un tweet du Président américain Donald Trump annonçant une possible réduction de la production saoudienne et russe.En effet, le Président américain a laissé entendre que l'Arabie saoudite, à la tête de l'Opep, et la Russie, pourraient s'entendre sur une réduction mondiale de 10 millions de barils/jour, ce qui a provoqué une flambée des cours de l'or noir. Toutefois, plusieurs analystes ont exprimé leur scepticisme quant à une telle réduction de l'offre, notamment la banque américaine Goldman Sachs qui a fait savoir hier qu'un accord était "encore loin et même s'il est conclu, sa mise en oeuvre serait retardée et progressive et l'impact de la coupe ne serait pas significatif pendant au moins quelques semaines".
Le ministre de l'Energie de l'Arabie saoudite a démenti samedi l'affirmation de la Russie selon laquelle le royaume aurait abandonné l'accord Opep +, entraînant une chute des cours mondiaux du pétrole, rapporte samedi l'Agence de presse saoudienne. Il a indiqué que ces affirmations sont catégoriquement fausses et contraires aux faits, soulignant que la "politique pétrolière du Royaume était axée sur le maintien de l'équilibre et de la stabilité du marché dans l'intérêt des producteurs et des consommateurs". Le ministre saoudien a rappelé que le royaume "a déployé de grands efforts auprès des pays de l'Opep + pour prendre des mesures afin d'éviter une surabondance du marché pétrolier résultant d'une baisse de la croissance économique mondiale. Cependant, cette proposition faite par le royaume et approuvée par 22 pays n'a malheureusement pas été acceptée par les délégués russes, conduisant à un nonaccord", a-t-il affirmé.
L'alliance de circonstances créée au lendemain de la chute des prix de l'or noir en juin 2014 a confirmé hier vendredi la tenue d'une réunion de ses membres et alliés lundi, après un tweet du Président américain Donald Trump annonçant une possible réduction de la production saoudienne et russe.En effet, le Président américain a laissé entendre que l'Arabie saoudite, à la tête de l'Opep, et la Russie, pourraient s'entendre sur une réduction mondiale de 10 millions de barils/jour, ce qui a provoqué une flambée des cours de l'or noir. Toutefois, plusieurs analystes ont exprimé leur scepticisme quant à une telle réduction de l'offre, notamment la banque américaine Goldman Sachs qui a fait savoir hier qu'un accord était "encore loin et même s'il est conclu, sa mise en oeuvre serait retardée et progressive et l'impact de la coupe ne serait pas significatif pendant au moins quelques semaines".
Le ministre de l'Energie de l'Arabie saoudite a démenti samedi l'affirmation de la Russie selon laquelle le royaume aurait abandonné l'accord Opep +, entraînant une chute des cours mondiaux du pétrole, rapporte samedi l'Agence de presse saoudienne. Il a indiqué que ces affirmations sont catégoriquement fausses et contraires aux faits, soulignant que la "politique pétrolière du Royaume était axée sur le maintien de l'équilibre et de la stabilité du marché dans l'intérêt des producteurs et des consommateurs". Le ministre saoudien a rappelé que le royaume "a déployé de grands efforts auprès des pays de l'Opep + pour prendre des mesures afin d'éviter une surabondance du marché pétrolier résultant d'une baisse de la croissance économique mondiale. Cependant, cette proposition faite par le royaume et approuvée par 22 pays n'a malheureusement pas été acceptée par les délégués russes, conduisant à un nonaccord", a-t-il affirmé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.