Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Sommet arabe: le Président Tebboune compte proposer une date alliant la symbolique nationale historique et la dimension arabe    USTO-MB: 113 postes de formation en doctorat ouverts en 2021-2022    Fiscalité : prolongation du délai d'accomplissement des obligations au 27 janvier courant    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    Les précisions de la direction générale des impôts    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    "Je demande pardon au peuple algérien"    Le projet de loi en débat au gouvernement    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    "Les retombées des suspensions des cours apparaîtront à l'université"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    CAN-2021: la sélection algérienne regagne Alger    Un colonel dans la ligne de mire    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain dans plusieurs régions    Actuculte    Le monde en «aâdjar» !    Numidia...    Covid-19 : une urgence nationale    Appels insistants à la vaccination: Pic de contaminations attendu dans les prochaines semaines    Diplomatie olympique    Formation continue et échange de connaissances: Accord de partenariat entre Djezzy et l'ESI    Equipe nationale: La douche Froide    Football - Ligue 1: Les prétendants sans pitié !    «Dhakhira» Implosée    Les Algériens ont donné de la voix    Le nouveau challenge de Nasri    L'ANP trône sur le Maghreb    Daesh attaque une grande prison en Syrie    Deux manifestations interdites à Ouagadougou    N'est pas influenceur qui veut!    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les parents d'élèves soulagés    L'après Haddadou se prépare    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Une saga familiale à Sétif    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vers la révision des textes juridiques
Consacrer une presse professionnelle
Publié dans Le Midi Libre le 01 - 12 - 2021

Le Premier ministre, ministre des finances, Aïmene Benabderrahmane, a affirmé, hier à Alger, que le gouvernement s'attèle à la révision de l'ensemble des textes juridiques en vue de consacrer une presse professionnelle et responsable,
Le Premier ministre, ministre des finances, Aïmene Benabderrahmane, a affirmé, hier à Alger, que le gouvernement s'attèle à la révision de l'ensemble des textes juridiques en vue de consacrer une presse professionnelle et responsable,
annonçant la finalisation de l'élaboration de 4 textes juridiques pour la promotion du secteur. S'exprimant lors d'une journée d'étude organisée à l'occasion de la célébration du 60e anniversaire de la création de l'agence Algérie Presse Service (APS), le Premier ministre a indiqué que "le gouvernement s'attèle à la révision de tous les textes juridiques en vue de consacrer une presse professionnelle et responsable, respectueuse des règles de déontologie et d'éthique, dans le cadre de l'adaptation des textes aux dispositions de la Constitution de 2020 de manière à répondre aux aspirations du citoyen et à lui garantir le droit d'accès à une information fiable et un service public de communication efficient, outre l'impérative réorganisation du secteur pour être au diapason des développements sociaux et de la dynamique politique que connaît le pays". A ce propos, M. Benabderrahamane a fait état de la finalisation de "quatre textes à même de promouvoir ce secteur sensibl et stratégique". Il s'agit de "la loi organique relative à l'information et des lois sur l'audiovisuel, la publicité et le sondage d'opinion", précise-t-il, ajoutant que le "gouvernement s'emploie, en outre, au parachèvement de l'élaboration du décret exécutif relatif à l'organisation de l'activité des agences de communication".
Dans cette optique, le Premier ministre a rappelé que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a consacré, parmi ses 54 engagements, "un pan important au développement de l'information en général et à l'information publique en particulier, en vue de la hisser à un niveau lui permettant d'être un véritable acteur dans le processus d'édification et de développement de la société". La rupture avec les anciennes pratiques Aïmene Benabderrahmane a affirmé que la "rupture avec les anciennes pratiques, dont la corruption et la bureaucratie ne saurait s'opérer sans l'appui de médias forts et objectifs". Outre "leur apports en matière de critique constructive et positive, les médias contribuent, aussi, à la consolidation des développements positifs survenant dans les domaines politique et socio-économique, tout en jouant un rôle axial dans l'accompagnement des efforts des forces vives au service du pays et de son développement", a-t-il soutenu. Par ailleurs, il a mis en avant les "mesures prioritaires" dans le programme du Président Tebboune visant à rétablir "la confiance entre le citoyen et les institutionsde l'état pour assurer son adhésion à la réussite des différentes politiques publiques initiées par ces institutions et orienter, ainsi, le comportement de la société de manière a garantir un climat propice à la réussite des différents ateliers de réforme qui exigent la contribution de tout un chacun".
Le Premier ministre a abordé, dans son allocution, "l'évolution rapide des médias, avec tous leurs instruments, et l'augmentation de leur degré d'impact au sein des sociétés dans tous les aspects de la vie, notamment social, culturel, politique et économique, d'où l'impératif pour tout un chacun, quelles que soient nos orientations et nos idées, d'oeuvrer à relever les défis importants qui nous attendent pour développer notre pays et défendre sa sécurité, son intégrité et sa stabilité". M. Benabderrahmane a souligné, en outre, que "les médias et les outils de propagande constituent une menace à la stabilité interne des pays, où les différents médias sont devenus une arme de guerre mise à la disposition de la nouvelle génération ainsi que l'outil le plus influent dans l'orientation des différents flux du commerce extérieur, des investissements directs étrangers, des capitaux, des technologies, des comportements et des fléaux sociaux". Par ailleurs, le Premier ministre a estimé que l'APS "est l'une des institutions médiatiques nationales les plus anciennes dont l'histoire est liée à des haltes importantes de la Glorieuse histoire de l'Algérie". Affirmant le soutien de l'état aux efforts de développement de l'agence APS,
M. Benabderrahmane a fait état d'"instructions données pour la révision de ses statuts, qui datent de 1991, ainsi que leur actualisation pour être au diapason desmutations de la scène médiatique, outre l'élargissement de son champ d'intervention sur la scène médiatique, selon les normes internationales". Nous "aspirons à ce que l'agence soit forte grâce au professionnalisme de ses journalistes et àson administration moderne, en jouant un rôle-pivot sur la scène médiatique nationale. Elle est appelée à développer ses services pour s'adapter au programme de développement ambitieux initié par le président de la République et consacré dans le Plan d'action du gouvernement, et ce, en s'acquittant de sa mission de service public offrant une information fiable et de qualité", a-t-il soutenu.
annonçant la finalisation de l'élaboration de 4 textes juridiques pour la promotion du secteur. S'exprimant lors d'une journée d'étude organisée à l'occasion de la célébration du 60e anniversaire de la création de l'agence Algérie Presse Service (APS), le Premier ministre a indiqué que "le gouvernement s'attèle à la révision de tous les textes juridiques en vue de consacrer une presse professionnelle et responsable, respectueuse des règles de déontologie et d'éthique, dans le cadre de l'adaptation des textes aux dispositions de la Constitution de 2020 de manière à répondre aux aspirations du citoyen et à lui garantir le droit d'accès à une information fiable et un service public de communication efficient, outre l'impérative réorganisation du secteur pour être au diapason des développements sociaux et de la dynamique politique que connaît le pays". A ce propos, M. Benabderrahamane a fait état de la finalisation de "quatre textes à même de promouvoir ce secteur sensibl et stratégique". Il s'agit de "la loi organique relative à l'information et des lois sur l'audiovisuel, la publicité et le sondage d'opinion", précise-t-il, ajoutant que le "gouvernement s'emploie, en outre, au parachèvement de l'élaboration du décret exécutif relatif à l'organisation de l'activité des agences de communication".
Dans cette optique, le Premier ministre a rappelé que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a consacré, parmi ses 54 engagements, "un pan important au développement de l'information en général et à l'information publique en particulier, en vue de la hisser à un niveau lui permettant d'être un véritable acteur dans le processus d'édification et de développement de la société". La rupture avec les anciennes pratiques Aïmene Benabderrahmane a affirmé que la "rupture avec les anciennes pratiques, dont la corruption et la bureaucratie ne saurait s'opérer sans l'appui de médias forts et objectifs". Outre "leur apports en matière de critique constructive et positive, les médias contribuent, aussi, à la consolidation des développements positifs survenant dans les domaines politique et socio-économique, tout en jouant un rôle axial dans l'accompagnement des efforts des forces vives au service du pays et de son développement", a-t-il soutenu. Par ailleurs, il a mis en avant les "mesures prioritaires" dans le programme du Président Tebboune visant à rétablir "la confiance entre le citoyen et les institutionsde l'état pour assurer son adhésion à la réussite des différentes politiques publiques initiées par ces institutions et orienter, ainsi, le comportement de la société de manière a garantir un climat propice à la réussite des différents ateliers de réforme qui exigent la contribution de tout un chacun".
Le Premier ministre a abordé, dans son allocution, "l'évolution rapide des médias, avec tous leurs instruments, et l'augmentation de leur degré d'impact au sein des sociétés dans tous les aspects de la vie, notamment social, culturel, politique et économique, d'où l'impératif pour tout un chacun, quelles que soient nos orientations et nos idées, d'oeuvrer à relever les défis importants qui nous attendent pour développer notre pays et défendre sa sécurité, son intégrité et sa stabilité". M. Benabderrahmane a souligné, en outre, que "les médias et les outils de propagande constituent une menace à la stabilité interne des pays, où les différents médias sont devenus une arme de guerre mise à la disposition de la nouvelle génération ainsi que l'outil le plus influent dans l'orientation des différents flux du commerce extérieur, des investissements directs étrangers, des capitaux, des technologies, des comportements et des fléaux sociaux". Par ailleurs, le Premier ministre a estimé que l'APS "est l'une des institutions médiatiques nationales les plus anciennes dont l'histoire est liée à des haltes importantes de la Glorieuse histoire de l'Algérie". Affirmant le soutien de l'état aux efforts de développement de l'agence APS,
M. Benabderrahmane a fait état d'"instructions données pour la révision de ses statuts, qui datent de 1991, ainsi que leur actualisation pour être au diapason desmutations de la scène médiatique, outre l'élargissement de son champ d'intervention sur la scène médiatique, selon les normes internationales". Nous "aspirons à ce que l'agence soit forte grâce au professionnalisme de ses journalistes et àson administration moderne, en jouant un rôle-pivot sur la scène médiatique nationale. Elle est appelée à développer ses services pour s'adapter au programme de développement ambitieux initié par le président de la République et consacré dans le Plan d'action du gouvernement, et ce, en s'acquittant de sa mission de service public offrant une information fiable et de qualité", a-t-il soutenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.