Enquête au FLN    «Les problèmes sécuritaires n'ont pas empêché l'avancement»    Les ambitions du ministère de l'Agriculture    L'électrique à portée de tous    La mobilité de demain    Baghdad Bounedjah sacré    Tahrat forfait face à la Gambie    Enfin la répartition des tâches !    Le monoxyde de carbone enregistre sa première victime de l'année    Plus de 2 000 enseignants au concours de promotion au grade de professeur principal et formateur    Les localités touchées par la fièvre aphteuse demandent des quotas de vaccins en urgence    La perte, la peur et le mystère des yeux bandés    ACTUCULT    Les écrivains et les écrevisses    Tunisie, Une démocratisation au-dessus de tout soupçon ?    L'Algérie au coeur d'un ouvrage de référence paru à Washington    Hydrocarbures: l'Algérie possède des capacités importantes de production    Zaalane appelle à accorder “la priorité absolue” à l'entretien des routes    Brexit: Que va-t-il se passer après le rejet de l'accord par le parlement britannique?    Le pays est surendetté et en état de faillite : La contestation sociale gagne le Zimbabwe    La CPI lave de tout soupçon l'ex-président ivoirien : Laurent Gbagbo acquitté    Le retour de Boudiaf    Nouvel an amazigh 2969 : La tradition perpétuée en Kabylie    Football - Mercato d'hiver: Une transhumance aux résultats incertains    FAF: Ould Zmirli démissionne pour se consacrer à la politique    Selon des syndicats de l'Education: La grève du 21 janvier inévitable    Grippe saisonnière: Le ministère de la Santé rappelle la nécessité de se faire vacciner    Ballon carré    Importation de blé: Moscou évincera-t-il Paris du marché algérien ?    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    En visite à Alger : Bedoui appelle à la création de délégations au niveau des nouvelles circonscriptions administratives    Un crime odieux pour 200 euros !    Des responsables limogés    Le nœud syrien sera-t-il dénoué sans les USA?    Algérie -Afrique du Sud : Signature d'une feuille de route pour renforcer la coopération économique et commerciale    Ligue des champions (2e J/ Gr.D) Al-Ahly du Caire : Forfait de cinq joueurs égyptiens face à la JS Saoura    Le président du Parlement libéré après avoir été brièvement détenu    Priorité de tous : le bien-être du peuple    10èmes Journées internationales du Marketing Touristique : La "destination Algérie"… le défi de 2019    6 productions en compétition    Un aboutissement de la revendication identitaire    MASCARA : Découverte de 15 bombes artisanales à Maoussa    TIERS PRESIDENTIEL : Report de l'installation des nouveaux sénateurs    FFS : vers le rejet de la présidentielle    Makri candidat ?    Anniversaire ... en prison    L'énigme Hamrouche    CAN-2019 : Le tirage au sort de la phase finale début avril    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'auto-satisfecit algérien
Mise en œuvre des objectifs de développement durable
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 12 - 2018

L'Algérie a contribué «très efficacement» au lancement de la première version de l'Agenda 2030 pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), a affirmé, hier à Alger, le représentant du ministère des Affaires étrangères (MAE), Boumédienne Mahi, rappelant les avancées réalisées dans ce sens.
Le sous-directeur des programmes et institutions internationales spécialisées au MAE s'exprimait à l'ouverture des travaux de l'atelier de «Sensibilisation de la société civile aux ODD», co-organisé par le Système des Nations-Unies (SNU) et le gouvernement algérien, à destination de représentants d'associations algériennes, le but étant de les faire mieux imprégner du contenu et des objectifs de cette démarche universelle.
Le même responsable a ajouté que le pays a opté, depuis 2015, pour «une démarche de continuité et de consolidation des avancées réalisées dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), dont elle a, a-t-il assuré, atteint un certain nombre avant terme».
Pour ces résultats, a-t-il poursuivi, l'Algérie a été «félicitée» par des instances internationales, rappelant qu'il s'agit, entre autres, de l'éradication de la pauvreté sous le seuil international de 0.8%, la scolarisation primaire de tous les enfants, la représentation féminine au Parlement (+31%) ainsi que la réduction de la mortalité mère/enfant.
Dans le cadre de la concrétisation des ODD, une «feuille de route» a été élaborée par l'Algérie, consistant notamment à «sensibiliser» les parties prenantes à ces objectifs, à les intégrer aux politiques nationales de développement et à dégager les moyens financiers pour y aboutir, a ajouté M. Mahi, soulignant, en outre, la mise en place d'une commission intersectorielle, coordonnée par le MAE et siégeant au Conseil national économique et social (Cnes).
Ce dernier et en sa qualité d'«enceinte de concertation privilégiée, est appelé à sensibiliser la société civile et le secteur privé aux ODD», a-t-il recommandé, avant de relever la «coopération» liant l'Algérie au SNU dans le sens de la mise en œuvre des ODD, faisant savoir qu'une rencontre d'évaluation se tient chaque année sur les différents aspects de la question. Allant dans ce sens, le coordonnateur résident du SNU, Eric Overvest, a rappelé le projet d'appui conjoint liant les Nations-Unies au gouvernement algérien pour l'application des ODD, considérant que cet objectif passe «avant tout par l'information et la sensibilisation» autour de l'Agenda 2030 afin de «créer une dynamique citoyenne, une vision partagée et un travail en partenariats et coalitions».
Il a, par ailleurs, qualifié de «stratégique» le rôle endossé par la société civile dans ce sens, arguant «de son action de plaidoyer et de travail de proximité sur le terrain qui en font le relais le plus indiqué pour traduire le premier objectif des ODD», à savoir, a-t-il noté, «ne laisser personne pour compte».
Le responsable de la section des études économiques au Cnes, Mohamed Belkalem, a indiqué, quant à lui, que «les obligations liées à l'Agenda 2030 ainsi que l'impératif de diversification de l'économie nationale constituent une opportunité exceptionnelle pour l'Algérie afin de changer de modèle de croissance dans le cadre d'un nouveau plan d'émergence, à l'horizon 2035».
«La préservation du caractère et de l'orientation sociaux, ainsi que les principes d'équité édictés par les textes fondateurs de la Nation algérienne constituent une exigence en parfaite symbiose avec la portée et les finalités de l'Agenda 2030, qui veille dans sa substance à garantir et à préserver la dignité à chacun», a-t-il poursuivi, avant d'affirmer «l'implication effective et agissante» de la société civile algérienne dans la durabilité, et ce, bien avant l'adoption de cet agenda.
Il est à préciser, enfin, que les travaux de cet atelier, ouverts en séance plénière, se poursuivront en sous-ateliers thématiques, durant lesquels les représentants des associations conviées exprimeront leurs besoins et attentes, dans le cadre de la vision des ODD.
Nommés également «Objectifs mondiaux», les ODD sont «un appel universel» lancé en 2000 autour de 17 grands objectifs déclinés en 169 cibles afin, globalement, d'«éradiquer la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité». Pour la mise en œuvre de ces ambitieux objectifs pour l'humanité, un programme de développement durable, appelé Agenda 2030, a été adopté en septembre 2015 par les 193 membres de l'ONU.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.