Locales 2017: Benyounes souhaite une large participation "garant de crédibilité et de légitimité"    Locales 2017: affluence appréciable des électeurs à Alger-Centre durant la matinée    Maroc - Les autorités monétaires rappellent que les monnaies virtuelles sont interdites    Sahara Occidental: la Namibie déplore la teneur du discours du Souverain marocain qui "mine tous les efforts d'une solution pacifique" (MAE)    Près de 71 millions de jeunes chômeurs dans le monde (OIT)    Sahara Occidental: le Conseil de sécurité exprime son soutien aux efforts de Kohler    Violences contre les Rohingyas: la communauté internationale hausse le ton contre la Birmanie    Graves révélations du syndicat des techniciens de la maintenance    Les producteurs misent sur la hausse de la demande mondiale    Un mandat dans un contexte de crise    Elections locales : Les gens outrés par l'affichage anarchique    Vers une nouvelle tendance baissière ?    Brèves....    MCA-USMH : Le derby se jouera au 5 Juillet    Effondrement d'un immeuble en plein centre-ville    L'Etat veut renforcer la protection des consommateurs    Saïd Boukhari n'est plus    Les Bourses européennes en ordre dispersé en l'absence de Wall Street    Texte intégral du communique du conseil des ministres du 22 novembre 2017    Constantine - Elections locales: 5 000 policiers et 26 000 pompiers mobilisés    Rendez-vous de la paix pour la Syrie à Sotchi    Tlemcen - Protection de l'enfant : tous concernés    Mostaganem, Chlef et Oran: 63 harraga, dont cinq femmes et un nourrisson, interceptés    Handball - Equipe nationale: Un duo d'entraineurs locaux pour la Coupe d'Afrique    «Une étape historique dans la coopération éducative franco-algérienne»: Inauguration officielle de l'école française à Oran le 3 décembre    Mascara: Mieux vaut tard que jamais !    Islam par-ci, islam par-là    Ligue des champions Le Real Madrid et Liverpool qualifiés, Monaco humilié    Bilda décidée à retrouver ses couleurs    "Je ne peux pas promettre le titre pour plaire aux fans"    Algérie-Afrique du Sud (messieurs) et Algérie-Kenya (dames)    La Fédération satisfaite des résultats    Discussions Sonelgaz-Gecol    Liban : Saad Hariri annonce que sa démission est "en suspens"    Zimbabwe : Apres le départ de Mugabe une nouvelle ère se produit    Libye : La modification de l'accord politique approuvée    Le ministère de l'Education annonce le calendrier    Il a été effectué hier    Bouira tire la sonnette d'alarme    Toutes les communes du pays auront leur guichet électronique en mars 2018    Un groupe d'ONG s'alarme d'une crise humanitaire "oubliée"    La menace redoutable de l'urne    "La criminalité doit être combattue ensemble"    La cartographie politique confortée    Une pièce retraçant les souffrances des Algériens lors de la Guerre de libération    400 chiites arrêtés en une semaine    Sur les traces des héros de la Révolution    Le Miptv et Canneseries au secours de l'audiovisuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les détails de la nouvelle grille des salaires
Annonces hier par Sidi Saïd
Publié dans Le Midi Libre le 10 - 04 - 2008

La nouvelle grille des salaires, effective au courant de ce mois, faut ressortir 22.000 DA d'augmentation pour les professeurs universitaires, 4000 DA pour un agent de bureau communal, et 900 DA seulement pour une femme de ménage.
La nouvelle grille des salaires, effective au courant de ce mois, faut ressortir 22.000 DA d'augmentation pour les professeurs universitaires, 4000 DA pour un agent de bureau communal, et 900 DA seulement pour une femme de ménage.
Le Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), fraîchement reconduit à la tête de la Centrale syndicale, vient de rendre publiques les augmentations, au titre de la nouvelle grille des salaires, en vigueur depuis le début du mois en cours. Lors d'une réunion en présence des représentants des différentes Fédérations affiliées à l'UGTA, tenue hier, à la Maison du peuple, Abdelmadjid Sidi Saïd a communiqué certaines augmentations « concrètes » au profit de plusieurs catégories des secteurs de la Fonction publique, en l'occurrence, l'éducation nationale, l'enseignement supérieur, les collectivités locales et l'administration communale, la santé, la formation professionnelle, les douanes, le commerce et les corps communs. « C'est un acquis assez intéressant pour le monde du travail, nous avons tenu nos promesses, et les résultats parlent d'eux-mêmes », a-t-il signifié, mettant en exergue le travail de fourmi consenti par la Centrale syndicale depuis l'amorce des négociations sur le dossier de la fonction publique en 1990. En effet, cette consécration, si elle en est une, est venue couronner un long processus de dialogue et de concertation avec les pouvoirs publics, permettant une bouffée d'oxygène pour les travailleurs de la Fonction publique, asphyxiés par l'érosion spectaculaire du pouvoir d'achat. Reste à présent, à finaliser les 11 statuts particuliers restants sur un total de 44. « Ils sont actuellement au niveau la Direction générale de la Fonction publique, en phase de finalisation », a affirmé Abdelmadjid Sidi Saïd, ajoutant, qu'ensuite il sera procédé à la révision des régimes indemnitaires comme ultime phase du processus, induisant, ainsi, une autre augmentation pour les travailleurs. Sur la question du pouvoir d'achat des travailleurs, le SG de l'UGTA s'est voulu rassurant, en annonçant que « la Centrale syndicale est en train de formuler des propositions de mécanismes à même de permettre sa préservation à la lumière de la nouvelle grille des salaires ». Concrètement, un enseignant du primaire, par exemple, qui touchait auparavant près de 21.000 DA touchera un peu plus de 28.000 DA, soit un gain net de 7126,52 DA, et le proviseur de lycée verra son salaire de 31.600 DA passer à 42.800 DA, soit une augmentation nette de 11.235,65 DA. Les grands bénéficiaires de cette nouvelle grille des salaires sont évidemment, les professeurs universitaires, qui verront leurs traitements passer de 59.000 DA à 81.500 DA, soit un gain net de 22.295 DA. Pour leur part, les salaires des agents de l'Administration communale et des collectivités locales, bénéficieront d'un gain net oscillant entre 3.300 DA et 8.200 DA, selon les grades et les catégories professionnelles. Les corps communs eux, seront augmentés entre 3.600 DA et 4.600 DA. Au bas de l'échelle, on retrouve les vacataires payés à l'heure. C'est ainsi que le gardien qui effectue 8 heures de travail verra son salaire passer de 9.466 DA à 12.830 DA, soit une augmentation de 3.364 DA, et les femmes de manage qui travaillent 5 heures par jour, se verront augmentées de 966 DA.
Le Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), fraîchement reconduit à la tête de la Centrale syndicale, vient de rendre publiques les augmentations, au titre de la nouvelle grille des salaires, en vigueur depuis le début du mois en cours. Lors d'une réunion en présence des représentants des différentes Fédérations affiliées à l'UGTA, tenue hier, à la Maison du peuple, Abdelmadjid Sidi Saïd a communiqué certaines augmentations « concrètes » au profit de plusieurs catégories des secteurs de la Fonction publique, en l'occurrence, l'éducation nationale, l'enseignement supérieur, les collectivités locales et l'administration communale, la santé, la formation professionnelle, les douanes, le commerce et les corps communs. « C'est un acquis assez intéressant pour le monde du travail, nous avons tenu nos promesses, et les résultats parlent d'eux-mêmes », a-t-il signifié, mettant en exergue le travail de fourmi consenti par la Centrale syndicale depuis l'amorce des négociations sur le dossier de la fonction publique en 1990. En effet, cette consécration, si elle en est une, est venue couronner un long processus de dialogue et de concertation avec les pouvoirs publics, permettant une bouffée d'oxygène pour les travailleurs de la Fonction publique, asphyxiés par l'érosion spectaculaire du pouvoir d'achat. Reste à présent, à finaliser les 11 statuts particuliers restants sur un total de 44. « Ils sont actuellement au niveau la Direction générale de la Fonction publique, en phase de finalisation », a affirmé Abdelmadjid Sidi Saïd, ajoutant, qu'ensuite il sera procédé à la révision des régimes indemnitaires comme ultime phase du processus, induisant, ainsi, une autre augmentation pour les travailleurs. Sur la question du pouvoir d'achat des travailleurs, le SG de l'UGTA s'est voulu rassurant, en annonçant que « la Centrale syndicale est en train de formuler des propositions de mécanismes à même de permettre sa préservation à la lumière de la nouvelle grille des salaires ». Concrètement, un enseignant du primaire, par exemple, qui touchait auparavant près de 21.000 DA touchera un peu plus de 28.000 DA, soit un gain net de 7126,52 DA, et le proviseur de lycée verra son salaire de 31.600 DA passer à 42.800 DA, soit une augmentation nette de 11.235,65 DA. Les grands bénéficiaires de cette nouvelle grille des salaires sont évidemment, les professeurs universitaires, qui verront leurs traitements passer de 59.000 DA à 81.500 DA, soit un gain net de 22.295 DA. Pour leur part, les salaires des agents de l'Administration communale et des collectivités locales, bénéficieront d'un gain net oscillant entre 3.300 DA et 8.200 DA, selon les grades et les catégories professionnelles. Les corps communs eux, seront augmentés entre 3.600 DA et 4.600 DA. Au bas de l'échelle, on retrouve les vacataires payés à l'heure. C'est ainsi que le gardien qui effectue 8 heures de travail verra son salaire passer de 9.466 DA à 12.830 DA, soit une augmentation de 3.364 DA, et les femmes de manage qui travaillent 5 heures par jour, se verront augmentées de 966 DA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.