DEPOT DE DOSSIERS DE CANDIDATURE : 6 postulants ont demandé un rendez-vous    Drapeau amazigh : Quatre détenus devant le juge au tribunal de Sidi M'hamed    CNAS : Le système de gouvernance critiqué    PROPOS DE SAADANI SUR LE SAHARA OCCIDENTAL : Le gouvernement réagit    TIZI-OUZOU : Un jeune de 26 ans sauvagement assassiné à Boghni    ECOLE PRIMAIRE ‘'CHEIKH ABDERRAHMANE DISSI ‘' A MOSTAGANEM : La surcharge de deux classes irrite les parents d'élèves    GROUPEMENT DE GENDARMERIE DE MOSTAGANEM : Saisie de 7440 comprimés de psychotropes sur la RN°11    Real Madrid: contre Galatasaray, Zidane joue gros...    Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    Londres demande officiellement le report du Brexit    La police disperse les manifestants à Hong Kong    L'autre révolution des Tunisiens    Les Libanais crient liberté, révolution    Daesh derrière le bouclier d'Erdogan    Une coordination internationale de la diaspora installée le 1er novembre    Le football local victime de bricolage    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Championnats du monde de Karaté Do (Cadets-juniors et espoirs)    D'autres actions des supporters en vue    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    Des «GAG» à plus de 10 milliards de DA par le Conseil des ministres…    Djaballah poursuit en justice Tahar Missoum    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Un espace de tous les arts    Esquisse d'une subversion plombée par la justification    Le mouvement littéraire en Algérie affecté par l'absence de critique    Participation du Crasc d'Oran avec la présentation de 4 nouvelles publications    Monaco : Des stats impressionnantes pour le duo Ben Yedder-Slimani    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    Près de 240 nouveaux cas depuis le début de l'année: Campagne de sensibilisation sur le dépistage du cancer du sein    LA SANTE ENTRE L'EPICERIE ET LE MOUROIR    Le PDG d'Air Algérie à l'APS: La sécurité des avions, les prix des billets et la réduction des effectifs    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    «Papicha» ou le drame de la censure?    M'SILA : Pose de 514 km de câbles de fibres optiques en 2019    Guerre drogue au Mexique: Un fils du Mexicain "El Chapo" arrêté, puis libéré par des narcos surarmés    L'euro et le yuan remplaceront-ils le dollar pour les prêts extérieurs de la Russie en 2020?    Salah-eddine Dahmoune met en garde la "fitna"    Grand prix Chantal Biya de cyclisme au Cameroun : L'Algérien Azzedine Lagab toujours en tête    Finances: M. Loukal aux plénières des Assemblées annuelles de la BM et du FMI à Washington    Bordj-Bou-Arreridj : Réunion du Conseil exécutif de la wilaya    Recul de la facture d'importation    Sonatrach explique son projet    Six candidats prennent rendez-vous    Priorité aux jeunes auteurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Congo candidat pour la CAN-2019, le dossier de la Guinée «n'existe pas»
Constant Omari (vice-président de la CAF)
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 12 - 2018

Le Congo-Brazzaville est candidat à la CAN-2019 tandis que le dossier de la Guinée, désignée à l'origine pour 2023, «n'existe pas», a indiqué vendredi sur RFI Constant Omari, un des vice-présidents de la Confédération africaine de football (CAF).
En 2014, la CAF alors présidée par le Camerounais Issa Hayatou avait attribué les trois prochaines CAN d'un coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d'Ivoire et 2023 à la Guinée. Mais la semaine dernière, la CAF a retiré l'organisation de 2019 au Cameroun, pénalisé par des retards dans les travaux et une situation fragile sur le plan sécuritaire, au profit d'un plan B déterminé «d'ici le 31 décembre». «Le Congo-Brazzaville a écrit (...) pour organiser» l'épreuve en 2019, a exposé M. Omari, qui a ajouté : «Notre secrétaire général adjoint (de la CAF) Anthony Baffoe m'a dit qu'il allait me parler d'une deuxième candidature», sans vouloir en donner le nom. Concernant le Maroc, cité par les médias comme le grand favori pour récupérer 2019, «officiellement, il n'y a pas d'acte de candidature déposé à la CAF», a poursuivi M. Omari. Par effet domino, les CAN-2021 et 2023 ont été réattribuées par la CAF, comme l'a confirmé M. Omari : «Le président (de la CAF, Ahmad Ahmad) a signé une lettre à l'attention du chef de l'Etat camerounais pour confirmer que les Camerounais avaient la CAN-2021. Vingt-quatre heures après, nous avons reçu le retour de la Côte d'Ivoire. Le dimanche (2 décembre), la lettre a été adressée à la Côte d'Ivoire (pour 2023)». Une solution qui fait grincer des dents au Cameroun, tandis que la Côte d'Ivoire a affirmé lundi dernier : «Aucune autorité étatique ivoirienne, ni aucun dirigeant de la Fédération, n'a été contacté ou approché par la CAF». «Il y a ce qu'il se fait sur la table et des négociations qui se font en-dessous de la table», a rétorqué M. Omari. «Par certains canaux, il y avait déjà des contacts officieux avec les deux pays, la Côte d'Ivoire et le Cameroun.» Pour la Guinée, tout devient nébuleux : «Nous avons demandé au secrétariat général (de la CAF) de nous sortir le dossier de la Guinée, car dans les archives, ce dossier de fond n'existe pas». Interrogé sur ce dernier point, M. Omari a conclu : «Je ne voudrais pas me mettre à juger l'ancienne gouvernance...»

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.