DGI: la souscription de la déclaration de l'impôt sur la fortune de 2020 prorogée à fin décembre courant    El-Guerguerat : l'armée d'occupation marocaine "dans un état déplorable"    Djerad: la Zlecaf, un choix stratégique pour l'Algérie    Boukadoum reçoit son homologue italien Luigi Di-Maio    Juventus: Paratici visé par une enquête pour l'examen d'italien truqué de Suarez    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Le niveau des barrages en nette hausse    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Fragile consensus politique en Libye    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    "Le vaccin pour tous"    Air Algérie dévoile son programme de vols    Plus de 200 locaux fermés    Situation des artistes au temps du coronavirus : Les temps sont durs !    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Construction automobile: «Aucun changement n'est prévu dans le cahier des charges»    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    Ils ont été débarqués au port de Ghazaouet: Près de 100 harraga expulsés d'Espagne    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Préparation d'un nouveau cahier de chargestation
Importation de voitures neuves
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 06 - 2020

Suite à la réunion du Conseil des ministres, dimanche 14 juin, la loi de finances complémentaire réintroduit l'importation de véhicules neufs en Algérie. Mais pas avant la promulgation d'un nouveau cahier de charges encadrant cette activité prévue pour juillet 2020.
Suite à la réunion du Conseil des ministres, dimanche 14 juin, la loi de finances complémentaire réintroduit l'importation de véhicules neufs en Algérie. Mais pas avant la promulgation d'un nouveau cahier de charges encadrant cette activité prévue pour juillet 2020.
Lors d‘une rencontre avec des médias nationaux, mercredi 10 juin, Ferhat Aït Ali Braham, ministre de l‘Industrie et des Mines, a abordé plusieurs points concernant son département, dont la mesure de ré-autorisation de l‘importation de voitures neuves en Algérie. "Le nouveau cahier de charges qui régit les conditions et les modalités d‘exercice des activités des concessionnaires de véhicules neufs sera promulgué d‘ici à juillet prochain" dira-t-il. Ce même cahier, toujours selon les dires du ministre, va exiger aux concessionnaires la possession de véritables capacités afin d‘exercer cette activité, que ce soit showrooms, service après-vente de qualité que du personnel qualifié... ce à quoi les concessionnaires automobiles ont répondu
"Toute personne ne remplissant pas la condition d‘intégrité se trouve aujourd‘hui en prison". Selon les termes du futur cahier de charges, il sera impossible d‘importer un véhicule sans avoir au préalable la commande du client, ce qui aura pour but de mettre fin aux "gigantesques stocks qu‘on écoulait au gré de la conjoncture", précise le ministre. Toute personne qui s‘intéresse à l‘activité de concessionnaire doit avoir un nouvel agrément, y compris les anciens concessionnaires. À ce titre, le président de la République a exigé que l‘importation de véhicules se fera en provenance des pays d‘origine, avec lesquels l‘Algérie partage des intérêts communs clairs et l‘importateur devra être spécialisé en a matière et apporter toutes les garanties pour la protection de l‘économie nationale loin des pratiques négatives du passé. Youcef Nebbache, ancien président de l‘Association des concessionnaires multimarques, admet, dans un entretien, le bienfondé des propos du ministre
Ferhat Aït Ali concernant le cahier de charges en préparation. Cependant, cela "va prendre du temps", nuance-t-il. Il demande par conséquent une "accélération de la publication dudit cahier des charges", affirmant que "le processus d‘importation est obsolète depuis longtemps, le nombre de concessionnaires ayant considérablement baissé entre 2015 et 2020". Cette publication mettra fin à l‘ère du monopole. Elle ouvrira la porte à tous ceux qui souhaitent entrer dans le domaine en question. Celui de l‘importation de véhicules en Algérie. Mais à condition de faire preuve d‘intégrité et de transparence; selon les déclarations même du ministre de l‘Industrie.
Lors d‘une rencontre avec des médias nationaux, mercredi 10 juin, Ferhat Aït Ali Braham, ministre de l‘Industrie et des Mines, a abordé plusieurs points concernant son département, dont la mesure de ré-autorisation de l‘importation de voitures neuves en Algérie. "Le nouveau cahier de charges qui régit les conditions et les modalités d‘exercice des activités des concessionnaires de véhicules neufs sera promulgué d‘ici à juillet prochain" dira-t-il. Ce même cahier, toujours selon les dires du ministre, va exiger aux concessionnaires la possession de véritables capacités afin d‘exercer cette activité, que ce soit showrooms, service après-vente de qualité que du personnel qualifié... ce à quoi les concessionnaires automobiles ont répondu
"Toute personne ne remplissant pas la condition d‘intégrité se trouve aujourd‘hui en prison". Selon les termes du futur cahier de charges, il sera impossible d‘importer un véhicule sans avoir au préalable la commande du client, ce qui aura pour but de mettre fin aux "gigantesques stocks qu‘on écoulait au gré de la conjoncture", précise le ministre. Toute personne qui s‘intéresse à l‘activité de concessionnaire doit avoir un nouvel agrément, y compris les anciens concessionnaires. À ce titre, le président de la République a exigé que l‘importation de véhicules se fera en provenance des pays d‘origine, avec lesquels l‘Algérie partage des intérêts communs clairs et l‘importateur devra être spécialisé en a matière et apporter toutes les garanties pour la protection de l‘économie nationale loin des pratiques négatives du passé. Youcef Nebbache, ancien président de l‘Association des concessionnaires multimarques, admet, dans un entretien, le bienfondé des propos du ministre
Ferhat Aït Ali concernant le cahier de charges en préparation. Cependant, cela "va prendre du temps", nuance-t-il. Il demande par conséquent une "accélération de la publication dudit cahier des charges", affirmant que "le processus d‘importation est obsolète depuis longtemps, le nombre de concessionnaires ayant considérablement baissé entre 2015 et 2020". Cette publication mettra fin à l‘ère du monopole. Elle ouvrira la porte à tous ceux qui souhaitent entrer dans le domaine en question. Celui de l‘importation de véhicules en Algérie. Mais à condition de faire preuve d‘intégrité et de transparence; selon les déclarations même du ministre de l‘Industrie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.