La présidence rassure sur l'état de santé du chef de l'Etat    Perte de 131.000 postes d'emploi    Des derbies et de belles affiches au menu    265 nouvelles contaminations et 6décès en 24 heures    Un nouveau projet de loi en cours    "Ni repentance ni excuses"    Boulaya a pris une décision importante pour son avenir    Mondial 2021 de Handball. Algérie 26 – France 29 : Le sept national passe à côté d'un exploit    Nouveau statut pour le Cnes    La gamme Dacia étoffée    Plein cap sur l'électrique    Hollywood out !    Véritable moelleux au chocolat    L'état-major de l'ANP marque sa présence aux frontières sécuritaires du pays    Expo «La Chine vue par Hachemi Ameur 3»    Le producteur Phil Spector, faiseur de tubes et magicien du son    Visant «la promotion de la distribution de l'activité culturelle et artistique» Une convention de coopération entre les ministères de la Culture et de la Défense nationale    Peugeot Algérie et IRIS signent un partenariat    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Energies renouvelables : Création d'une entreprise de production et de distribution des énergies renouvelables    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    LFP : Les sanctions tombent    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    3 décès et 249 nouveaux cas    Abbas attendu aujourd'hui à Béjaïa    Le marché du travail touché de plein fouet par la crise : Les offres d'emploi ont baissé de 30% en 2020    Des contraintes entravent le parachèvement du dernier tronçon    Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    Les personnels du Commerce à nouveau en grève    Retrait de confiance au maire de Belouizdad    Université de Constantine 1 : Des postulants au concours de doctorat en colère    40 décès et 103 blessés sur les routes en 2020    La pression est la force appliquée à la surface pressée    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Près de 140 morts en trois jours    L'ONU réclame une aide d'urgence de 76 millions de dollars    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Métro d'Alger: Aucune date n'a été fixée pour la reprise de service    Recouvrement des taxes: Les délégations communales sommées de s'impliquer davantage    Investiture de Biden aujourd'hui: Une cérémonie sous haute surveillance    La future loi, le sexe et l'âge    Le P-dg de Sonelgaz: «Toutes les créances impayées seront récupérées»    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement déterminé à instaurer un "modèle énergétique durable"
Abdelaziz Djerad :
Publié dans Le Midi Libre le 29 - 11 - 2020

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a souligné dans un message publié dans lepremier rapport annuel du Commissariataux énergies renouvelables et àl'efficacité énergétique (Cerefe), la détermination du gouvernement à instaurer unmodèle énergétique durable et à asseoir les fondements d'une transition énergétiqueadaptée aux spécificités nationales.
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a souligné dans un message publié dans lepremier rapport annuel du Commissariataux énergies renouvelables et àl'efficacité énergétique (Cerefe), la détermination du gouvernement à instaurer unmodèle énergétique durable et à asseoir les fondements d'une transition énergétiqueadaptée aux spécificités nationales.
"Legouvernement est déterminé à tout mettreen oeuvre afin d'instaurer un modèle énergétiquedurable, où l'efficacité serait lemaitre mot", a indiqué M. Djerad dans lerapport du Cerefe, intitulé "Transitionénergétique en Algérie : leçons, état deslieux et perspectives pour un développement accéléré des énergies renouvelables".Ainsi,
"toute action permettant uneoptimisation accrue de la consommationinterne de l'énergie, serait encouragée aumême titre que celle pouvant contribuer à prolonger la durée de vie de nos réservesd'hydrocarbures en diversifiant lesmoyens de production d'énergie alternatives,notamment à base de ressourcesrenouvelables", note le Premier ministre.Les volumes de gaz et pétrole épargnéspourraient ouvrir, dans ce cas, de nouvelles perspectives à travers un élargissementeffectif des activités pétrochimiqueslocales dont les produits finis ont des débouchés réels sur le marché international,devenu trop incertain pour les ressourcesénergétiques primaires à l'étatbrut. Cette reconversion sera conjuguée audéveloppement des Energies renouvelables notamment à travers la composantesolaire, dont jouissent assez équitablementtoutes les régions du territoire national,ce qui permettra "d'assurer des revenusplus stables pour le pays qui, pourraitalors mener sereinement sa politique dedéveloppement, loin de certains aléasextérieurs".
e gouvernement encourageraégalement les activités industrielles liées au secteur de l'Energie et adaptées àl'échelle des PME/PMI, créatricesd'emplois et de richesses locales, et ce,dans le cadre d'un "schéma étudié au préalable et visant l'atténuation des disparités régionales", soutient le Premier ministre.Le gouvernement s'attend ainsi à "des économies notables" sur la consommationintérieure d'énergie "à court terme" dans le transport, notamment à traversl'incitation publique à un recours plus accru au gaz GPL/C et GNC, et dansl'habitat, l'industrie, l'éclairage public, les ressources en eau et l'agriculture. Par ailleurs, "le gouvernement s'engage dès maintenant à asseoir les fondements d'une transition énergétique adaptée aux spécificitésnationales, en mobilisant toutes lespotentialités du pays pouvant mener à une concrétisation réelle des objectifs tracés,sans oublier l'instauration de mécanismes d'évaluation continue et rigoureuse desprogrès accomplis", promet M. Djerad.Dans ce cadre, une "grande importance" estaccordée à la formation et la qualificationdes ressources humaines, la recherche et l'innovation.
Le gouvernement veillera également à créer l'écosystème approprié à une améliorationeffective des cadres réglementaire etlégislatif régissant l'ensemble des activitésénergétiques dans le pays. Il s'engageaussi à mobiliser, sans délai, les soutiensfinanciers nécessaires, dans l'objectifd'accélérer le déploiement des énergies renouvelables et diversifier leurs usagesdans l'ensemble des secteurs d'activités, créateurs de richesses et d'emplois durables. Cette démarche sera accompagnée,poursuit M. Djerad, par "des transformationsstructurelles en matièred'environnement socio-économique en levant toutes les entraves et autres comportementsbureaucratiques qui ont prévalujusqu'ici". Le Premier ministre juge ainsi"inévitables",
pour l'avenir du pays, cesmutations énergétiques qui sont nécessairespour "intégrer la dynamique universellequi s'impose dans le domaine etléguer ainsi un patrimoine sur lequel lesgénérations futures peuvent compter". Il arappelé que le plan d'action du gouvernement pour la mise en oeuvre du programme du président de la République avaitd'emblée placé la transition énergétique aucoeur des politiques de développement dupays, selon "la triptyque d'un renouvellementéconomique basé sur la sécurité alimentaire,la transition énergétique etl'économie numérique". Il a, dans ce cadre,souligné la nécessité "rompre avec le cycleinfernal de dépendance chronique del'extérieur en termes de maîtrise réelle du savoir universel et ses applications sur leterrain, les concepts techniques novateursqui en découlent et enfin les progrès organiquesqui les accompagnent".
Créée et placéeauprès du Premier ministre en 2019, leCerefe est un établissement public chargéd'élaborer les instruments de prospective àmoyen et long termes en vue d'anticiperles grandes mutations énergétiques etcontribuer à la définition des grandesorientations de la politique nationale dedéveloppement des Energies renouvelableset d'efficacité énergétique.
"Legouvernement est déterminé à tout mettreen oeuvre afin d'instaurer un modèle énergétiquedurable, où l'efficacité serait lemaitre mot", a indiqué M. Djerad dans lerapport du Cerefe, intitulé "Transitionénergétique en Algérie : leçons, état deslieux et perspectives pour un développement accéléré des énergies renouvelables".Ainsi,
"toute action permettant uneoptimisation accrue de la consommationinterne de l'énergie, serait encouragée aumême titre que celle pouvant contribuer à prolonger la durée de vie de nos réservesd'hydrocarbures en diversifiant lesmoyens de production d'énergie alternatives,notamment à base de ressourcesrenouvelables", note le Premier ministre.Les volumes de gaz et pétrole épargnéspourraient ouvrir, dans ce cas, de nouvelles perspectives à travers un élargissementeffectif des activités pétrochimiqueslocales dont les produits finis ont des débouchés réels sur le marché international,devenu trop incertain pour les ressourcesénergétiques primaires à l'étatbrut. Cette reconversion sera conjuguée audéveloppement des Energies renouvelables notamment à travers la composantesolaire, dont jouissent assez équitablementtoutes les régions du territoire national,ce qui permettra "d'assurer des revenusplus stables pour le pays qui, pourraitalors mener sereinement sa politique dedéveloppement, loin de certains aléasextérieurs".
e gouvernement encourageraégalement les activités industrielles liées au secteur de l'Energie et adaptées àl'échelle des PME/PMI, créatricesd'emplois et de richesses locales, et ce,dans le cadre d'un "schéma étudié au préalable et visant l'atténuation des disparités régionales", soutient le Premier ministre.Le gouvernement s'attend ainsi à "des économies notables" sur la consommationintérieure d'énergie "à court terme" dans le transport, notamment à traversl'incitation publique à un recours plus accru au gaz GPL/C et GNC, et dansl'habitat, l'industrie, l'éclairage public, les ressources en eau et l'agriculture. Par ailleurs, "le gouvernement s'engage dès maintenant à asseoir les fondements d'une transition énergétique adaptée aux spécificitésnationales, en mobilisant toutes lespotentialités du pays pouvant mener à une concrétisation réelle des objectifs tracés,sans oublier l'instauration de mécanismes d'évaluation continue et rigoureuse desprogrès accomplis", promet M. Djerad.Dans ce cadre, une "grande importance" estaccordée à la formation et la qualificationdes ressources humaines, la recherche et l'innovation.
Le gouvernement veillera également à créer l'écosystème approprié à une améliorationeffective des cadres réglementaire etlégislatif régissant l'ensemble des activitésénergétiques dans le pays. Il s'engageaussi à mobiliser, sans délai, les soutiensfinanciers nécessaires, dans l'objectifd'accélérer le déploiement des énergies renouvelables et diversifier leurs usagesdans l'ensemble des secteurs d'activités, créateurs de richesses et d'emplois durables. Cette démarche sera accompagnée,poursuit M. Djerad, par "des transformationsstructurelles en matièred'environnement socio-économique en levant toutes les entraves et autres comportementsbureaucratiques qui ont prévalujusqu'ici". Le Premier ministre juge ainsi"inévitables",
pour l'avenir du pays, cesmutations énergétiques qui sont nécessairespour "intégrer la dynamique universellequi s'impose dans le domaine etléguer ainsi un patrimoine sur lequel lesgénérations futures peuvent compter". Il arappelé que le plan d'action du gouvernement pour la mise en oeuvre du programme du président de la République avaitd'emblée placé la transition énergétique aucoeur des politiques de développement dupays, selon "la triptyque d'un renouvellementéconomique basé sur la sécurité alimentaire,la transition énergétique etl'économie numérique". Il a, dans ce cadre,souligné la nécessité "rompre avec le cycleinfernal de dépendance chronique del'extérieur en termes de maîtrise réelle du savoir universel et ses applications sur leterrain, les concepts techniques novateursqui en découlent et enfin les progrès organiquesqui les accompagnent".
Créée et placéeauprès du Premier ministre en 2019, leCerefe est un établissement public chargéd'élaborer les instruments de prospective àmoyen et long termes en vue d'anticiperles grandes mutations énergétiques etcontribuer à la définition des grandesorientations de la politique nationale dedéveloppement des Energies renouvelableset d'efficacité énergétique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.