COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'heure est plus que jamais à la sérénité, à la lucidité, à la mobilisation…..
Publié dans Le Quotidien d'Algérie le 01 - 04 - 2020

Il y a des peuples qui font l'histoire et d'autres qui la subissent et c'est dans des moments cruciaux, comme ce que nous vivons aujourd'hui, que se mesure la grandeur des peuples. Faisons vibrer la grandeur de l'âme de notre peuple et marquons encore une autre fois l'histoire par notre détermination, notre lucidité, notre solidarité, notre civisme et notre discipline.
Chers compatriotes,
Le coronavirus qui vient de faire son entrée fracassante en Algérie est une situation extrêmement préoccupante tant par le niveau alarmant et la sévérité de la propagation que par le niveau d'inaction, sinon de réactions dérisoires qui frôlent l'absurdité, à la place d'actions planifiées et de missions définies du pouvoir algérien. Les agitations médiatiques pour éclipser une sombre réalité préoccupante, les déclarations cacophoniques et les propagandes téléguidées ne peuvent être une solution, sinon une fuite en avant à défaut de chercher des stratégies de réponses correspondantes à l'ampleur de la crise sanitaire mondiale majeure de notre époque.
Accoutumés au pouvoir politico-mafieux et calamiteux, comme Algériens, en ces moments difficiles, nous n'attendons pas de voir naître soudainement et par miracle un Etat fort, rassurant, présent, exigeant, efficace, strict, véridique, et ferme. Nous nous n'illusionnons pas de vivre notre citoyenneté dans un Etat qui a le devoir de trouver les moyens, tous les moyens logistiques, stratégiques, nécessaires, d'ici et d'ailleurs, les gérer, sans compromis, ni atermoiements, avec célérité et à bon escient. En cette période d'incertitude angoissante, Il est hors de vue, hors de mesure et hors de portée des Algériens un Etat qui a le devoir de trouver les mots justes, adéquats pour rassurer et mettre devant leurs responsabilités toutes les composantes et entités de la nation, moins encore d'un pouvoir qui est capable de prendre des décisions et d'établir une liaison permanente avec les citoyens pour les informer de l'évolution de la situation réelle, comme il se fait partout ailleurs dans le monde présentement. En fait, la méfiance, la défiance et l'hostilité généralisée du peuple envers ce pouvoir a pour nom la peur d'un chaos indéniable, sans fond, mais avec un fondement.
Il n'est pas nécessaire d'être sociologue ou politologue, et il suffit d'être humain pour comprendre le pourquoi que c'est affligeant pour le peuple de voir au grand jour ce pouvoir mobilisé des moyens colossaux pour faire passer une élection rejetée par le peuple, alors que ce même pouvoir se contente de réagir au lieu d'agir face à la crise sanitaire mortifère qui nous frappe de plein fouet. Parce que l'élection est vitale pour la régénération du système pourri et son ouverture envers le peuple ne peut être que fatale pour la corruption dont il se nourrit.
Pis encore, l'aveuglement immoral atteint son paroxysme au point que ce fléau qui nous vient d'ailleurs, soit considéré par les tenants du pouvoir réel comme une occasion de jouer à leurs tristes spectacles, en y menant une campagne de rumeurs et de terreur qui rappelle la répression coloniale, notamment les arrestations et les détentions arbitraires, l'outrage et l'incitation à la haine dont se désolent les Algériens.
Je fais appel, aujourd'hui, à nos élites de toutes obédiences, en tous respect et sérieux, de prendre des initiatives, pour créer une dynamique unitaire et de participer effectivement et activement, sans réticence aucune, à ce combat du siècle face aux monstres invisible et visible qui peuvent profiter d'une éventuelle cacophonie!
L'heure est plus que jamais à la sérénité, à la lucidité, à la mobilisation à tous les étages de la société, à la solidarité sans faille et à la prise de conscience collective de la propagation insidieuse de cet ennemis invisible déjà dans nos murs!
Notre peuple a toujours fait preuve de courage, de l'inventivité, de solidarité d'héroïsme, de détermination, d'abnégation et de générosité pendant les plus graves crises de notre longue et riche histoire. Ces traits nobles nous remplissent d'espoir pour l'avenir, car c'était avec ces traits ancrés dans notre culture ancestrale que nos aïeux ont vaincu le typhus, la tuberculose…et les seigneurs de guerre d'hier.
C'est avec ces valeurs ancestrales qui ont marqué avec force nos esprits que nous pouvons faire face et vaincre ce monstre invisible, mais aussi à bannir ce monstre visible, faiseurs de rois, de fortunes et de seigneurs de guerre qui sèment l'arbitraire, la corruption, l'injustice, la fatalité, la frustration et le désarroi.
Dans le respect sacré de nos différences, avec la force de nos convictions et l'amour de la nation, ce fabuleux peuple a prodigieusement montré au monde entier que les valeurs que nous partageons, les rêves que nous poursuivons et la vision que nous portons pour notre pays, qu'aucun être et aucune force ne peut ébranler, seront inévitablement et promptement, le fondement de l'Algérie juste, équitable, inclusive, ouverte, citoyenne, critique, créative, consciente, compétente et fière.
Pour commencer, tous ensemble, ici et maintenant, protégeons-nous par les mesures strictes de confinement et de distanciation sociale… et solidarisons-nous !
Kamel. Bourenane


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.