Grande mobilisation du hirak    "C'est le peuple qui a sauvé le pays"    Réunion du Conseil des ministres aujourd'hui    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    Victoire impérative des Verts    La réactionmolle du bureau fédéral !    Le ministère déplore les appels à l'escalade    Premier décés en Italie, l'oms tire la sonnette d'alarme    PSG : Les joueurs recadrés par Leonardo    Nécessité pressante d'un réseau d'assainissement pour la zone industrielle de Hassi Ameur    Tebboune évoque la fermeture des frontières avec le Maroc    MOSTAGANEM : Les distributeurs de lait ne décolèrent pas    PROMOTION DU DIALOGUE SOCIAL : Une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    LUTTE CONTRE LE DISCOURS DE HAINE : Zeghmati présente l'avant-projet de loi    DANS UNE ENTREVUE ACCORDEE A UNE CHAINE DE TELEVISION RUSSE : Tebboune nie toute exploitation du gaz de schiste    Mohamed Bedjaoui impliqué lui aussi    FRANCE : Quatre frères et sœurs algériens arrêtés à Bordeaux    Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Serport annonce ses grands projets    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Montréal aux couleurs algériennes    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Report du derby USMA – MCA : Une décision politique    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    4morts et 32 blessés en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ericsson dévoile sa stratégie 5G et prône l'IA pour réduire les coûts
MWC 2018
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 03 - 2018

C'est au Mobile World Congress (MWC) de 2018 que l'équipementier suédois Ericsson a dévoilé sa nouvelle stratégie de croissance. Au menu : des plateformes des réseaux 5G, des applications de l'intelligence artificielle (IA) aux réseaux complexes, des machines intelligentes, de l'encodage vidéo ou encore un écosystème de l'IoT (Internet of Things).
Pour de nombreux acteurs du numérique, l'élargissement du champ d'application de la digitalisation aux secteurs de l'industrie relève de la stratégie. Celle de l'équipementier Ericsson est un exemple. La 5G est «ouverte au business» et en passe de permettre l'usage de nouvelles technologies comme l'accès radio, le maillage de réseau et l'intelligence artificielle, a déclaré le président-directeur général (P-dg) d'Ericsson, Börje Ekholm, lors d'une conférence de presse organisée en marge du MWC 2018 de Barcelone. «Avec la 5G, les fournisseurs de services devront relever le défi de l'efficacité (baisse du coût par gigaoctet) et surtout réussir dans l'expérience numérique et la diversification de leurs sources de revenus en optant pour le duo «5G – Internet des objets», a-t-il ajouté. Pour l'orateur, la technologie réseau de la 5G est en train de basculer de la phase expérimentale vers celle de la commercialisation. «Nous avons signé 38 protocoles d'accord avec des fournisseurs de services pour effectuer des tests d'usage et plusieurs contrats commerciaux pour livrer des équipements avant la fin de l'année en cours», a révélé Ekholm. «L'année passée, nous avons battu des records de vitesse de transmission. Nous avons ouvert un centre de conception de plateformes 5G à Austin, au Texas, et introduit de nouveaux produits radio pour réussir la migration 4G-5G. Cette année, nous avons finalisé notre plateforme 5G, qui englobe les réseaux cœur et radio, les BSS et OSS, ainsi que les logiciels commerciaux de la 5G. Ce qui permettra aux opérateurs de déployer la 5G vers le quatrième trimestre de cette année», a-t-il ajouté.
Dans un communiqué distribué aux journalistes en marge de cette conférence, Ericsson a annoncé la commercialisation de nouveaux produits radio supportant la technologie radio Massive MIMO. Ces produits permettent d'assurer une migration radio de la 4G vers la 5G. Ils répondent aux besoins de capacité accrue, tout en simplifiant l'utilisation pour permettre une adoption plus large. Toutes les radios de la gamme Ericsson Radio System livrées depuis 2015 pourront être rendues compatibles 5G par l'installation d'un logiciel à distance, affirme-t-on chez Ericsson. Pour l'équipementier suédois, la rapidité de transmission des données en mode 5G sera très productive dans le secteur de la construction. Sur son stand, Ericsson a exposé un chantier miniature pour faire découvrir aux visiteurs professionnels les apports de la 5G en matière de digitalisation des travaux publics et surtout de se faire une idée de la différence entre un contrôle à distance d'engins connectés en 4G, puis en 5G. La démonstration effectuée par des ingénieurs de la firme suédoise met en évidence les performances de la 5G en matière de transmission vidéo. Utilisant la fréquence de 28 GHz, le temps de latence d'un appel de vidéoconférence entre Barcelone et Stockholm était de 6 millisecondes seulement.
L'IA pour résoudre la complexité des réseaux
Ericsson cherche à solutionner le problème de la complexité des réseaux concernés par la 5G, l'IoT et la digitalisation de l'industrie. L'entreprise a annoncé lors du Salon MWC à Barcelone (2018) l'introduction de technologies de l'intelligence artificielle (IA) dans l'ensemble de son organisation et dans les opérations clients. Cette décision vise à donner plus d'auto-optimisation aux réseaux, et améliorer l'expérience utilisateur. Selon Ericsson, cette nouvelle méthodologie de déploiement des réseaux des télécommunications s'étendra des systèmes du back-office jusqu'aux opérations des clients. L'introduction de l'intelligence artificielle «permettra aux réseaux de s'auto-optimiser, d'améliorer l'efficacité et de fournir des expériences utilisateur optimales», indique le communiqué. Cela pourrait amener à des connexions réseau plus stables pour les consommateurs individuels et pour les entreprises, conduisant à un déploiement plus efficace de la 5G. En termes d'objectifs concrets, Ericsson indique dans son communiqué que le temps de transfert intercellulaire (Handover) diminuera de près de moitié. Cela signifie que les utilisateurs enregistreront moins d'échecs ou d'interruption d'appels et que les opérateurs auront plus de facilité dans la configuration et la maintenance des réseaux. L'introduction de l'IA peut également réduire de 10% la consommation d'énergie des cellules. «L'intelligence artificielle peut aider à mieux prendre en charge les problèmes liés à la maintenance des réseaux à travers l'utilisation des données. Cela conduit à de meilleures recommandations pour le centre des opérations, et une réduction de 30% dans le nombre de sorties de techniciens et de 20% dans le taux d'appels au service client», lit-on dans le communiqué. «L'intelligence intégrée à la plateforme réseau fournit des performances supérieures tout en optimisant l'utilisation des ressources rares du réseau radio», a déclaré Erik Ekudden, directeur technique d'Ericsson. Des solutions «basées sur l'intelligence artificielle» seront développées dans l'ensemble de la «gamme de produits et services», annonce également l'équipementier suédois.
F. F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.