Man United : Solskjaer ne facilitera pas la tâche à Man City    Real : Hazard sanctionné par Zidane ?    Djerad procèdera lundi à la distribution de 5000 logements à Alger    Palestine: condamnation internationale des agressions racistes et extrémistes israéliennes    Hirak : Le ministère de l'Intérieur exige des « organisateurs » de lui communiquer l'itinéraire, les horaires et les slogans    Investissement: la reforme du Service public augmentera l'attractivité de l'Algérie    La Cour d'Alger maintient Karim Tabou sous contrôle judiciaire    Six manifestants arrêtés vendredi à Alger placés sous contrôle judiciaire    Report du procès du terroriste "Abou Dahdah" à la fin de la session pénale    Carburants : La suppression de l'essence super avec plomb avancée au début de juillet    FC Barcelone : Pas de bon de sortie pour Dembélé    Aïd El Fitr : plus de 50.000 commerçants réquisitionnés    Covid-19: au moins 3.284.783 décès dans le monde    Béni-Abbès : le jeune disparu dans le grand Erg occidental rejoint sa famille    L'ancien journaliste de la chaine II Boukhalfa Bacha n'est plus    Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    Les projets doivent répondre aux besoins de l'économie    Sablés à la confiture et aux pistaches    Benziane anticipe    De nouvelles polycliniques inaugurées    Le Maroc cherche à cacher ses exactions    7 policiers tués dans des attaques dans le Sud-Est    Coupe de la Ligue : l'USMA domine le MCA (2-0), le WA Tlemcen et le NC Magra créent la surprise    MC Alger : Stage bloqué pour préparer le WAC    APLS: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes, Aousserd et Houza    Le Hirak se réapproprie l'esprit du 8 Mai 45    Les raisons de la cherté    Libye : Démonstration de force d'un groupe armé à Tripoli    La guerre reprend de plus belle    Les résultats attendus aujourd'hui    Deux adolescents tués dans un accident de la route    Le conseil de wilaya fait le point    Le PAC viole le règlement du championnat    Equipe Nationale : Sénégal – Algérie en juin    Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence    Etudiant dévoué, journaliste engagé et politique visionnaire    Le b.a.-ba de la fabrication d'un film    Mesurer ce qui compte    Bouchachi voué aux gémonies    Charfi appelé à réhabiliter les exclus de la course    Huit morts dont des Iraniens dans des raids sionistes    Trois soldats maliens tués par l'explosion d'un engin artisanal    Ennahda appelle à un vote massif    «Souilah» hospitalisé à Paris    «J'ai adoré camper le personnage de Fadel»    L'artiste, ce migrant    Une augmentation de 10 % enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'action récursoire est entrée en vigueur dans les compagnies d'assurance»
Zohir Laïche, directeur général adjoint de la CAAR, chargé du technique et du commerce
Publié dans Le Midi Libre le 28 - 12 - 2008

Le directeur général adjoint de la compagnie algérienne d'assurance et de réassurance (CAAR), Zohir Laïche, nous explique la démarche de cette compagnie concernant la méthode de l'action récursoire qui permet aux assurés d'encaisser leur dû relatif au remboursement des frais de dommage collision en une seule fois, au lieu d'attendre la réponse de la compagnie d'assurance de l'autre partie adverse.
Midi Libre : quelles sont les
caractéristiques de l'action
récursoire nouvellement introduite au sein de la CAAR ?
La méconnaissance de l'action récursoire est à l'origine des retards de règlement des sinistres et de l'indemnisation. C'est ainsi que l'existence de cette procédure du règlement direct qui profite aux clients au moment de l'indemnisation est devenue importante. Il a été clairement écrit dans un protocole d'accord signé entre les compagnies que les assureurs doivent régler l'indemnisation de leurs clients et se retourner ensuite contre l'autre assureur dont le client est fautif. En dépit de la signature de ce protocole d'accord qui a été mis en place et effectif pour accélérer la procédure d'indemnisation des clients, il y a des assureurs qui ne jouent pas le jeu à fond.
En outre, la compagnie a déboursé en 2008 un montant supérieur à 4 milliards de DA pour régler les dossiers indemnisations de l'exercice de l'année en cours et de ceux des années antérieures. Nous sommes en progression par rapport à l'année 2007 où nous avons indemnisé seulement pour un montant de 3, 7 milliards de DA. Il s'agit de mettre en valeur l'amélioration des paramètres de gestion du service sinistre et indemnisation et la qualité des informations reçues de la part de la clientèle de la CAAR.
Ce sont les clients qui contribuent en fait à la rapidité du règlement des sinistres. Il s'agit de sensibiliser les clients dans la bonne gestion des dossiers d'assurance en vue, justement, d'accélérer la procédure d'indemnisation. Les clients qui continuent de se plaindre des retards de règlement doivent d'abord comprendre tout ce que je viens d'élucider en matière de dommages-réparation.
Qu'en est-il des clients lésés ?
Les clients lésés peuvent aussi employer d'autres voies de recours comme l'action en justice contre leurs assureurs. J'estime aussi que la connaissance et la maîtrise du problème de base sont des facteurs importants de rapidité dans le règlement du sinistre et de l'indemnisation des clients. Mais il s'agit d'attirer l'attention des assurés au moment de la contraction de la police d'assurance. D'où l'intérêt de contracter une garantie « tous risques » qui permet de meilleures conditions d'indemnisation en cas de sinistre. Mais quand vous souscrivez des garanties de moindre importance telle que dommage collision ou la responsabilité civile, là il y a problème dont j'ai parlé plus haut. Quand le client d'une compagnie n'est pas responsable, l'autre assureur va chercher le montant de l'indemnisation chez l'autre assureur dont le client est l'auteur du dommage. Et c'est pourquoi dans la recherche de la réparation du dommage, il y a parfois un certain temps qui va s'écouler. C'est ce qui retarde l'indemnisation du client.
Pourquoi ?
L'autre assureur ne perçoit pas le client comme un client à lui. Il s'agit pour lui d'une sortie d'argent au profit de quelqu'un qui n'est pas un client au niveau de sa compagnie. Voilà les raisons qui expliquent, en fait, le retard pris au moment de l'indemnisation, casse-tête des assureurs et des assurés. Mais les victimes peuvent réclamer l'application de l'action récursoire pour bénéficier de l'indemnisation rapide.
Propos recuellis A. A.
Le directeur général adjoint de la compagnie algérienne d'assurance et de réassurance (CAAR), Zohir Laïche, nous explique la démarche de cette compagnie concernant la méthode de l'action récursoire qui permet aux assurés d'encaisser leur dû relatif au remboursement des frais de dommage collision en une seule fois, au lieu d'attendre la réponse de la compagnie d'assurance de l'autre partie adverse.
Midi Libre : quelles sont les
caractéristiques de l'action
récursoire nouvellement introduite au sein de la CAAR ?
La méconnaissance de l'action récursoire est à l'origine des retards de règlement des sinistres et de l'indemnisation. C'est ainsi que l'existence de cette procédure du règlement direct qui profite aux clients au moment de l'indemnisation est devenue importante. Il a été clairement écrit dans un protocole d'accord signé entre les compagnies que les assureurs doivent régler l'indemnisation de leurs clients et se retourner ensuite contre l'autre assureur dont le client est fautif. En dépit de la signature de ce protocole d'accord qui a été mis en place et effectif pour accélérer la procédure d'indemnisation des clients, il y a des assureurs qui ne jouent pas le jeu à fond.
En outre, la compagnie a déboursé en 2008 un montant supérieur à 4 milliards de DA pour régler les dossiers indemnisations de l'exercice de l'année en cours et de ceux des années antérieures. Nous sommes en progression par rapport à l'année 2007 où nous avons indemnisé seulement pour un montant de 3, 7 milliards de DA. Il s'agit de mettre en valeur l'amélioration des paramètres de gestion du service sinistre et indemnisation et la qualité des informations reçues de la part de la clientèle de la CAAR.
Ce sont les clients qui contribuent en fait à la rapidité du règlement des sinistres. Il s'agit de sensibiliser les clients dans la bonne gestion des dossiers d'assurance en vue, justement, d'accélérer la procédure d'indemnisation. Les clients qui continuent de se plaindre des retards de règlement doivent d'abord comprendre tout ce que je viens d'élucider en matière de dommages-réparation.
Qu'en est-il des clients lésés ?
Les clients lésés peuvent aussi employer d'autres voies de recours comme l'action en justice contre leurs assureurs. J'estime aussi que la connaissance et la maîtrise du problème de base sont des facteurs importants de rapidité dans le règlement du sinistre et de l'indemnisation des clients. Mais il s'agit d'attirer l'attention des assurés au moment de la contraction de la police d'assurance. D'où l'intérêt de contracter une garantie « tous risques » qui permet de meilleures conditions d'indemnisation en cas de sinistre. Mais quand vous souscrivez des garanties de moindre importance telle que dommage collision ou la responsabilité civile, là il y a problème dont j'ai parlé plus haut. Quand le client d'une compagnie n'est pas responsable, l'autre assureur va chercher le montant de l'indemnisation chez l'autre assureur dont le client est l'auteur du dommage. Et c'est pourquoi dans la recherche de la réparation du dommage, il y a parfois un certain temps qui va s'écouler. C'est ce qui retarde l'indemnisation du client.
Pourquoi ?
L'autre assureur ne perçoit pas le client comme un client à lui. Il s'agit pour lui d'une sortie d'argent au profit de quelqu'un qui n'est pas un client au niveau de sa compagnie. Voilà les raisons qui expliquent, en fait, le retard pris au moment de l'indemnisation, casse-tête des assureurs et des assurés. Mais les victimes peuvent réclamer l'application de l'action récursoire pour bénéficier de l'indemnisation rapide.
Propos recuellis A. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.