Le retour du FFS    Un scrutin plus coloré    Des partis politiques à la traine    Les promesses d'un conclave    un conseil national du tourisme?    Les fondements d'un nouveau mode économique loin de la rente pétrolière    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Tebboune et Macron font le point    Intense activité pour Lamamra à New York    Belani recadre le Marocain    16 décès et 182 nouveaux cas    Koeman tire sur ses joueurs    Coup de pression de la justice espagnole    Pochettino s'est expliqué avec Messi    Belabed veut introduire «les tablettes»    Des dépotoirs à ciel ouvert    Tebboune tient son engagement    Inondations et routes bloquées    52 morts et 1585 blessés en une semaine    Parution de la version anglaise    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Les Nuits du théâtre    PSG : Pochettino comprend Messi mais ne regrette pas    Qualifs Mondial 2022 : Nouvelle modification de l'horaire du match Niger-Algérie    Bab El Oued et la Casbah : Les articles scolaires inondent les marchés    La Fédération des consommateurs tire la sonnette d'alarme    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    Wagner brouille les cartes au Mali    L'opposition crie à la fraude    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    Le casse-tête de la surcharge scolaire    Mebarki quitte la JSK    Le MCO peine à arrêter son effectif    En quête d'une stratégie industrielle    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    L'enquête étendue à 30 wilayas touchées, 71 suspects arrêtés    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    L'ultime étape, le Sénat    L'ambitieux programme de Sonatrach    50 ans après, un volcan entre en éruption    Le système de santé «risque de s'effondrer», avertit l'OMS    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Une indispensable catharsis    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'emphyseme pulmonaire
Maladie respiratoire
Publié dans Le Midi Libre le 03 - 03 - 2008

C'est une maladie des alvéoles pulmonaires, définie par l'augmentation de volume (dilatation) des alvéoles pulmonaires avec destruction de leur paroi élastique, ce qui entraîne l'impossibilité pour elles de se vider complètement, à l'expiration, de l'air qu'elles contiennent.
C'est une maladie des alvéoles pulmonaires, définie par l'augmentation de volume (dilatation) des alvéoles pulmonaires avec destruction de leur paroi élastique, ce qui entraîne l'impossibilité pour elles de se vider complètement, à l'expiration, de l'air qu'elles contiennent.
L'emphysème regroupe en réalité plusieurs affections :
- L'emphysème pulmonaire aigu ;
- L'emphysème pulmonaire chronique ;
- Les emphysèmes localisés secondaires à des troubles broncho-pulmonaires : tuberculose, sarcoïdose, sténose bronchique...
Les alvéoles pulmonaires sont des sacs membraneux minuscules, rassemblés en grains de raisin, entourés de capillaires sanguins, grâce auxquels l'air inspiré et le sang échangent normalement l'oxygène et le gaz carbonique.
Dans l'emphysème, les alvéoles se gonflent, épaississent et ne peuvent plus progressivement fonctionner normalement.
Les signes de la maladie
La gêne respiratoire (dyspnée ) d'effort qui s'aggrave progressivement est le seul symptôme.
C'est un homme de la cinquantaine qui s'essouffle au moindre effort.
Il ne tousse pas et ne crache pas. Il ne présente ni cyanose, ni hippocratisme digital. La pâleur et la fatigue sont les seuls signes associés à la dyspnée. Le patient a un poids normal.
A l'inspection le thorax est distendu (en tonneau) avec diminution de l'ampliation thoracique et hypersonorité diffuse bilatérale à la percussion. La respiration est rapide et superficielle, l'expiration est prolongée.
A l'auscultation il y a des râles bronchiques.
Il existe également une forme ou le patient a une bronchite chronique obstructive grave, avec un emphysème modéré. Il présente alors souvent un surpoids, il est cyanosé.
Causes et facteurs de risque
Ce sont les causes de bronchite chronique. Le déficit génétique en alpha-1-antitrypsine peut provoquer des formes graves.
Examens et analyses
complémentaires
La radiographie thoracique met en évidence une distension de la cage thoracique et des champs pulmonaires trop clairs. La radioscopie confirme la diminution de l'amplitude des mouvements respiratoires. La tomographie peut être utile.
Le débit expiratoire de pointe est diminué.
Les épreuves fonctionnelles respiratoires montrent l'élévation du volume résiduel, la diminution de la capacité vitale, l'augmentation de la capacité totale.
Les gaz du sang traduisent l'hypoxie isolée d'abord puis associée à l'hypercapnie.
Il y a une polyglobulie.
Le déficit en alpha-1-antitrypsine peut souvent être mis en évidence.
Evolution de la maladie
L'emphysème diffus primitif évolue progressivement vers l'insuffisance respiratoire chronique.
Le retentissement sur la fonction respiratoire est fonction de l'étendue des lésions.
Dans les formes étendues, de nombreuses complications peuvent survenir : surinfections, pneumothorax etc...
L'emphysème diffus secondaire à la bronchite chronique évolue vers l'insuffisance respiratoire avec, en plus, retentissement cardiaque.
Diagnostic différentiel
Dans le cadre des bronchopneumopathies chroniques obstructives, il n'est pas toujours facile de distinguer l'emphysème diffus :
- D'une bronchite chronique ;
- D'une bronchite chronique asthmatique.
Les emphysèmes localisés
Ce groupe d'affections est très disparate.
On observe :
- Des emphysèmes localisés associés à d'autres affections pulmonaires : tuberculose, sarcoïdose etc...
- L'emphysème obstructif systématisé (poumon, lobe ou segment) secondaire à une sténose bronchique ;
- L'emphysème bulleux, de forme arrondie, qui se traduit par des cavités aériennes distendues au sein du parenchyme pulmonaire.
L'emphysème regroupe en réalité plusieurs affections :
- L'emphysème pulmonaire aigu ;
- L'emphysème pulmonaire chronique ;
- Les emphysèmes localisés secondaires à des troubles broncho-pulmonaires : tuberculose, sarcoïdose, sténose bronchique...
Les alvéoles pulmonaires sont des sacs membraneux minuscules, rassemblés en grains de raisin, entourés de capillaires sanguins, grâce auxquels l'air inspiré et le sang échangent normalement l'oxygène et le gaz carbonique.
Dans l'emphysème, les alvéoles se gonflent, épaississent et ne peuvent plus progressivement fonctionner normalement.
Les signes de la maladie
La gêne respiratoire (dyspnée ) d'effort qui s'aggrave progressivement est le seul symptôme.
C'est un homme de la cinquantaine qui s'essouffle au moindre effort.
Il ne tousse pas et ne crache pas. Il ne présente ni cyanose, ni hippocratisme digital. La pâleur et la fatigue sont les seuls signes associés à la dyspnée. Le patient a un poids normal.
A l'inspection le thorax est distendu (en tonneau) avec diminution de l'ampliation thoracique et hypersonorité diffuse bilatérale à la percussion. La respiration est rapide et superficielle, l'expiration est prolongée.
A l'auscultation il y a des râles bronchiques.
Il existe également une forme ou le patient a une bronchite chronique obstructive grave, avec un emphysème modéré. Il présente alors souvent un surpoids, il est cyanosé.
Causes et facteurs de risque
Ce sont les causes de bronchite chronique. Le déficit génétique en alpha-1-antitrypsine peut provoquer des formes graves.
Examens et analyses
complémentaires
La radiographie thoracique met en évidence une distension de la cage thoracique et des champs pulmonaires trop clairs. La radioscopie confirme la diminution de l'amplitude des mouvements respiratoires. La tomographie peut être utile.
Le débit expiratoire de pointe est diminué.
Les épreuves fonctionnelles respiratoires montrent l'élévation du volume résiduel, la diminution de la capacité vitale, l'augmentation de la capacité totale.
Les gaz du sang traduisent l'hypoxie isolée d'abord puis associée à l'hypercapnie.
Il y a une polyglobulie.
Le déficit en alpha-1-antitrypsine peut souvent être mis en évidence.
Evolution de la maladie
L'emphysème diffus primitif évolue progressivement vers l'insuffisance respiratoire chronique.
Le retentissement sur la fonction respiratoire est fonction de l'étendue des lésions.
Dans les formes étendues, de nombreuses complications peuvent survenir : surinfections, pneumothorax etc...
L'emphysème diffus secondaire à la bronchite chronique évolue vers l'insuffisance respiratoire avec, en plus, retentissement cardiaque.
Diagnostic différentiel
Dans le cadre des bronchopneumopathies chroniques obstructives, il n'est pas toujours facile de distinguer l'emphysème diffus :
- D'une bronchite chronique ;
- D'une bronchite chronique asthmatique.
Les emphysèmes localisés
Ce groupe d'affections est très disparate.
On observe :
- Des emphysèmes localisés associés à d'autres affections pulmonaires : tuberculose, sarcoïdose etc...
- L'emphysème obstructif systématisé (poumon, lobe ou segment) secondaire à une sténose bronchique ;
- L'emphysème bulleux, de forme arrondie, qui se traduit par des cavités aériennes distendues au sein du parenchyme pulmonaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.