Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    La rage de vivre    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    Réseaux d'électricité et de gaz (DGC) : 240 agressions durant le premier semestre 2021    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    JO-2020 : Les contre-performances se poursuivent pour les Algériens    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    L'équipe dans la zone des relégables    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Chelsea officialise sa première recrue du mercato    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Le risque partagé    Orientation des bacheliers et moyenne pondérée: Les réserves des parents d'élèves    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Droit vers un 8e trophée    La demi-vérité de Macron    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    L'Afrique du Sud «consternée» par la décision    Si seulement on avait écouté le professeur    887 foyers raccordés au gaz    magnifiques Algériens!    Le professeur Nibouche déplore une "situation dramatique"    Tebboune réitère les positions de l'Algérie    Le Monde enfonce le Maroc avec de nouvelles révélations    Que peuvent faire les pays voisins ?    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    MERIEM    Old, le nouveau thriller de M. Night Shyamalan, démarre en tête du box-office    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    La moudjahida Meriem Belmihoub Zerdani tire sa révérence    «Pourquoi pas un ministre-maire !»    Tribunal de Sidi M'hamed: Le procès de l'ancien wali de Tipasa reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bonne nouvelle pour les entreprises en difficulté
Anade (ex-ansej)
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 06 - 2021

L'Agence nationale d'appui et de développement à l'entrepreneuriat (Anade) (ex-Ansej) a accepté 233 dossiers supplémentaires, dans le but de rembourser les dettes des entreprises en difficulté, de plus de 35 milliards de centimes.
L'Agence nationale d'appui et de développement à l'entrepreneuriat (Anade) (ex-Ansej) a accepté 233 dossiers supplémentaires, dans le but de rembourser les dettes des entreprises en difficulté, de plus de 35 milliards de centimes.
Le communiqué précise que lors de la mise en oeuvre des axes de la nouvelle stratégie mise en place pour relancer le dispositif Anade et accompagner les petites entreprises en difficulté en payant leurs dettes ou en relançant leurs activités, selon le cas. Au cours d'une réunion qui s'est tenue au siège de l'agence, 500 dossiers déposés par les représentants des banques ont été examinés, ce qui a conduit à la validation de 233 dossiers pour le remboursement de plus de 35milliards de centimes. Le traitement de 261 dossiers a été reporté, et les entreprises concernées sont toujours actives. Il s'agit donc de réexaminer les dossiers et d'accompagner ces entreprises à travers l'Anade, en rééchelonnant leurs dettes, au profit de plans de téléchargement pour relancer leurs activités à travers les accords conclus.La même source a également signalé le règlement définitif de 6 cas par les propriétaires de micro-entreprises, à travers le paiement de leurs dettes aux banques et à l'agence. Cela porte le nombre total de microentreprises en difficulté, dont les dossiers ont été examinés au cours des sessions, à 5.515 dossiers, selon le communiqué, ce qui indique que d'autres sessions seront programmées chaque semaine.
Le communiqué précise que lors de la mise en oeuvre des axes de la nouvelle stratégie mise en place pour relancer le dispositif Anade et accompagner les petites entreprises en difficulté en payant leurs dettes ou en relançant leurs activités, selon le cas. Au cours d'une réunion qui s'est tenue au siège de l'agence, 500 dossiers déposés par les représentants des banques ont été examinés, ce qui a conduit à la validation de 233 dossiers pour le remboursement de plus de 35milliards de centimes. Le traitement de 261 dossiers a été reporté, et les entreprises concernées sont toujours actives. Il s'agit donc de réexaminer les dossiers et d'accompagner ces entreprises à travers l'Anade, en rééchelonnant leurs dettes, au profit de plans de téléchargement pour relancer leurs activités à travers les accords conclus.La même source a également signalé le règlement définitif de 6 cas par les propriétaires de micro-entreprises, à travers le paiement de leurs dettes aux banques et à l'agence. Cela porte le nombre total de microentreprises en difficulté, dont les dossiers ont été examinés au cours des sessions, à 5.515 dossiers, selon le communiqué, ce qui indique que d'autres sessions seront programmées chaque semaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.