YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Tamanrasset: un terroriste capturé à In M'guel (MDN)    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Cap sur les mines    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    "L'Algérie accueillera les pourparlers interlibyens"    Démission du ministre de la Justice    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    La classe politique sort de sa léthargie    COVID-19: Benbouzid met l'accent sur une meilleure prise en charge du citoyen    Covid-19: Approvisionnement des wilayas concernées par l'interdiction de la circulation    De nouvelles mesures prises à Oran    8 décès et 470 nouveaux cas en 24 heures    Un recrutement en catimini    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    Le Syndicat des directeurs accuse la tutelle    Ce que se ronger les ongles dit de votre personnalité    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Poursuite des attributions de logements
APRÈS LE RETOUR AU CALME À ANNABA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 01 - 2019

Les décisions d'attribution pour 232 familles de cinq quartiers relevant du secteur 2 de la commune de Annaba ont été remises à leurs bénéficiaires hier lors d'une cérémonie organisée à la salle omnisports Saïd-Brahimi et présidée par le wali de Annaba, Toufik Mezhoud.
Les dossiers de ces familles ont été assainis par la commission de wilaya après avoir été classés dans la fameuse liste dite «des formulaires» créée du temps de l'ex-wali Salamani et qui a constitué une véritable bombe à retardement dont a hérité l'actuel wali.
Ces familles habitaient dans des conditions difficiles depuis des décennies pour certaines au niveau des quartiers de Sidi-Brahim, 8-Mai-1945, 11-Décembre-1960, Didouche-Mourad et Oued-Dheb. Elles auront des logements décents de type LPL au niveau du nouveau pôle urbain de Draâ-Errich. Ces nouvelles attributions interviennent à moins de trois jours d'une opération similaire à la fin de la semaine écoulée et ayant ciblé 200 familles dont 116 LPL de la commune de Annaba et 84 autres à Chaïba, commune de Sidi-Amar relevant de la formule FNPOS (Fonds national de péréquation des œuvres sociales).
D'autres attributions sont programmées pour la semaine en cours ou au début de la semaine prochaine, selon le wali qui a fait état d'un quota de 767 logements prêts à être occupés. Le reste du quota des 7 000 logements publics locatifs réservés uniquement aux demandeurs de la commune de Annaba le sera, selon Taoufik Mezhoud, une fois les VRD, trottoirs et espaces verts achevés. Ainsi, les attributions se poursuivent en ce début de la nouvelle année 2019 sans accroc. Des protestataires estimant être éligibles à l'attribution de logements publics locatifs ont exprimé, durant quelques jours, à la fin du mois de décembre 2018, leur mécontentement en occupant la rue sans toutefois aucun heurt constaté. Ils ont, à chaque fois, libéré dans le calme la voie après intervention du wali. Le commis de l'Etat n'hésitait pas à aller à la rencontre des protestataires leur expliquant que chaque famille ouvrant droit à un logement sera relogée mais en respectant les priorités dont l'ancienneté du dossier déposé. Cette ancienneté est ramenée de 8 ans lors des précédentes attributions à 5 ans pour les dernières, après vérification par la commission de wilaya que préside, depuis son installation à la tête de Annaba, le chef de l'exécutif en personne. Ceci après constatation de dépassements dans la confection de la première liste du temps du wali précédent. En effet, cette liste comportait les noms de cadres ayant des salaires dix fois plus que le Smig pour certains. D'autres sont propriétaires de villas, magasins, restaurants et même d'appartements dans des quartiers huppés de villes françaises dont Paris. Le comble, le nom d'une personne, décédée au début des années 50, figurait parmi la liste des attributaires.
Il est certain qu'il y avait complicité parmi ceux chargés de l'établissement des listes par le wali précédent. Et dans le lot des protestataires, de nombreux indus attributaires, a-t-on constaté.
A. Bouacha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.