Le Maroc commande 13 drones turcs, le régime rattrapé par la guerre au Sahara occidental    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    Meeting de Lyon (100m NL): Amel Melih améliore son record d'Algérie    Grève des postiers dans la capitale : Reprise du travail et grande affluence des citoyens    SEAAL : Vers la non-reconduction du contrat avec le partenaire français    Accidents de la route : Campagne de sensibilisation aux Sablettes    El-Menfi valorise le rôle de l'Algérie dans la sécurité et la stabilité de la Libye    Saignée de capital humain    Tizi-Ouzou: Marche des travailleurs de l'ETRHB    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Europe - Les grands clubs lancent la «Super League»: L'UEFA promet des sanctions    FAF - Coupe de la Ligue: La hiérarchie sera-t-elle respectée ?    Ligue 1 - Mise à jour: Le CRB en examen à Bordj    Le procès en appel de Karim Tabou reporté au 28 juin    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Crise sanitaire: L'immunité collective fait encore parler d'elle    LE RAMADHAN A BON DOS    Algérie-France: Macron qualifie les propos de Djaâboub d'«inacceptables»    Le butin de la mémoire    L'industrie sinistrée aux oubliettes?    Le baril fait du yoyo    Les chantiers de Khaldi    La dernière ligne droite    Brèves    Une AGE à refaire    Le programme dévoilé    Révolution dans le football européen    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Une grande voix du style assimi s'éteint    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    6 ans de prison pour deux anciens DG    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Progression de l'activité au 1er semestre 2018
PORT DE ANNABA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 08 - 2018

L'Entreprise portuaire de Annaba (EPAN), dont l'impact socioéconomique sur la région ne cesse de s'améliorer d'année en année, a enregistré durant le premier semestre 2018 une progression notable dans les différents indicateurs de son activité.
Ainsi, la progression du trafic global a enregistré une croissance à deux chiffres (12,06%), passant de 2 090 millions de tonnes au 1er semestre 2017 à 2 342 millions de tonnes pour la même période en 2018.
Détaillée, cette progression a été plus remarquable dans les exportations puisqu'elle a représenté plus de 17,79% alors que l'augmentation du trafic dans les importations a enregistré 9,65%.
Pour sa part, la croissance de l'activité conteneurs est passée de 84 134 EVP à 84 482 EVP ce qui s'est traduit par une différence positive de 4 094 EVP. Ce qui lui confère, pour la deuxième année consécutive, une première place régionale dans le trafic conteneurs.
L'amélioration des activités portuaires de l'EPAN a également porté sur le mouvement de navigation. La hausse dans ce domaine a été de 16,42%. En effet, la période des six premiers mois 2018 a vu l'escale de pas moins de 342 navires. De ce fait, le rendement portuaire s'est considérablement amélioré. Cette amélioration a été constatée sur la durée d'attente moyenne des navires en rade au port de Annaba. Elle est passée de 0,73 jour/navire en 2017 à 0,55 jour/navire en 2018. Tout autant que l'attente à quai dont l'amélioration a été de 2,16 %, passant de 3,23 jours/navire en 2017 à 3,16 jours/navire pour la même période de l'année 2018. Cela n'est pas le fait du hasard. Elle est le fruit du travail effectué par la direction générale qui s'est investie dès sa nomination à la tête de cette importante infrastructure économique à la réorganisation des activités portuaires.
Dans cette optique, elle s'est attelée, depuis son installation il y a plus de deux ans, à apporter les correctifs nécessaires pour booster le trafic portuaire et contribuer au développement socio-économique de la région nord-est et aussi sud-est du pays. Dès le départ, l'EPAN s'est investie dans une exploitation et une utilisation rationnelles des moyens humains (1 200 salariés entre cadres et agents) et matériels pour la manutention, (grues télescopiques et chariots élévateurs d'un tonnage appréciable).
Toujours au plan matériel, elle est également dotée de moyens conséquents pour une aide à la navigation effectuée à travers le pilotage, remorquage et lamanage par des remorqueurs d'une puissance atteignant les 4 120 CV. Cela a nécessité une planification à long terme et des objectifs à atteindre d'ici 2023. A commencer par la nouvelle gare maritime atteignant actuellement près de 50% de sa réalisation.
Une fois mise en service, sa capacité de voyageurs et de véhicules sera quintuplée. De même pour l'extension et la modernisation du port dont le tirant d'eau passera de 11 mètres actuellement à 17 mètres. Ce qui permettra l'accostage de grands navires atteignant les 150 000 tonnes et fera gagner à l'Etat 24 dollars par tonne de marchandises, selon la déclaration du ministre des Travaux publics et des Transports lors de sa récente visite à cette infrastructure portuaire.
A. Bouacha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.