Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Ouverture tous azimuts !    Tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 degrés près de Sidi Ghiles    Baisse des hospitalisations à partir du 25 juillet    Le saviez-vous... ?    Installation d'une commission d'évaluation des dégâts    Le meurtrier de Djabanet-Lihoud placé sous mandat de dépôt    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Constantine: Deux morts et quatre blessés dans une collision    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De lourdes peines de prison et saisies des biens
Procés Ali Haddad
Publié dans Le Midi Libre le 02 - 07 - 2020

Le verdict est tombé, hier, dans le procès de l'affaire Haddad. De lourdes peines ont été prononcées par le tribunal de Sidi M'hamed, à l'encontre de l'homme d'affaires, des membres de sa famille et de nombreux anciens hauts responsables de l'Etat. Ali Haddad a été condamné à 18 ans de prison ferme et 8 millions dinars d'amende, avec saisie de ses biens.
Le verdict est tombé, hier, dans le procès de l'affaire Haddad. De lourdes peines ont été prononcées par le tribunal de Sidi M'hamed, à l'encontre de l'homme d'affaires, des membres de sa famille et de nombreux anciens hauts responsables de l'Etat. Ali Haddad a été condamné à 18 ans de prison ferme et 8 millions dinars d'amende, avec saisie de ses biens.
Les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal à 12 ans de prison et 1 million de dinars d'amende. Les frères Haddad Omar, Meziane, Sofiane et Mohamed, à 4 ans de prison et 8 millions de dinars chacun avec saisie de leurs biens. Huit ancien ministres ont en outre été condamnés dans cette affaire : Abdelkader Kadi 5 ans et 500.000 dinars d'amende, Boudjemaâ Talai et Amara Benyounès 3 ans et 500.000 DA, Abdelghani Zaâlane 3 ans, Amar Ghoul 10 ans de
prison ferme, Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi 2 ans et enfin, 20 ans de prison par contumace pour Abdeslam Bouchouareb, en fuite. Les mis en cause étaient poursuivis pour blanchiment d'argent, pressions sur des fonctionnaires afin d'obtenir d'indus avantages, corruption de fonctionnaires et financement occulte de campagne électorale. Les chefs d'accusation concernent plusieurs grands projets d'infrastructures publiques au centre de cette affaire, dont l'autoroute Boudouaou- Zéralda, la pénétrante de l'aéroport international d'Alger, l'autoroute Est-ouest...
Les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal à 12 ans de prison et 1 million de dinars d'amende. Les frères Haddad Omar, Meziane, Sofiane et Mohamed, à 4 ans de prison et 8 millions de dinars chacun avec saisie de leurs biens. Huit ancien ministres ont en outre été condamnés dans cette affaire : Abdelkader Kadi 5 ans et 500.000 dinars d'amende, Boudjemaâ Talai et Amara Benyounès 3 ans et 500.000 DA, Abdelghani Zaâlane 3 ans, Amar Ghoul 10 ans de
prison ferme, Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi 2 ans et enfin, 20 ans de prison par contumace pour Abdeslam Bouchouareb, en fuite. Les mis en cause étaient poursuivis pour blanchiment d'argent, pressions sur des fonctionnaires afin d'obtenir d'indus avantages, corruption de fonctionnaires et financement occulte de campagne électorale. Les chefs d'accusation concernent plusieurs grands projets d'infrastructures publiques au centre de cette affaire, dont l'autoroute Boudouaou- Zéralda, la pénétrante de l'aéroport international d'Alger, l'autoroute Est-ouest...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.