Neutralité écornée    Alger: Trois militants du FFS arrêtés    Importation des véhicules en CKD: Une facture de près de 3 milliards de dollars    Pétrole: Entre optimisme et mise en garde    Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe    Dites : «à bas Israël» et vous irez en prison    Football - Ligue 2: Une flopée de matches décisifs    MC Alger: Kaci-Saïd et Amrouch accusent les joueurs    Division nationale amateur - Est: Le MOC et le CRBOD en arbitres    Ali Mendjeli: Un bébé de 14 mois tué par le monoxyde de carbone    Lutte contre l'habitat précaire: Réception de plus de 3.500 nouveaux logements, fin 2019, à Misserghine    Ils seront installés le mois d'avril prochain pour la gestion des plages: Un administrateur et deux élus, dans chaque commune côtière    Le NAHD et l'USMAn s'imposent    La balle dans le camp des actionnaires    L'Histoire des peuples ne se falsifie pas    Session de formation au profit d'officiers de la police mauritanienne    Ligue des champions    Ouyahia appelle à la mobilisation pour la réélection du Président Bouteflika    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    L'ouverture à l'extérieur de l'université algérienne est inéluctable    Ce qui s'est réellement passé devant l'APC    Les tueurs d'un gardien de troupeau arrêtés    11e Festival national des arts et de la créativité    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Célébration du centenaire du défunt Farid Ali    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Partenaire de la Fédération Algérienne d'Escrime : Ooredoo accompagne l'équipe nationale dans la Coupe du monde de Sabre féminin-junior    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    Réunion des partis de l'opposition    Deux suspects arrêtés    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Afrique/Europe : Feghouli et Bennacer retenus dans le onze type africain de la semaine    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    Rencontre Benghabrit-syndicats.. Une voie «sans issue»    Il dit pouvoir diriger des missiles en direction de l'Amérique.. Poutine met en garde Washington    Trafic de stupéfiants.. Plusieurs individus sous les verrous    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le progrès informatique au service des arts et lettres
Etats-Unis
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 11 - 2018

Aujourd'hui, l'intelligence artificielle (IA) est partout. Les ordinateurs qui pensent et réagissent comme des humains, mais beaucoup plus vite, révolutionnent l'économie et notre quotidien. C'est grâce à cette innovation, notamment, que les smartphones répondent à nos questions et que des logiciels médicaux sont capables de détecter des tumeurs. Mais l'IA peut-elle repousser les limites du savoir et s'appliquer à des domaines non techniques comme la musique, l'histoire, les langues et les sciences politiques ? Absolument, pense l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT). Salon ShareAmérica, l'université a annoncé son intention de lancer, en 2019, le College of Computing, une école d'informatique d'une valeur d'un milliard de dollars. Objectif : incorporer l'intelligence artificielle à toutes les disciplines universitaires. Le MIT a déjà levé les deux tiers du budget grâce, notamment, à un don de 350 millions de dollars accordé par Stephen Schwarzman, le P-DG et directeur exécutif du fonds d'investissement Blackstone Group, dont le nom sera inscrit sur les murs de l'école. L'université prévoit d'embaucher 50 nouveaux professeurs.
Le nouvel établissement aura pour mission d'apporter aux cinq écoles existantes du MIT les atouts de l'informatique et de l'IA, assurant ainsi que les élèves du MIT deviennent des experts, non seulement dans leur domaine d'étude, mais aussi en informatique, explique le président du MIT, L. Rafael Reif. La tâche est ambitieuse, mais d'actualité. Le MIT cite les méthodes informatiques modernes, manipulant de vastes ensembles de données, qui ont mené à «de nouveaux travaux passionnants» dans les domaines des sciences politiques, de l'économie, de la linguistique, de l'anthropologie et de l'urbanisme, ainsi qu'en sciences et ingénierie.
Les étudiants exploreront également les conséquences éthiques et philosophiques de l'IA, un aspect essentiel à la gestion de la croissance rapide des nouvelles technologies. «À l'heure où l'informatique refaçonne notre monde, le MIT compte s'assurer qu'elle le fasse au profit de tous», insiste M. Reif. Une préoccupation qui est importante également aux yeux de M. Schwarzman.
«Nous faisons face à des questions fondamentales sur les moyens de veiller à ce que tout le monde bénéficie des avancées technologiques, en particulier les plus vulnérables, face aux changements radicaux que l'IA va inéluctablement apporter au niveau de la main-d'œuvre», estime-t-il.D'autres grandes universités américaines œuvrent sur des projets qui emploieront l'intelligence artificielle pour le bienfait des peuples du monde entier.
À l'université Carnegie Mellon (CMU), un professeur de biologie computationnelle fait partie d'une équipe internationale de chercheurs qui cherche à transformer les découvertes sur le génome humain en nouveaux traitements pour la maladie d'Alzheimer. L'université Stanford collabore avec l'université nationale de Taïwan sur des recherches portant sur l'application de l'intelligence artificielle aux domaines de la biotechnologie et de la médecine. L'université Cornell a forgé un partenariat avec Technion-Israel Institute of Technology pour établir le Jacobs Technion-Cornell Institute au sein duquel les scientifiques collaborent pour développer des technologies nouvelles qui aideront à répondre aux besoins sociaux et économiques. En mettant l'accent sur l'innovation technologique, les prouesses interdisciplinaires et en particulier sur les questions d'éthique, la nouvelle école éduquera des leaders qui pourront offrir au monde, «non seulement du génie technique, mais aussi de la sagesse, à savoir la conscience culturelle, éthique et historique pour mettre la technologie au service du bien commun», souligne M. Reif. Bien que le MIT soit surtout célèbre pour ses études de sciences et de l'ingénierie, il offre aussi une panoplie complète de cours d'arts et de lettres aux étudiants de premier cycle, qui peuvent même obtenir des diplômes de musique et d'arts du spectacle.
La construction du bâtiment de la nouvelle école de MIT devrait être finalisée d'ici 2022. En attendant, les cours seront dispensés dans d'autres bâtiments du campus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.