JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Accompagner l'Algérie dans ses futurs challenges»
3e édition de l'«Ericsson Technology Day»
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 12 - 2018

C'est au Stand All de Bordj-el-Kiffan (Kiffan-Club), à Alger, que s'est tenue la troisième édition de l'«Ericsson Day» le mardi 4 décembre 2018. Le fournisseur suédois des solutions IT a présenté à ses principaux partenaires en Algérie, ses dernières innovations technologiques. Au menu : technologies digitales, évolution 4G/5G, cloud et l'internet des objets (IoT, internet of things).
Organisée sous le thème «les défis liés aux réseaux du futur», cette rencontre a visé l'attention des experts, influenceurs et acteurs du secteur des technologies du numérique, invités à débattre des enjeux liés à l'adoption de l'ultra haut débit adossé à la virtualisation des réseaux, avec pour objectif la dynamisation de l'écosystème qui entoure l'économie dans son ensemble. Au cours de son allocution, en ouverture de la séance plénière, Yacine Zerrouki, directeur général d'Ericsson Algérie, a donné un aperçu des stratégies mises en œuvre par la firme pour accompagner l'Algérie dans ses futurs challenges par les meilleurs services et savoir-faire. Il a notamment présenté les contours de la stratégie du groupe suédois au niveau local ainsi que ses ambitions allant de la mise en place de solutions favorisant la meilleure expérience possible de l'utilisateur final au coaching des nouveaux talents. Ces derniers apportant, par leur potentiel novateur, leur capacité à apprivoiser le rythme de la digitalisation ainsi que par l'automatisation des réponses fiables aux problématiques de la société connectée de demain. Dans le monde d'aujourd'hui, complètement dominé par les terminaux mobiles intelligents à très hautes performances, les services à cloud et les contenus vidéo HD, la connectivité des usagers n'a jamais été aussi importante, notamment avec un usage sans cesse croissant des réseaux sociaux. «Avec près de 3 milliards d'utilisateurs dans les cinq continents, les réseaux sociaux représentent à eux seul 10% du trafic data mondial. Ce taux grimpera à 31% au cours des six prochaines années. Les accès via smartphones sont largement majoritaires par rapport à ceux effectués à partir des ordinateurs. En 2018, les utilisateurs sont actifs sur les réseaux sociaux pendant une durée moyenne de 47 minutes par jour contre 30 en 2014», a affirmé Viktor Arvidsson, directeur de la stratégie, pour Ericsson France, Belgique, Luxembourg, Algérie et Tunisie, dans sa présentation. L'orateur a indiqué également que l'évolution des réseaux 4G vers la 5G répond parfaitement aux attentes des clients grâce aux performances de la technologie 5G dans le transport des métadonnées, et qui offre une connexion mobile à très faible temps de latence. «Les opérateurs ont besoin des réseaux 5G pour faire face à la très forte croissance des besoins des usagers et des entreprises en matière de capacité de transport des données. La 5G est la première brique de la transformation digitale de l'industrie», a-t-il ajouté.
Les techniques de migration vers les réseaux 5G
Ericsson met également en avant ses propres essais en 5G, a souligné Arnauld Taffin, directeur réseaux et services managés, pour Ericsson France, Belgique, Luxembourg, Algérie et Tunisie, mais c'est avec la 4G que les opérateurs et les équipementiers développeront encore beaucoup de technologies dont ils auront besoin pour la 5G. Cela comprend la Massive MiMo (Multiple in, Multiple out), une technologie multi-antennes pour améliorer la connectivité du réseau et la 64 QAM, une modulation avancée qui permet d'atteindre des débits très élevés. Le premier responsable des réseaux de la firme suédoise a révélé que son entreprise a effectué plus de 30 tests sur la Massive MiMo, une technologie qui devrait jouer un rôle essentiel dans la 5G. «Nous fournissons aujourd'hui aux opérateurs des informations précieuses sur les techniques de migration vers les réseaux 5G. Nous avons lancé des expérimentations pilotes basées sur la technologie 5G avec 42 opérateurs dans le monde. Nous avons signé 7 contrats commerciaux avec des opérateurs basés en Europe et Amérique du Nord», a-t-il révélé. A l'«Ericsson Technologie Day» ont eu lieu plusieurs workshops dédiés au décryptage des attentes des opérateurs partenaires afin d'optimiser leurs prestations, d'envisager l'adoption de technologies à même de réaliser des économies de bande passante considérables sur leurs réseaux, tout en offrant une qualité de service haut de gamme. Ces démonstrations ont porté essentiellement sur les technologies de l'IoT, l'OSS/BSS et la virtualisation mais aussi la radio 4G/5G, le cœur de réseau, le slicing et l'orchestration. Aussi, les experts d'Ericsson confirment que l'optimisation des réseaux 4G et l'avènement imminent de la 5G offrent la promesse de réseaux fiables, ultraperformants et la garantie d'une qualité de service supérieure à même de renforcer le déploiement de l'IoT au service de l'industrie 4.0, de la santé, des villes intelligentes et de l'environnement. Le développement de nouvelles technologies sur réseaux mobiles s'accélère à la faveur d'un monde ultraconnecté. La demande en protocoles de communication de plus en plus efficaces et performants est ainsi incontournable. Cette course aux délais de réponse toujours plus réduits a pour but de faciliter la communication, d'améliorer la vie des utilisateurs, d'accompagner les étudiants dans leur apprentissage, de permettre à la médecine et aux services d'aide aux citoyens de gagner en efficacité.
F. F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.