L'empire Haddad s'écroule    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    Sonatrach sort ses griffes    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    3 ans de prison ferme requis    12 terroristes éliminés et 05 autres arrêtés durant le premier semestre 2020    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Communiqué de l'AJSA    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    On vous le dit    Du sens du patriotisme en Algérie    Covid19: possible recours aux infrastructures hôtelières pour couvrir le déficit enregistré par certains établissements hospitaliers    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Nouveau pôle urbain d'Oued Tlélat: Des dispositions pour livrer 8.000 logements LPL    Chlef: Des souscripteurs AADL en colère    La mère des batailles    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Youcef Benmicia, nouveau président    La FAF s'est fixé une date butoir    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Vu à Tizi Ouzou    Le pétrole progresse,    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Répression contre l'opposition à Hong Kong    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    L'épreuve    L'infrangible lien...    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Attribution de 7.000 logements publics locatifs
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 08 - 2017

Cette fois-ci c'est parti pour la matérialisation à Annaba d'une des plus importantes opérations d'attribution de logements sociaux réalisée dans notre pays après celle de la capitale. Il s'agit de 7.000 logements publics locatifs (LPL). Ils sont appelés à faire, dès aujourd'hui mardi ; le bonheur d'un même nombre de familles vivant dans des conditions de vie aléatoires dans le chef-lieu de wilaya.
Ce faisant, la date du lancement de l'opération dont notre journal s'est fait l'un des rares interprètes cette dernière fin de mois de juillet, se matérialise dès aujourd'hui. Elle avait été annoncée par Tewfik Mezhoud chargé d'assurer l'intérim de wali de Annaba. La première étape de matérialisation portera d'abord par l'affichage des listes des noms de de 1926 attributaires sur 7000 inscrits. Ce sont majoritairement des familles entassées les unes sur les autres dans des habitations parentales précaires implantées dans les vieux quartiers et cités de la commune chef-lieu Annaba. Dans une première étape, ces 1926 attributaires, dont des couples nouvellement mariés, prendront possession, sous huitaine, de la clé de leur F3 flambant neuf. Ce délai est nécessaire pour, d'une part permettre l'exploitation judicieuse des recours et, d'autre part, entamer le tirage au sort. Cette dernière démarche est nécessaire pour désigner, sans parti pris, le bâtiment, le bloc et l'appartement F.3 attribué. Le travail de fourmis réalisé par la daïra sous la direction de Kamel Maatouk mérite d'être souligné. Il a permis l'exploitation judicieuse des dossiers des demandeurs enregistrés depuis des années. A ces 7.000 LPL à attribuer avant la fin de l'année, s'ajoute un premier lot de 700 logements type AADL. C'est d'ailleurs dans ce cadre que le veille, plusieurs dizaines d'attributaires ont pris, chacun, possession de leur décision d'attribution. D'autres devraient suivre à courts et moyens termes. Il reste que, disposer d'une décision d'attribution ne veut pas dire habiter à AADL. A la réception du document d'attribution, plusieurs centaines d'attributaires avaient cru que leur calvaire allait prendre fin. Des mois après, ils sont toujours dans l'attente de leur toit. Il faut dire que les propos rassurants exprimés en présence du wali par le nouveau directeur régional n'ont, apparemment pas, étét convaincants. «Cela fait plus d'une année que j'attends avec impatience de prendre possession de mon logement en application d'une décision que l'on m'a remise. Pour des considérations que j'ignore, c'est à chaque fois rrevenez demain. Je ne sais pas quand le calvaire de ma famille prendra fin» a affirmé un des attributaires. Cette appréhension ne semble pas avoir eu un impact négatif sur l'ambiance de fête créée par l'importance du nombre de LPL à attribuer dans la seule commune du chef-lieu de wilaya. Il reste néanmoins que l'agenda établi par la daïra en charge de ce dossier 7000 logements LPL et des centaines AADL a été respecté. «Attention il ne s'agit pas de recasement concernant l'habitat précaire, mais d'attribution à des familles qui, depuis des années vivent dans des habitations aléatoires entassées les unes sur les autres. Les demandeurs ayant déposé leur dossier conformément à la règlementation et qui n'ont pas été appelées dans le cadre de la présente opération, le seront certainement lors des prochaines étapes » a averti le wali Mohamed Salamani. Il a, par ailleurs, annoncé que nonobstant la crise financière et économique à laquelle est confronté le pays, les projets inscrits portant réalisation de logements LPL ou LPA, seront matérialisés dans les délais initialement prescrits. Il est rejoint dans le même ordre d'idée par le directeur général de l'OPGI, le directeur du logement de la wilaya et par le chef de daïra. Tous sont convaincus que si elle ne sera pas totalement vaincue, la crise du logement dans la wilaya de Annaba sera limitée à sa plus simple expression. Ce que reflète d'ailleurs l'énonciation par le directeur de l'OPGI des différents sites appelés à servir d'assiettes de terrain pour la matérialisation d'autres projets de logements y compris, les LPP. Ces derniers résultant de transactions commerciales ou l'état ne versera pas le sou, sont destinés à des demandeurs dont les salaires atteignent les 100.000 DA et plus. «Nous avons l'accord pour réaliser 13.000 de ce type de logement. A ce jour, nous avons à peine 600 dossiers déposés. Que ceux intéressés par cette formule se présentent à notre direction» a révélé ce responsable. Sur sa lancée, il a annoncé l'achèvement de l'étude portant réalisation d'un pôle urbain comportant des équipements socioculturels et économiques sur le site de l'ancien bidonville EL M'Haffeur au centre-ville Annaba.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.